Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 25 août, 01:10
Accueil > Actualité > Economie > Budget de la Sécu : Nouveau rejet du Sénat

Budget de la Sécu : Nouveau rejet du Sénat

Plan de rigueur


En deuxième lecture, le projet de budget de la sécurité sociale a été rejeté par le Sénat, jeudi matin. Un nouveau va-et-vient.

Le Sénat de gauche a encore une fois rejeté le budget
Le Sénat de gauche a encore une fois rejeté le budget SIPA

A toi, à moi. Décidemment, le Sénat et l'Assemblée nationale ne parviennent pas à se mettre d'accord sur les modalités du texte sur le budget de la sécurité sociale. Les deux chambres « s'échangent » le texte. Aucune ne souhaite renoncer à ses amendements. Nouvel exemple cette nuit ou plutôt au petit matin. Le Sénat a rejeté le projet en deuxième lecture. Un projet adopté mardi par l'Assemblée nationale.

Pour quel motif ? Les sénateurs ont adopté par 175 voix contre 168 une motion considérant qu'il n'y avait « pas lieu de poursuivre la délibération sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) adopté par l'Assemblée en nouvelle lecture ». En tout état de cause, le dernier mot reviendra mardi prochain à l'Assemblée. En première lecture déjà, le Sénat avait rejeté les différents tableaux d'équilibre du PLFSS et voté une série de dispositions qui préfigurait le programme socialiste pour 2012.

Un ping pong permanent

L'Assemblée à majorité de droite avait pour sa part, mardi, rétabli la version initiale qu'elle avait votée début novembre en y intégrant la nouvelle prévision de croissance à 1% et les mesures du second plan de rigueur annoncé le 7 novembre par le Premier ministre. Celui-ci se traduit essentiellement dans le PLFSS par l'accélération du passage à 62 ans de l'âge de la retraite, qui interviendra en 2017 au lieu de 2018, un objectif d'évolution des dépenses d'assurance-maladie ramené en 2012 à + 2,5% (contre 2,8% dans le projet initial) ainsi qu'une revalorisation des prestations familiales alignée sur la prévision de croissance de 1% - au lieu de l'alignement prévu sur le taux d'inflation (+1,7%)- à partir du 1er avril.

Le rapporteur général Yves Daudigny (PS) a regretté que l'Assemblée n'ait pas tenu compte des propositions du Sénat qui « s'inscrivaient dans une démarche réellement responsable. Nos propositions, aboutissaient à réduire le déficit de près de 4 milliards d'euros, ce qui aurait mérité mieux qu'une fin de non recevoir à peine argumenté ».

Seuls les sénateurs de l'Union centriste et de l'UMP ont approuvé publiquement le projet dans sa version votée mardi par l'Assemblée. Ainsi Alain Milon (UMP) qui a salué « un projet équilibré et responsable que le Sénat avait dénaturé dans sa première lecture ». Sauf séisme, ce projet devrait voir le jour. Assemblée nationale 1, Sénat 0.

Actu France-Soir

Réactions à cet article14 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 24 nov à 10:24

    Anonyme-77656
    sabordage gauchiste

    L-obstruction de la gauche au Sénat est une logique des socialistes qui depuis bientot cinq années passent leur temps et notre argent à s'opposer à toutes les réformes nécessaires à notre pays. Ces réformes concernent tous les étas de l'Europe mais pour les donneurs de leçons mieux vaut faire capoter une bonne politique quitte à mettre les finces de la France en danger que de comprendre que c'est nécessaire et impératif si noius ne voulos pas rejoindre le club des pays tels l'Irlande, la Gréce, l'Espagne, le Portugal, l'Italie etc.....Que les Français se rendent compte des déficits des régions gouvernés par les socialistes, 21 su 22 et vous comprendrez l'Avenir avec eux.



    - Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 24 nov à 13:34

    HeyBaal
    C'est d'autant plus puéril

    C'est d'autant plus puéril que :


    1 - au final c'est le parlement qui aura le dernier mot.


    2 - on passe vraiment pour des gamins sur la scène internationale (mais le PS dira que c'est la faute du gouvernement).


    3 - ces réformes sont indiscutables, sont faites dans l'intérêt du pays et de ses habitants, et aurait dû être faites avant. Sortir le pays de la crise en prélevant là où on peut, réduisant les dépenses de fonctionnement et les remboursement est la base de n'importe quel plan d'économie digne de ce nom, que le gouvernement soit de gauche ou de droite.


    Les allemands ça fait 10 ans qu'ils s'y sont mis, résultat ils sont en phase croissance depuis des années. Il y a 10 ans, en France, qui était au pouvoir ? Le gouvernement de Lionel Jospin. Qu'ont-ils fait ? Rien.


    Au final ces aller retour auront juste fait perdre du temps à une institution qui s'occupe des besoins des français.


    Combien de lois qui auraient pu améliorer le quotidien des français n'auront pas pu être abordées ?


    Pas grave, leur parti sera fier d'eux.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 nov à 14:03

    Anonyme-77656
    des économies ?

    On veut, pour les arrêts de travail, nous prendre 1 jour de plus non indemnisé. Pourquoi ? pas pour faire des économies, mais pour payer la nouvelle convention des médecins généralistes et spécialistes, qui vont pouvoir percevoir jusqu'à 9100 E. suivant des critères,exemple : affichage des horaires d'ouverture : 350 E, 66% de feuilles électroniques : 525 E.etc...Et ce sera tous les ans. A 40 % ils vont voter Sarkosy !!! selon un dernier sondage. Arrêtez de dire que c'est la faute des socialistes



    - Signaler un abus  
  • Par JADDE, le 24 nov à 14:08

    JADDE
    Espérons que le Sénat

    Espérons que le Sénat maintiendra sa position et rejetera le rojet de l'accelération à 62



    - Signaler un abus  
  • Par JADDE, le 24 nov à 14:18

    JADDE
    Lamentable

    Espérons que le projet d'accélération à 62 ans de l'âge de la retaite en 2017 au lieu de 2018 ne voit jamais le jour.La premiére version ( relèvement progressif  des natifs de 1952 à 1956 ) pénalise déja suffisament les générations 1952,53,54 55 et 56; ce n'est pas à un an de l'âge de départ légal que l'on pénalise une génération ( 1952 ).Il y a d'autres moyens de faire rentrer de l'argent à la Sécurité sociale.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 nov à 14:56

    Anonyme-77656
    le tacle PS

    Que de temps perdu dans ces allers et retours des deux chambres, tout cela pour etre adopté a la fin par l'assemblée,cela n'a pas de sens



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 nov à 15:18

    Anonyme-77656
    Ecoeurant ...

    cette politique de bi partisme existante depuis 40 longues années nous a amenée vers cette faillite de par ses inconséquences , ses scandales , cette gabegie et ce partage du pouvoir quoiqu on veuille bien nous faire croire !!! C est abbérant de voir à quel point on nous prend pour des vrais guignols , comme on manipule les chiffres pour nous faire croire à je ne sais quoi qui ne sera jamais , du moins tout autant que resteront au pouvoir tous ces politiques qui ne visent que leur bien ètre et leur avantages mirobolants , de quelques bords qu ils soient , l UMPS a déjà démontré combien est immense leur incompétence à prendre les décisions difficiles , ils ne sont bon qu à pressurer les Français , taxes , impots , augmentations , sécu , gaz , électricité , gasoil , essence , habitat , loyers , bref que des augmentations pour que ces messieurs maintiennent côute que côute leur train de vie astronomique !!! Mais concernant ce fameux train de vie ,; aucunes allusions jamais , pas question de diminuer leur majestueux salaires , leurs avantages , leurs cumuls qui ruinent eux les caisses de retraites , honte a ces gens oui !!!!C est écoeurant de la politique menée depuis tant d année , sans oublier que ce sont les socialistes qui ont commencés à vendre notre FRANCE , notre souveraineté , honte à ces gens qui ne pensent qu à eux au détriment des Français !!!! VIVE 2012 !!!



    - Signaler un abus  
  • Par henri4, le 24 nov à 16:55

    henri4
    ping pong ping

    Il suffit d'inclure la prévision de croissance à zéro pour cent et la récupération des arrièrés de dettes à la Sécu et le tour est joué



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 25 nov à 08:02

    Anonyme-77656
    supprimons

    Monsieur le Général de GAULLE avait bien raison il fallait supprimer le Sénat, une institution qui ne sert à rien si ce n'est à couter beaucoup d'argent aux Francais



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 25 nov à 10:26

    Anonyme-77656
    De toute façon...

    ce sont les députés qui décideront !



    - Signaler un abus  
  • Par aladine, le 25 nov à 12:13

    aladine
    ce sénat

    ce sénat qui nous sert a rien,si a nous couter cher et le ps qui s'oppose a toutes les lois ,ils ne désire qu'une chose ce ps mettre des batons dans les roues de sarkosy,pour dire (regardez c'est lui!!)mais si ils cessaient de s'opposer a tous cela irais beaucoup mieux .Oui le général De Gaulle avait raison (ce sénat nous coute cher et pour qu'ils se prélassent ou bloquent)voila ou va les impots des francais a des niard qui ne serve a rien!!si a enmerder le monde!!



    - Signaler un abus  
  • Par henri4, le 25 nov à 12:56

    henri4
    connaissance des dossiers

    Le Sénat a le temps de prendre connaissance des dossiers. En plus il fait de la bonne information avec la chaîne TV Sénat, ce qui n'est pas le cas de l'Assemblée nationale.(Heureusement, car cela ferait un doublon partiel). Notre exécutif a toujours trop de pouvoir, par exemple sur l'ordre du jour du législatif  De plus les questions au gouvernement provoquent des réponses incomplètes sans possibilité de vrai dialogue député-ministre. Il serait temps d'y remédier. Alors apparaîtraient de vrais consensus entre opposition et majorité. 



    - Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 25 nov à 13:34

    HeyBaal
    @henri4

    Pourquoi un consensus ?


    Sur le fond : un consensus ne sert à rien. Pour faire plaisir à tout le monde on ne fait plaisir à personne, et en attendant la situation continue à se dégrader.


    Une politique de droite est viable dans l'ensemble : on boost les entreprises, on diminue les dépenses, on modère les taxes. Une politique de gauche est viable dans l'ensemble : on sur protège les ouvriers et les non travailleurs, on augmente les taxes, surtout sur les entreprises.


    Mais on peut pas mélanger les deux pour faire plaisir à tout le monde : modérer les taxes, booster les entreprises, surprotéger les ouvriers et les non travailleurs. Enfin si, on peut. C'est à peu près ce qu'on a fait jusqu'à aujourd'hui. En empruntant de façon irresponsable.


    Pour faire plaisir à tout le monde on a fait plaisir à personne, parce que tôt ou tard il faut s'y mettre et il aurait mieux valu plus tôt que plus tard (encore une fois, comme les allemands).


    Sur la forme, pourquoi est ce que l'expression de quelques élus pour assurer une certaine forme de conservatisme, critiquée pour son inutilité et son coût, devrait prendre le pas sur l'expression du peuple que son le parlement et le gouvernement ? C'est totalement anti démocratique.


    Et c'est aussi anticonstitutionnel. Le sénat assure une forme de conservatisme et il n'a jamais le dernier mot. Pourquoi est ce que le Sénat existe ? Parce qu'à la création de la constitution il fallait bien des alliés de poids, et il fallait bien leur promettre quelque chose en retour. Ce petit commerce politique a assez duré et il faudrait se poser la question de la suppression totale ou partielle de cette institution. Et surtout pas, au contraire, renforcer ses pouvoirs.


    Déjà que notre société n'est pas très démocratique au regard d'autres pays (la Suisse et ses réferendums par exemple), si on réduit encore plus la pouvoir du peuple au profit du pouvoir politico politique, où va-t-on ?



    - Signaler un abus  
  • Par henri4, le 25 nov à 14:36

    henri4
    @ Heybaal

    Merci pour votre réaction abondante et documentée. Nous jouons tous, élus compris, à une sorte de monopoly dont nous percevons de plus en plus les limites. On peut imprimer du papier monnaie, mais on ne peut pas fabriquer des richesses dont le stock est soit limité soit coûteux à atteindre. Le partage reste une solution pour quelques décennies. Après, nous ne serons plus là, mais il faut penser à nos enfants et à nos petits-enfants. On nous demande des efforts, que nos gouvernements affichent la droite ou la gauche, le recto ou le verso, cela ne changera rien . Il n'y a malheureusement qu'une seule feuille de route, de moins en moins modérable par notre volonté ou celle de nos dirigeants. 



    - Signaler un abus  
Publié : 24/11/11 - 09h11
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238750 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186400 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur