Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 17 décembre, 16:15
Accueil > Actualité > Economie > BCE : Mario Draghi remplace Jean-Claude Trichet

BCE : Mario Draghi remplace Jean-Claude Trichet

L'euro en crise


L’Italien Mario Draghi succède mardi à Jean-Claude Trichet.

Mario Draghi, nouveau président de la BCE
Mario Draghi, nouveau président de la BCE SIPA/ROBERTO MONALDO/LAPRESSE

La signature sur les euros va changer. Jean-Claude Trichet ne paraphera plus les billets de 10, 20 ou 50 € qui circulent actuellement. Les prochains porteront le nom de Mario Draghi. A l’heure où la monnaie unique est frappée d’un avis de gros temps, le navire change de capitaine. Après huit années à la tête de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet cède sa place à Mario Draghi en pleine période de turbulences pour la zone euro. Nommé depuis le mois de juillet, cet Italien de 64 ans s’exprimera pour la première fois jeudi lors de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE. La première prise de parole de celui que la presse italienne surnomme « Super Mario » sera particulièrement scrutée. Elle s’inscrit dans un calendrier chargé sur le front économique puisque c’est également jeudi que débute le sommet du G20 de Cannes. « Nous vivons une discontinuité historique, nous allons vers un nouveau pacte européen » a déclaré ce haut fonctionnaire lors de sa dernière conférence de presse à la tête de la Banque centrale d’Italie. Cet homme sérieux, formé chez les jésuites, loué pour la rapidité de son esprit, devrait mettre son pas dans le pas de Jean-Claude Trichet. D’abord sur la question du maintien des prix et de l’éventuelle baisse des taux directeurs de l’institution. Et sur la question de la crise de la dette. A priori, l’Italien devrait maintenir son principal taux directeur et poursuivre la politique de rachat d’obligations publiques. La BCE a lancé ce programme de rachat de dettes des pays jugés en difficulté au printemps 2010 – sous la présidence Trichet. Fervent défenseur d’une ligne austère, louant la vertu allemande et exhortant les pays à tenir leurs engagements budgétaires, Mario Draghi est souvent défini comme un anti-Berlusconi. Doté d’un CV ultra-prestigieux (Banque mondiale, direction du Trésor italien…) son sérieux et sa compétence font l’unanimité. L’unique ombre au tableau de ce parcours brillant tient à son passage chez Goldman Sachs entre 2002 et 2005, période durant laquelle la banque a aidé la Grèce à maquiller ses comptes publics et à dissimuler ses déficits, même si celui qui était alors vice-président pour l’Europe nie toute implication.


Actu France-Soir
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article3 commentaires

  • Par le Crocodile, le 1 nov à 11:35

    le Crocodile
    Mario Draghi


    “Mario Draghi a été, de 2002 à 2005, vice-président de la

    branche européenne de la banque d’affaires américaine Goldman Sachs. Cette

    fonction prête à polémique quant à un éventuel conflit d’intérêt : contre

    rémunération, la banque d’affaires a notamment aidé la Grèce à dissimuler son

    déficit public via un procédé considéré comme relevant de l’inventivité

    comptable[2]. Il est à noter que Mario Draghi a nié toute implication dans

    l’affaire[3].”


     


    Etonnant non? alors que ce monsieur appartenait à la

    banque ayant surement dissimulé  le

    déficit de la Grèce, niant les faits alors qu’il était vice-président de

    Goldman Sach, nous allons l’avoir à la tête de la BCE. Et encore lorsque l’on

    suit le débat on apprend que notre petit national s’est fait enfler par

    Berlusconi, ce dernier ayant promis de faire retirer le siege italien de

    l’administration de la BCE au bénéfice d’un français en échange de l’appui pour

    Draghi à la tête de la BCE.


    Résultat : l’administrateur italien ne veut pas

    démissionner, donc plus de français dans la BCE.
    Nous avons de supers négociateurs!


    Vous avez dit bizarre ????




    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 nov à 13:36

    Anonyme-77656
    Mario Draghi

    @ Crocodile :

    Ben quoi, on ne peut plus Trichet maintenant ?



    Signaler un abus  
  • Par Jigoro, le 1 nov à 20:46

    Jigoro
    Cosa-nostra ? Camora ?

    Et si c'était la  mafia  qui tirait les ficelles ?, Je n'ose le croire, mais le doute m'habite.


    Attendons patiemment le prochain scandale et les prochaines executions de la "pieuvre"  et nous serons fixés.



    Signaler un abus  
Publié : 01/11/11 - 07h34
Mis à jour : 01/11/11 - 07h40
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur