Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 23 mars, 22:27
Accueil > Actualité > Economie > Japon : l’économie face au choc

Japon : l’économie face au choc

Séisme au Japon


Le coût du séisme devrait dépasser les 100 milliards atteints par celui de Kobe en 1995. Non encore quantifiable, son impact sur le monde entier sera considérable.

Le coût de la reconstruction pourrait dépasser les 100 milliards de dollars atteint par celui de Kobe en 1995
Le coût de la reconstruction pourrait dépasser les 100 milliards de dollars atteint par celui de Kobe en 1995 AP

A l’heure où les craintes sur les risques nucléaires pèsent sur l’archipel japonais, les questions économiques peuvent sembler prématurées. Voire indécentes. Elles se posent pourtant. Prudents, les experts rechignent à évaluer le coût de cette catastrophe. Le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, a d’ores et déjà estimé dimanche que le tremblement de terre aurait un impact « considérable » sur les activités économiques de plusieurs secteurs du pays. Un pays presque à l’arrêt.

« La suspension de la production suspendue dans les usines automobiles de Toyota, Nissan ou Honda, les restrictions d’électricité, l’impossibilité de se déplacer : tout cela va forcément ralentir la production du pays », note Raymond van der Putten, économiste chez BNP Paribas. La prévision de croissance du FMI de 1,6 % pour l’année 2011 ne tient plus. « On peut d’emblée retirer 0,5 % », ajoute Raymond van der Putten. L’économiste fait néanmoins partie de ceux qui considèrent que la reconstruction du pays pourrait doper la demande, la consommation et donc stimuler le pays dans la deuxième partie de l’année. Un peu comme en 1995, après le séisme de Kobe, qui avait vu une nette reprise grâce aux travaux de reconstruction et de remplacement des biens et infrastructures détruits.

La spirale folle de la dette

« C’est quand même audacieux de penser que le rétablissement aura un effet bénéfique, commente Patrice Geoffron, professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine. Notons qu’à l’époque, l’endettement était moins important puisqu’il ne représentait que 60 % du PIB, contre 200 % aujourd’hui. » La vraie crainte à long terme se situe donc là, dans l’aggravation de la dette publique. « Les emprunts japonais ne servent qu’à rembourser les intérêts des précédents, poursuit Patrice Geoffron. Je crains donc que l’effet “boule de neige” observé depuis quelques années dans l’économie japonaise ne soit alimenté par la récession, l’arrêt des activités et la baisse des rentrées fiscales. » Le pays n’échappera pas à un sévère assainissement budgétaire. Le Premier ministre, Naoto Kan, doit d’ailleurs faire valider son budget 2011 devant le Parlement. Parmi les idées en vogue dans la majorité, celle – très impopulaire – d’augmenter la TVA pourrait être appliquée pour relancer le pays. Mais l’heure est aujourd’hui à l’union dans le pays ravagé. La preuve : l’opposition a promis son soutien aux mesures exceptionnelles que le pouvoir mettra en place.

Le sort de la troisième puissance économique de la planète aura des conséquences sur le reste du monde. L’industrie chinoise pourrait pâtir des pénuries de pièces détachées notamment dans l’électronique dont elle dépend fortement. Le fameux système japonais de production en flux tendu fragilise les entreprises car toutes les unités de production sont interdépendantes. Un seul élément fait défaut et tout est perturbé… Autre risque pour l’économie mondiale : le rapatriement au pays de l’épargne nippone placée à l’étranger – notamment sous forme de bons du Trésor américain – afin de financer la reconstruction.

Nucléaire en question, pétrole en hausse

La procédure pourrait ainsi faire monter le yen et baisser le dollar. Les répercussions pourraient également atteindre le secteur du nucléaire. « La catastrophe relance le débat et les inquiétudes et si on s’achemine vers un scénario dramatique – du type Tchernobyl – les entreprises françaises comme Areva, qui a dévissé en Bourse hier, ou GDF Suez qui sont en pointe dans le secteur pourraient faire grise mine », ajoute Patrice Geoffron. D’autant que la crise japonaise intervient dans un paysage économique mondial déjà fortement perturbé. L’instabilité dans les pays arabes fait flamber le prix du baril de pétrole. Citée par l’AFP, l’économiste Véronique Riches-Flores de la Société générale prévoit ainsi « un choc de demande additionnel qui va faire grimper les prix du brut », parce que le pays aura besoin de trouver d’autres sources d’énergie pour compenser l’arrêt de sa production d’électricité nucléaire. Si les prix du brut continuent de s’envoler, le Japon aura du mal à faire repartir ses exportations – le moteur de son économie. Pour se relever, le pays devra pouvoir compter sur ses forces cachées. « C’est une économie étonnante, vieillissante et en convalescence depuis une vingtaine d’années, conclut, confiant, Patrice Geoffron. Mais c’est aussi une société postmoderne avec un corps social très fort qui a surmonté bien des crises. »

Tiphaine Thuillier
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 15 mar à 10:01

    Anonyme-77656
    Bravo les Japonnais

    Les Japonnais un peuple intelligent , cultivé, fier , responsable , d'une très grande politesse.

    l'Europe et surtout la France ne pensent qu'à elles.

    Pas un commentaire pour ces ouvriers, ingénieurs qui

    se trouvent à l'intérieur de la centrale , qui risquent leurs vies à tous les instants;

    nous en ce moment on écoute les conneries de la Cécile Duflot , de Noel Mamère, Nicolas Hulot et Cie

    Des journalistes qui oublient les vrais problèmes de la France , pour semer la zizanie et la psychose ,

    se consacrer uniquement sur la centrale de Fukushima

    et des risques d'un seisme en cote Rhone de nos

    centrales nucléaire.

    Tous les spécialistes de la CEIA sont passés sur les plateaux de TV d'information et tous sont unanimes :

    La France ne court aucun risque.

    La centrale nuclé



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 mar à 11:50

    Anonyme-77656
    Et moi, et moi, et moi♪♪♪

    Tout le monde admire les Japonais mais au lieu d'organiser des collectes comme on fait d'habitude, ils peuvent crever parce que c'est un pays riche!!! :-( Tout ce qu'on trouve à faire, c'est les sempiternelles manifs!

    CHOOPY, vous avez bien raison et quand j'ai dit la même chose que vous, on m'a censuré. Pour le nucléaire pourquoi l'Amérique ou autre pays n'envoient-ils pas leur ingénieurs. Ça changerait de faire la guerre!!


    Je voudrais donné de l'argent pour les aider mais il n'y a rien ni personne qui organise ça!



    Signaler un abus  
Publié : 15/03/11 - 08h00
Mis à jour : 15/03/11 - 09h06
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur