Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 26 mai, 13:28
Accueil > Actualité > Economie > Crise : L'AMF avertit les propagateurs de rumeurs

Crise : L'AMF avertit les propagateurs de rumeurs

Crise boursière


L'Autorité des marchés financiers (AMF) a menacé jeudi de sanctionner ceux qui propagent des rumeurs ou qui en profitent. Mais les rumeurs courent toujours.

Les rumeurs font paniquer les marchés et peuvent faire plonger les valeurs bancaires
Les rumeurs font paniquer les marchés et peuvent faire plonger les valeurs bancaires MaxPPP

L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a publié un bref communiqué, jeudi, pour faire comprendre qu'elle étudie ce qui se déroule actuellement sur les marchés. L'autorité publique a mis en garde les opérateurs, contre la propagation des rumeurs de marché à l'origine de mouvements de panique sur les Bourses.

L'AMF en tirera "toutes les conclusions"

Car, en période de crise sur les marchés, les rumeurs circulent rapidement. Elles peuvent faire chuter la valeur d'un titre de manière exponentielle. Et face au flot d'informations plus ou moins avérées qui passent par téléphone ou Internet, le gendarme de la Bourse reste le plus souvent désarmé. 

« L'AMF observe que le fonctionnement régulier des marchés est altéré par la diffusion de rumeurs infondées concernant les valeurs financières cotées à Paris », indique l'autorité publique dans un communiqué. « La diffusion d'informations infondées peut constituer un manquement susceptible de sanction, de même que le fait d'en tirer profit », indique encore le régulateur, qui prévient qu'il en tirera « toutes les conclusions ».

Un rappel à l'ordre inévitable et primordial, après l'attaque subie mercredi par le titre Société Générale, et les rumeurs qui prédisaient ni plus ni moins que la faillite imminente de la banque française. Son cours avait en effet plongé de 14,7% à la bourse mercredi. Le propagateur de la rumeur, le journal Daily Mail a, depuis, reconnu que son article était incorrect et a présenté des excuses. Ce qui ne réparera pas le mal effectué.

Des sanctions compliquées à mettre en place

Néanmoins, les déclarations de bonne volonté exprimées par l'AMF, qui assure vouloir « tirer toutes les conclusions » de la situation actuelle, risquent d'avoir peu d'effets immédiats. Car pour trouver le responsable d'une fausse rumeur, il faudrait remonter toute la chaîne de diffusion de l'information. Et ensuite, démontrer l'intérêt malveillant que la personne avait à la diffuser. Dans le registre des sanctions mises en ligne sur le site de l'AMF, il n'apparaît aucune décision ayant pour objet la diffusion d'une fausse information sur les marchés. Dès lors, le champ d'action du gendarme de la Bourse est forcément limité. A la prévention.

Alexandre Couppey

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 12 août à 12:33

    Anonyme-77656
    SPOUTNIK DECOLLE

    C'est du jamais vu les magouilleurs crient au scandale , et revoila la Société Générale , mais sans Kerviel ,il ne faudra pas l'accuser , les cours du fond du trou remontent comme columbia et voila que tout repart , bizzare comme meme , les politiques de la planéte ont du taper du point sur la table pour dire que tout va bien , plutot rien ne va et les spéculateurs ne sont pas nés d'aujourd'hui QUE LES POLITICIENS disent la réalité des choses transparence n'est pas le fort de ces messieurs..



    Signaler un abus  
  • Par mecheri, le 13 août à 19:03

    mecheri
    Une rénovation en profondeur ou bien la mort du capitalisme ?


    Des pertes de valeurs inestimables et bien souvent réalisées

    au détriment des petits et moyens entrepreneurs.



    En effet, pour jouer les indices boursiers à la baisse

    ou se couvrir sur du virtuel, il existe bien d'autres procédés que les ventes à

    découvert, notamment les CDS.



    Aussi, petits porteurs, ne galvaudez surtout pas vos

    titres !



    En tant qu'ancien financier, devenu avocat, je ne peux

    que vous encourager à ne surtout pas brader vos actions. Du moins si vous avez

    la surface financière pour résister à l'actuelle tempête !



    Les hedge funds et autres institutionnels financiers

    purs et durs n'attendent que celà. Le tout pour vous racheter vos titres à prix

    cassé ...



    A Bon entendeur !



    F.Mecheri  





    Signaler un abus  
  • Par mémé Kamizole, le 13 août à 19:15

    mémé Kamizole
    Ridicule ! C’est du pur «Toto fais-moi peur» sans grande portée

     


    La SEC – gendarme du marché américain – me semble avoir nettement plus de pouvoirs que l’héritier de la COB dont il était apparu qu’elle était non seulement inefficace mais parfois… totalement aveugle sinon complice. Ce sont sans doute des ordres venus du «Grand Guignol de l’Elysée» - si ! si ! il existe, cherchez la photo sur Google images… Quand je l’ai reçue sur ma boîte, je fus pliée de rire. Esbroufe du Tartarin du Château, comme d’hab. Ils ne sont pas sortis de l’auberge s’ils veulent dépouiller la masse des SMS, des twitts et autres courriels. Sans oublier ceux qui émanent de l’étranger (il faudra mobiliser Interpol pour le moins ! lol) et démontrer – le plus important sur le plan pénal – l’intention de nuire


    Interdire – 15 jours ! – les ventes à découvert sur les titres concernant les dettes souveraines dans 5 ou 6 pays de l’UE, quand les transactions s’effectuent à l’échelle planétaire relève tout autant du dernier ridicule. Leur interdiction définitive, pure et simple, comptait au nombre des mesures de bon sens envisagées par plusieurs économistes non ultralibéraux en 2008 pour «re-réguler» les marchés financiers. Las ! la Planète finance n’a rien appris ni retenu et la spéculation tous azimuts a repris de plus belle…


    Autre problème : à l’heure d’Internet les échanges ont lieu à la vitesse de la lumière (π 3,14 pour mémoire) et donc les mêmes titres peuvent être échangés des milliers voire des centaines de milliers de fois pendant une même journée, en tenant compte qui plus est des décalages horaires entre les diverses places boursières, américaines, européennes et asiatiques…


    Enfin, dernière cerise sur le gâteau (aussi empoisonné que celui de la beldoche de Blanche-Neige) les CDS (grosso modo : les contrats d’assurance en cas de défaut de paiement des emprunteurs) peuvent être négociés indépendamment des titres portant sur les dettes… Les opérateurs n’étant pas obligés de les posséder pour spéculer sur la dette souveraine. Il a été démontré que c’est par ce mécanisme que Goldman Sachs (qui réussit le tour de force de conseiller le gouvernement grec et de l’enfoncer en même temps) a conduit la Grèce dans le pétrin actuel par des taux d’intérêts quasi usuraires tout en s’en mettant plein les fouilles.



     






     



     



    Signaler un abus  
  • Par mémé Kamizole, le 13 août à 21:40

    mémé Kamizole
    Bravo ! F Mecheri

    Vous avez parfaitement raison : les particuliers ne doivent absolument pas suivre la panique - irrationnelle en diable ! - des investisseurs. Comportement moutonnier dont il me semble que, souvenir de lointains cours d'Eco, Keynes les fustigeait comme "trappes à la lliquidité" ou "copiez-vous les uns les autres" (à chacun son Evangile).


    Même si je n'ai pas assez de sous pour le placer, je sais néanmoins qu'il existe véritablement une "règle d'or" : ne jamais acheter quand les actions sont au plus haut - avec l'illusion que leur cours grimpera indéfiniment - et ne jamais vendre quand elles sont au plus bas (d'autres, plus malins, les rachèteront). J'ai le souvenir de la panique qui saisit quelques unes de mes ex-collègues infirmières (ayant un peu d'argent placé) en 1987 lors d'un précédent krach qui fit déjà quelques dégâts.


    Je tentai de les calmer : Avez-vous impérativement besoin de cet argent ? Non... alors laissez-le dormir, tôt ou tard vos actions reprendront de la valeur.


     



    Signaler un abus  
Publié : 12/08/11 - 10h30
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur