Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 22 octobre, 23:22
Accueil > Actualité > Economie > José Manuel Barroso craint une "crise systémique"

José Manuel Barroso craint une "crise systémique"

L'euro en crise


Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, préconise la recapitalisation « urgente » des banques européennes.

José Manuel Barroso au Parlement européen à Strasbourg
José Manuel Barroso au Parlement européen à Strasbourg MaxPPP/OLIVIER HOSLET

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, est intervenu à la tribune du parlement européen, à Strasbourg, pour exhorter les pays membres à agir prestement avant que la situation ne tourne au dramatique pour l'économie mondiale. En effet, comme Jean-Claude Trichet, Bruxelles craint une « crise systémique » et une récession mondiale.

Pour y remédier, le programme du président de la Commission européenne pour lutter efficacement contre la crise est chargé :

-Renforcer le Fonds européen de stabilité financière (FESF) qui est chargé de venir en aide aux pays les plus touché par l'endettement public. José Manuel Barroso souhaite « maximiser » la force de frappe du FESF, sans pour autant demander d'autre effort financier des pays européens, mais via un « effet de levier ». Il espère aussi que le FESF sera remplacé dès l'an prochain par le Mécanisme européen de stabilité financière (MES) doté de 500 milliards euros de capacité de prêt, qui devait être effectif en 2013.

-Bruxelles souhaite aussi recapitaliser rapidement les banques pour éviter la contagion de la crise de la dette qui atteint une ampleur « systémique ». Il propose de relever le niveau minimum de fonds propres demandé aux établissements pour le moment fixés par les accords de Bâle III à 7%. José Manuel Barroso préconise également d'empêcher les établissements qui n'auraient pas travaillé efficacement à une « recapitalisation solide » en fonds propre de verser des bonus ou dividendes.

-Enfin, Bruxelles envisage très sérieusement une décote de la dette Grecque de 30 à 50 %, et non plus 21 % comme envisagé jusqu'ici officiellement. Ce haircut permettrait à la Grèce de souffler, mais aussi à ces créanciers pour qui la situation serait clarifié. En effet, une telle mesure devrait mettre la Grèce à l'abri d'une faillite, et donc ces créanciers et les autres états européens.

Seul problématique à ce programme à mettre en place de toute « urgence » : José Manuel Barroso ni fait mention de quasiment aucune proposition chiffrée.

Actu France-Soir

Réactions à cet article9 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 12 oct à 19:56

    Anonyme-77656
    bravo

    Voilà un idée qu'elle est bonne! Pour régler un problème de dette il suffit de la supprimer. On en reste pantois en attendant de rester sur le carreau, assomé par les conséquences des turpitudes de tous ces messieurs. Mais peut-être, un jour, sera-t-il possible de se payer sur la bête..!? Tous les espoirs sont permis, ça c'est déjà vu. Bonne nuit.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 oct à 20:14

    Anonyme-77656
    Roosevelt reviens !

    Les vraies solutions, c'est de faire un nouveau Glass-Steagall Act , c'est à dire de mettre un terme à cette dérive vers le grand casino et le grand n'importe quoi de la finance.(Il n'a été été abrogé que le 12 novembre 1999! )Messieurs les croyants de la main invisible ,vous avez perdu , un marché n'est jamais vraiment libre, sinon dans des théories fumeuses, un marché doit toujours être organisé et au grand jour . Votre main invisible d'aujourd'hui s'appelle en réalité "black pool", "shadow banking" et cela n'a plus rien à voir avec de l'économie, c'est de la course à l'argent par tous les moyens même ceux qui détruisent l'économie " réelle " comme ils disent ...Faisons ce qu'avait fait Roosevelt :

    1) séparer les banques d'affaires et de dépot

    2) interdire les positions nues sur les CDS

    3) interdire les VOD (ventes à découvert)

    4) organiser les marchés avec des opérateurs réels (possession de vrais pétroliers, de vrais entrepôts, et non pas des avoirs fictifs)

    5)Loi anti trust rigoureuse pour éviter les monopoles de fait

    6) Taxation des transaction financières (taxe Tobin ) à 1 pour mille pour commencer)

    7) Suspension ou suppression des licences des banques qui trafiquent avec les paradis fiscaux = la fin pour eux et le retour des 11 000 à 60 000 milliards de dollars( volés aux états) dans l'économie ...."réelle"

    Vous verrez ,on y viendra , après le krach ,Barroso ne comprendra qu'après le krach .....



    Signaler un abus  
  • Par HORNY FREAK, le 12 oct à 20:36

    HORNY FREAK
    Cynique Barroso

    Il se sera fait tellement d'ennemis, Monsieur le Président du Parlement européen, que sa réélection fut problématique, deux ans en arrière. Ce gars me fait toujours, TOUJOURS penser à un roublard, je ne sais pas pourquoi. Qui n'y connaît pas grand-chose en économie, mais dont la parole est citée comme étant d'évangile. Mais cet individu est un roublard doublé d'un cynique : il sait très bien qu'il se fout de notre gueule. Et qu'il est tout sauf M. Propre.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 13 oct à 00:23

    Anonyme-77656
    Vous êtes sourds et aveugles ?

    Ce n'est pas le capitalisme ni la finance qui sont en crise, ce n'est pas le marché qui est en crise : ce sont les Organismes juridiques qu'on appelle des Etats qui sont gouvernés par des nantis (statuts et hauts salaires) qui ne sont jamais sanctionnés et qui se goinfrent d'argent privé.


    Nous assistons à la fin du socialisme et de la sociale-démocratie.


    Nous assistons à la victoire finale du marché sur les fonctinnaires qui ont perdus en se vautrant dans l'endettement.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 13 oct à 01:36

    Anonyme-77656
    Plus ça va ...

    moins ça va. La rédaction des articles devient très olé olé. Aux fautes de grammaire et d'orthographe s'ajoute souvent une formulation fantaisiste.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 13 oct à 07:48

    Anonyme-77656
    Une "crise", c'est un

    Une "crise", c'est un phénomène parfois violent, mais PASSAGER.

    Et si ce qu'on s'acharne à nommer "crise" était tout simplement la conséquence prévisible mais DURABLE, du mode de vie que nos sociétés ont adoptés depuis des décennies?

    Alors, peut-être, conviendrait-on que rien, absolument rien, ne pourrait enrayer la perceptible lassitude vis-à-vis d'une consommation de produits ne présentant aucun intérêt, uniquement boostée par la publicité et une représentation factice du bonheur.

    Ce qui risque d'achever ce modèle, c'est bien l'excès: excès de logements qu'on ne pourra plus louer, excès d'autos qu'on ne pourra plus détruire, excès de vêtements qu'on ne pourra même plus fourguer aux "pauvres", excès de musées et autres "lieux de culture" qu'on ne pourra même plus entretenir, de même que les réseaux urbains et routiers...

    Syndrome des sociétés nanties, le superflu a supplanté l'utile et l'indispensable: on a préféré aménager des parcs de loisirs avant de s'occuper des gens dans le besoin. Manque de bol, ces derniers sont de plus en plus nombreux! Quand va-t-on cesser de tondre des oeufs?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 13 oct à 11:31

    Anonyme-77656
    ALLONS ENFANTS DE LA TYRANNIE

    Les Etats européens adossés désormais aux règles financières fixées par l’Europe de Bruxelles et de Francfort sans l’aval de leur peuple jouent les pompiers pyromanes et se désolent tout à coup et par manque de préparation, par la voix du Président de la commission européenne Barroso, de la crise systémique qui plongent maintenant les peuples contre leur gré dans l’instabilité financière. Cherchez les coupables ! C’est impardonnable, ces dirigeants européens ne sont plus crédibles et n’inspirent plus la confiance et les réactions des marchés ne sont pas forcément irrationnels, un constat bien amer !

    Donc beaucoup de départs de feu, beaucoup de lances à eau, et beaucoup de braises sous lesquelles le feu se répand. Bientôt il n’y aura plus suffisamment de canadairs lorsque les vents attiseront les flammes qui sommeillent.

    Quant aux banques qu’il faut selon Barroso recapitaliser d’urgence pour qui nous prend-on ?

    Les stress-tests sont donc des mensonges qui se confirment de jour en jour ! Il faut donc que les gouverneurs des banques nationales, les présidents de banques et Madame Lagarde commencent par accorder leur violon car de cette cacophonie ambiante il en découle fatalement un manque de confiance qui grandit.

    Cette attitude augure la peur de ces mêmes dirigeants d’une contagion qu’ils ont fabriquée et qu’il faut préparer à colmater sans que nous connaissions par avance les conséquences.L'Italie touchée bientôt ?

    Rien de rassurant et ces dérapages confortent ces mêmes européistes à justifier plus de fédéralisme et l’idée de réformer les traités va dans ce sens. Même dans leurs erreurs ils trouvent le moyen d’arriver à leurs fins au détriment des peuples qui bien sûr ne seront pas consultés.

    C’est bien l’Europe de la tyrannie qui nous est imposée et c’est aux citoyens de payer l’addition finale et d'être écrasés !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 13 oct à 11:41

    Anonyme-77656
    léninie réveille toi!

    Recapitaliser les banques OK d'accord mais pas avec nos sous, mais ceux des actionnaires. De tout temps les banqques peuvent faire des appels de fonds à leurs actionnaires. Ces beaux(?) messieurs ont su engranger sur notre dos, ils peuvent débourser sur leurs deniers, ça leur évitera la peine de faire un jeu d'écriture électronique vers les paradis fiscaux!



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 13 oct à 12:24

    HeyBaal
    Je crois qu'il faut revenir

    Je crois qu'il faut revenir aux fondamentaux.


    Ce n'est pas parce qu'on abuse d'une règle qu'elle est forcément mauvaise. Le problème c'est l'abus. Or on ne règle pas un abus en modifiant la règle puisque la nouvelle règle fera à nouveau l'objet d'abus. On peut toujours améliorer la règle, réduire l'abus (ou essayer), mais il faut bien comprendre que ces interventions ont des limites.


    Ensuite la bourse c'est un ensemble. Vous voulez que les banques arrêtent ? Il faudra revoir les intérêts des comptes à la baisse alors. Les opérations lucratives sont risquées. Pas de risque, pas de crise, mais pas de rentabilité non plus.


    Roosevelt ? Mais Roosevelt il avait des prévision en temps réel ? Une telle information sur les marchés ? Des outils qui permettaient d'acheter et revendre le même actif des centaines de fois, automatiquement ? Si les opérations tendancieuses étaient moindres, ce n'est pas nécessairement parce que les règles étaient meilleures, c'est surtout parce que les outils ne permettaient pas de détourner les règles de leur fonction d'origine avec une telle facilité.


    Or personne ne va revenir sur la capacité des ordinateurs. Que faire ? Changer les règles ? Ca n’empêchera pas la fraude et ça va pénaliser les acheteurs. De plus pour imposer une règle il faut que tout le monde soit d'accord. Tous les pays n'ont pas intérêt à ce que ce genre de règle s'impose. Peut être qu'à une époque les grands pays faisaient la pluie et le beau temps sur la bourse, mais c'est fini. Imaginez que la Chine ne soit pas d'accord. Les opérations auront lieu chez eux au lieu de chez nous, eux encaisseront les bénéfices, les grandes agence s’implanteront chez eux, et ils auront le monopole des opérations les plus dynamiques, c'est tout. Dire "il suffit de régler la bourse" c'est un peu illusoire.



    Signaler un abus  
Publié : 12/10/11 - 19h20
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur