Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 16 février, 20:04
Accueil > Actualité > Economie > Groupon : Histoire d’une success story

Groupon : Histoire d’une success story

Economie


Le site d’achats groupés connaît un succès fulgurant, y compris en France. Décryptage d’une start-up qui bat tous les records.

de 2,9 millions de visiteurs uniques en septembre 2010, groupon.fr est passé à 7,6 millions en décembre
de 2,9 millions de visiteurs uniques en septembre 2010, groupon.fr est passé à 7,6 millions en décembre SIPA

C’est le nouveau monstre du Net. Lancé en novembre 2008, à Chicago (Etats-Unis), en pleine crise financière, Groupon affole les compteurs. Le site américain, spécialisé dans les achats groupés à prix réduit, détient déjà le record de la société à la plus forte croissance de tous les temps. Au cours de l’année 2010, l’entreprise d’e-commerce géolocalisé est passée de 3 à 50 millions d’utilisateurs, aujourd’hui répartis dans une quarantaine de pays, dont la France, depuis un an.

Il y a deux mois, Groupon aurait refusé une offre de rachat à… 6 milliards de dollars du géant Google. Juste avant de réaliser une levée de fonds de 950 millions de dollars, autre record pour une start-up, pour accroître son développement. Et fin janvier, son fondateur et PDG, Andrew Mason (lire ci-dessous), a officiellement envisagé une future introduction en Bourse. Selon une estimation – haute – du New York Times, cette entrée valoriserait l’entreprise à 15 milliards de dollars.

Nouveau modèle économique

Comment expliquer cette fulgurante réussite ? Le « couponnage » – proposer quotidiennement des bons de réduction dans des commerces proches de chez vous – n’est pas une idée neuve. Mais l’explosion du commerce sur Internet et la confiance accrue des consommateurs pour ses plates-formes de paiement ont validé un nouveau modèle économique, qui tracte de nombreux acteurs clones sur le créneau.

Ce « business model » est simple et efficace : sur chaque « deal » (coupe de cheveux, repas au restaurant, soins esthétiques…), Groupon empoche 50 % du prix payé par l’acheteur. Le reste revient au prestataire, qui espère ainsi se faire davantage connaître et fidéliser une clientèle.

« L’énorme succès de Groupon est dû au fait que nous avons su répondre à une question, explique Julie Mossler, la porte-parole internationale de la société, de passage à Paris fin janvier. Pour les commerçants de proximité, comment attirer de nouveaux clients et consommateurs sur Internet ? Ils n’avaient jamais su faire ça et nous avons résolu leur problème. »

« Au début, on sollicitait nos familles »

En France, le phénomène a démarré il y a un an, le 1er février 2010, par un premier « deal » proposé dans un restaurant de l’est parisien. « On avait vendu une vingtaine de coupons, en sollicitant notre famille et nos amis », se souvient Barbara Weisz, directrice marketing de Groupon France. Et aujourd’hui ? « Sur un deal qui marche très bien, c’est 20.000 », répond-elle.

En mai 2010, Groupon investissait l’Europe en rachetant CityDeal. Une percée propice à son expansion fulgurante, en particulier dans l’Hexagone, dans le second semestre 2010 : de 2,9 millions de visiteurs uniques en septembre, groupon.fr est passé à 7,6 millions en décembre. « On a sous-estimé la taille du marché », reconnaît en souriant Franck Zorn, le directeur général (allemand) de Groupon France. Il y a un an, les employés de la filiale française se comptaient sur les doigts d’une main ; aujourd’hui, ils sont plus de 200. Très à l’étroit dans ses locaux de la rue Laffitte (Paris IXe), la société entame d’ailleurs actuellement son troisième déménagement…

Andrew Mason, le nouveau prince du Web

Son histoire finira-t-elle aussi sur grand écran, à l’instar de celle de Mark Zuckerberg, le jeune patron de Facebook ? A 30 ans, Andrew Mason, fondateur et PDG de Groupon, est entré dans le cercle des multimillionnaires du Web à une vitesse supersonique.

Cet ancien étudiant en musique et en design sur Internet était encore inconnu il y a deux ans.

Mason, qui a grandi près de Pittsburgh, en Pennsylvanie, a créé sa première « boîte » à 15 ans, un service de livraison de bagels (des petits pains en forme d’anneau) du samedi. Mais son destin bascule en 2006, grâce à une anecdote de téléphone portable : Mason souhaite résilier son abonnement et devant la complexité et le prix de la démarche, il décide de créer une plate-forme d’action sociale et citoyenne collective, « pour unir les gens qui pouvaient avoir les mêmes problèmes ». Baptisé The Point, ce site servira de socle à l’aventure Groupon. « Je ne m’étais jamais imaginé entrepreneur avant tout ça, expliquait Mason, en août dernier, au Chicago Magazine. Je ne le réalise toujours pas, d’ailleurs. J’aime juste monter des trucs et faire des choses. » Qui rapportent gros.

www.groupon.fr

Alban Traquet
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article5 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 15 fév à 18:01

    Anonyme-77656
    Groupon = tueur de petits commerces

    Le site de groupon est une très bonne idée... cependant, elle est mal exploitée.

    Il n'y a aucun accompagnement des petites structures (qui sont la majorité des deals proposés). Groupon propose un un % de réduction énorme, ensuite il demande 50% du CA. Groupon ne veut pas limiter le nombre de deals disponibles. Ainsi, je prends le cas d'une proche, qui fait des massages indiens. L'offre a été de 15€ la scéance. CA net: 6 euro pour un massage, soit une heure. bien en dessous du smic. Le deal devait etre valable sur les 6 mois.

    Le deal devat durer 2 jours. heureusement, Groupon a accepté d'arreter avant la fin de la première journée. il y avait déjà 650 ventes.

    650 ventes = 650 heures (plus si on tient compte du temps pour accueillir le client, le faire payer et clore la scéance).

    le deal était donc à faire sur 6 mois. à raison de 22 jours ouvrés par mois, cela représente 5 massages à faire par jour. donc 5 heures à travailler pour un chiffre d'affaire inférieur au smic.

    de quoi tuer ce salon de massage..

    Sachant qu'il n'y a aucune politique de gestion des offres (des massages sont proposés dès la semaine suivante), il est impossible de fidéliser la clientèle Groupon. on ne peut donc même pas considérer ceci comme un investissement d'acquisition de clientèle.


    C'est cette approche que Groupon doit proposer aux petites structures. Comment faire pour ne pas se laisser dévorer par un Deal. quel est l'impact de ce deal sur mon emploi du temps? sur mon chiffres d'affaires? Quelle limite dois je poser?

    Pour l'instant, Groupon ne fait qu'ouvrir des deals sans tenir ocmpte de l'impact que ca peut avoir, et surtout sans laisser le choix à la petite structure de limiter le nombre de places disponibles.


    le deal d'aujourd'hui, sur lille, c'est une femme de ménage, qui vend 4h de ménage complet. elle en a déjà vendu 350... je vous laisse faire le caclul ==> 1400 heures à faire. le deal est valable aussi 6 mois.

    elle va embaucher? non. son CA par heure est de 4€


    c'est honteux



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 16 fév à 00:38

    Anonyme-77656
    Et pire encore...

    Excellente analyse de Tom... mais Tom si tu savais la réalité du Système entier de Groupon (en tout cas en France) tu serais effrayé !!! Ceci n'est que la partie émergée de l'iceberg...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 fév à 10:27

    Anonyme-77656
    Attention à GROUPON !

    GROUPON choisit mal ses partenaires et je le dis par expérience.

    Après avoir acheté un bon pour un brunch en bordure de Seine, je me suis vu reporter, à maintes reprises ma réservation à cause du surbooking.

    Je ne pouvais qu'annuler ma commande auprès de GROUPON qui s'est engagé à rembourser ma commande. Or, rien à ce jour, depuis plusieurs semaines.


    J'ai averti la DGCRF contre ce groupe alors méfiance vis à vis de celui-ci!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 mai à 22:36

    Anonyme-77656
    Le premier principe de ces

    Le premier principe de ces sites n’est pas de vous permettre d’avoir les meilleurs prix et les meilleures prestations, encore moins de permettre à un commerçant de « vivre ».


    Non, le premier principe (et cela est naturel, c’est le rôle de toute entreprise) est de faire de l’argent en vendant le travail des autres … tout simplement …


    A cela : je dis bravo ! L’idée est géniale !


    Ruiner la richesse d’une entreprise tout en en prélevant 25 %, laisser ensuite les clients s’affronter à ces « partenaires » et aller dénicher d’autres prestataires pendant ce temps : tout simplement génial …


    Usagers : qui se souvient que toute peine mérite salaire ? Qui est prêt, ici, en lisant ces lignes, à partir travailler demain pour 25% de son salaire habituel ?


    Commerçants : pensez-vous réellement, après avoir proposé 25% de votre tarif, que vos client va revenir à 100% du tarif ? Au mieux, il ira sur une autre offre, au pire, il vous prendra pour un voleur puisqu’après tout … vous vivez bien en divisant votre revenu par 4 …


    Ami(e)s consommateurs/trices : bon week-end



    Signaler un abus  
  • Par lolo34, le 27 août à 09:54

    lolo34
    Groupon

    D'accord,je vois bien le problème


    MAIS le commerçant n'est pas obligé de participer!



    Signaler un abus  
Publié : 15/02/11 - 07h49
Mis à jour : 15/02/11 - 07h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur