Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 10 décembre, 06:53
Accueil > Actualité > Economie > Crise en Europe : L'Espagne dans un moment délicat

Crise en Europe : L'Espagne dans un moment délicat

Crise économique en Espagne


Le ministre espagnol du Budget a souligné mardi que son pays vivait un moment délicat alors que les marchés doutent de la capacité du pays à tenir ses engagements, dans un contexte de récession. Lundi les bourses européennes avaient décrochées.

Lundi soir les bourses européennes ont fermé en forte baisse
Lundi soir les bourses européennes ont fermé en forte baisse MaxPPP/China foto

Alors que lundi les bourses européennes ont de nouveau chuté, lançant un signal d'alarme aux politiques européens, mardi, le ministre espagnol du Budget, Cristobal Montoro, a reconnu que son pays était « dans un moment extrêmement délicat, un moment d'extrême fragilité ».  Il s'agit d'« un moment extraordinairement délicat pour le pays », a-t-il déclaré devant les députés, réunis pour l'examen du budget 2012, d'une rigueur historique, mais « ce budget vise à faire revenir la confiance envers la société espagnole, la confiance de nos partenaires européens envers l'Espagne, la confiance des marchés ».

La récession complique la donne

« C'est le budget le plus austère de la démocratie, qui en outre veut être le plus réaliste, ce dont a besoin d'Espagne pour surmonter cette situation de crise », a-t-il indiqué. C'est « un budget adapté à la récession économique, qui a commencé fin 2011 ».

L'Espagne a promis de ramener son déficit public de 8,51% du PIB fin 2011 à 5,3% en 2012 puis à 3% en 2013, mais la situation se complique car elle a renoué dès ce trimestre avec la récession.
La Banque d'Espagne a estimé lundi que le PIB du pays avait accentué son recul au premier trimestre, avec une baisse de 0,4% par rapport au dernier trimestre 2011, où il avait déjà diminué de 0,3%. Deux trimestres de recul du PIB signifient l'entrée d'un pays en récession, dont l'Espagne n'était sortie qu'au début de 2010.

Dernière minute

L'Espagne paie beaucoup plus cher pour se financer à court terme

L'Espagne a levé mardi 1,933 milliard d'euros en bons à 3 et 6 mois, dans le haut de la fourchette visée, mais a dû concéder des taux d'intérêt en forte hausse dans un climat de tension sur les marchés, avec une Bourse madrilène à ses plus bas niveaux en trois ans. La demande des investisseurs est restée forte, dépassant les 9,4 milliards, ce qui a permis au Trésor d'atteindre son objectif d'emprunter 1 milliard à 2 milliards. Mais le coût a presque doublé par rapport à la dernière émission similaire, le 27 mars : 0,634% sur trois mois (contre 0,381%) et 1,580% sur six mois (contre 0,836%), selon la Banque d'Espagne.

Actu France-Soir (Avec AFP)

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par henri4, le 24 avr à 20:52

    henri4
    un moment

    Si c'est seulement pour un moment...Vamos...No problemo !  A moins que ce soit un arrêt sur image quasi définitif ! 


     



    Signaler un abus  
    • Par eva27, le 6 juin à 10:44

      eva27
      c'est la suite...

      de la série "Euro Crash". après la Grèce  - l'épisode Espagne, le suivant ce sera Portugal ou Italie puis la France.... 



      Signaler un abus  
  • Par kivepe, le 26 avr à 14:36

    kivepe
    Aux fanatiques de la réduction des dépenses

    <!--

    /* Font Definitions */

    @font-face

    {font-family:"MS 明朝";

    panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0;

    mso-font-charset:128;

    mso-generic-font-family:roman;

    mso-font-format:other;

    mso-font-pitch:fixed;

    mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;}

    @font-face

    {font-family:"MS 明朝";

    panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0;

    mso-font-charset:128;

    mso-generic-font-family:roman;

    mso-font-format:other;

    mso-font-pitch:fixed;

    mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;}

    @font-face

    {font-family:Calibri;

    panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4;

    mso-font-charset:0;

    mso-generic-font-family:auto;

    mso-font-pitch:variable;

    mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;}

    @font-face

    {font-family:Cambria;

    panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4;

    mso-font-charset:0;

    mso-generic-font-family:auto;

    mso-font-pitch:variable;

    mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;}

    /* Style Definitions */

    p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal

    {mso-style-unhide:no;

    mso-style-qformat:yes;

    mso-style-parent:"";

    margin:0cm;

    margin-bottom:.0001pt;

    mso-pagination:widow-orphan;

    font-size:12.0pt;

    font-family:Cambria;

    mso-ascii-font-family:Cambria;

    mso-ascii-theme-font:minor-latin;

    mso-fareast-font-family:"MS 明朝";

    mso-fareast-theme-font:minor-fareast;

    mso-hansi-font-family:Cambria;

    mso-hansi-theme-font:minor-latin;

    mso-bidi-font-family:"Times New Roman";

    mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

    .MsoChpDefault

    {mso-style-type:export-only;

    mso-default-props:yes;

    font-family:Cambria;

    mso-ascii-font-family:Cambria;

    mso-ascii-theme-font:minor-latin;

    mso-fareast-font-family:"MS 明朝";

    mso-fareast-theme-font:minor-fareast;

    mso-hansi-font-family:Cambria;

    mso-hansi-theme-font:minor-latin;

    mso-bidi-font-family:"Times New Roman";

    mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

    @page WordSection1

    {size:595.0pt 842.0pt;

    margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt;

    mso-header-margin:35.4pt;

    mso-footer-margin:35.4pt;

    mso-paper-source:0;}

    div.WordSection1

    {page:WordSection1;}

    -->


    La

    récession, entre autres de l'Espagne, la grêce, la Grande-Bretagne , prouve que gérer un budget

    uniquement en réduisant les dépenses est une absurdité si elle n’est pas

    accompagnée d’une politique de redéploiement économique qui n’est pas que du

    fait de l’état.


     


    L’augmentation

    des recettes du budget de l’état par la suppression de déductions fiscales

    inefficaces et la mise en place d’un redéploiement économique permettent un

    rétablissement économique souhaité par tous.


     


    Au regard

    des faits, et contrairement à une croyance largement rependue, ce n’est pas la

    très grande richesse de quelques-uns qui fait la prospérité de tous, la crise

    économique actuelle en est une preuve évidente : il n’y a jamais eu autant de

    riches et de richesses et la situation économique des populations n’a jamais

    été aussi porteuse de désastres.


     


    Par

    ailleurs, lorsqu’on prend l’exemple du Danemark, celui-ci prouve que les

    prélèvements fiscaux et une présence de l’état peuvent être source de

    prospérité.


     


    Bien sûr

    dans le cadre d’une bonne gestion et d’une démarche économique volontariste

    pertinente menée dans l'intérêt de l'ensemble de la population et pas seulement

    de quelques privilégiés menaçants au fort pouvoir de nuisance.



    Signaler un abus  
  • Par kivepe, le 26 avr à 14:39

    kivepe
    Réduction des dépenses : fausse bonne idée

    <!--

    /* Font Definitions */

    @font-face

    {font-family:"MS 明朝";

    panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0;

    mso-font-charset:128;

    mso-generic-font-family:roman;

    mso-font-format:other;

    mso-font-pitch:fixed;

    mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;}

    @font-face

    {font-family:"MS 明朝";

    panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0;

    mso-font-charset:128;

    mso-generic-font-family:roman;

    mso-font-format:other;

    mso-font-pitch:fixed;

    mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;}

    @font-face

    {font-family:Calibri;

    panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4;

    mso-font-charset:0;

    mso-generic-font-family:auto;

    mso-font-pitch:variable;

    mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;}

    @font-face

    {font-family:Cambria;

    panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4;

    mso-font-charset:0;

    mso-generic-font-family:auto;

    mso-font-pitch:variable;

    mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;}

    /* Style Definitions */

    p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal

    {mso-style-unhide:no;

    mso-style-qformat:yes;

    mso-style-parent:"";

    margin:0cm;

    margin-bottom:.0001pt;

    mso-pagination:widow-orphan;

    font-size:12.0pt;

    font-family:Cambria;

    mso-ascii-font-family:Cambria;

    mso-ascii-theme-font:minor-latin;

    mso-fareast-font-family:"MS 明朝";

    mso-fareast-theme-font:minor-fareast;

    mso-hansi-font-family:Cambria;

    mso-hansi-theme-font:minor-latin;

    mso-bidi-font-family:"Times New Roman";

    mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

    .MsoChpDefault

    {mso-style-type:export-only;

    mso-default-props:yes;

    font-family:Cambria;

    mso-ascii-font-family:Cambria;

    mso-ascii-theme-font:minor-latin;

    mso-fareast-font-family:"MS 明朝";

    mso-fareast-theme-font:minor-fareast;

    mso-hansi-font-family:Cambria;

    mso-hansi-theme-font:minor-latin;

    mso-bidi-font-family:"Times New Roman";

    mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

    @page WordSection1

    {size:595.0pt 842.0pt;

    margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt;

    mso-header-margin:35.4pt;

    mso-footer-margin:35.4pt;

    mso-paper-source:0;}

    div.WordSection1

    {page:WordSection1;}

    -->


    La

    récession actuelle de la Grêce, l'Espagne, la Grande-Bretagne entre autres, prouve que gérer un budget

    uniquement en réduisant les dépenses est une absurdité si elle n’est pas

    accompagnée d’une politique de redéploiement économique qui n’est pas que du

    fait de l’état.


     


    L’augmentation

    des recettes du budget de l’état par la suppression de déductions fiscales

    inefficaces et la mise en place d’un redéploiement économique permettent un

    rétablissement économique souhaité par tous.


     


    Au regard

    des faits, et contrairement à une croyance largement rependue, ce n’est pas la

    très grande richesse de quelques-uns qui fait la prospérité de tous, la crise

    économique actuelle en est une preuve évidente : il n’y a jamais eu autant de

    riches et de richesses et la situation économique des populations n’a jamais

    été aussi porteuse de désastres.


     


    Par

    ailleurs, lorsqu’on prend l’exemple du Danemark, celui-ci prouve que les

    prélèvements fiscaux et une présence de l’état peuvent être source de

    prospérité.


     


    Bien sûr

    dans le cadre d’une bonne gestion et d’une démarche économique volontariste

    pertinente menée dans l'intérêt de l'ensemble de la population et pas seulement

    pour prserver les bourses de quelques privilégiés menaçants au fort pouvoir de nuisance.



    Signaler un abus  
Publié : 24/04/12 - 17h57
Mis à jour : 24/04/12 - 17h57
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur