Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 17 mai, 21:35
Accueil > Actualité > Economie > Lindsay Owen-Jones, l’homme qui valait des milliards

Lindsay Owen-Jones, l’homme qui valait des milliards

Economie


Le patron de l’Oréal, obligé de Liliane Bettencourt, s’en va jeudi. Les plus beaux contes de fées ont une fin.

Lindsay Owen-Jones présidait l'Oréal depuis 1988
Lindsay Owen-Jones présidait l'Oréal depuis 1988 MaxPPP

« Lindsay a inventé Studio Line, le gel pour adolescents qui a fait la fortune de l’entreprise, et il a un excellent contact avec les coiffeurs, autant de qualités que je n’ai pas », commentait laconiquement Marc Ladreit de Lacharrière (aujourd’hui patron de Fimalac), alors que la famille Bettencourt lui avait préféré Lindsay Owen-Jones en 1988 pour présider L’Oréal. Mais Lindsay, un Gallois séducteur, habitué des lieux branchés, play-boy éclectique de la jet set, amateur de courses automobiles, qui tire sa révérence jeudi, le jour de ses 65 ans, avait bien d’autres qualités. En vingt ans, au-delà de Studio Line, il a hissé l’entreprise de cosmétiques vers les sommets en en faisant le leader mondial incontesté. L’Oréal a longtemps été en Bourse une valeur de référence dont les résultats et les cours progressaient comme un métronome d’une année sur l’autre. Pendant longtemps, la hausse du cours de Bourse était la conséquence du développement industriel. Mais depuis une dizaine d’années, l’enrichissement des actionnaires est devenu un but en soi (voir encadré).
Le parcours industriel de Lindsay Owen-Jones a fait de lui l’un des patrons les plus respectés du monde. Il a été élu en 2002 meilleur chef d’entreprise européen. Le poids considérable de l’Oréal sur le marché publicitaire, via ses différentes marques (Kérastase, Garnier, Lancôme, Ralph Laureen, Cacharel, Sergio Armani, entre autres) lui a assuré dans la presse un traitement de faveur. En dépit de cette protection, peu à peu, la face cachée du personnage s’est révélée, entièrement dévoué à faire la fortune d’André et de Liliane Bettencourt, puis de Liliane toute seule, en contrepartie d’un enrichissement personnel massif, parfois obtenu dans des conditions contestables.
Rien à dire sur son salaire, ses stock-options et ses jetons de présence, qui ont longtemps fait de Lindsay, formé à Oxford, le patron le mieux payé de France. En 2009, il a reçu à ce titre 5,3 millions d’euros ! Beaucoup plus contestables, en revanche, sont les 100 millions d’euros, net d’impôts qu’il a touchés de la main de Liliane Bettencourt. Ils prêtent à polémique, tout simplement parce qu’ils ont été dissimulés. Révélé par l’enquête judiciaire, ce don était resté secret alors qu’il aurait dû être déclaré au conseil d’administration comme tout avantage particulier donné par un actionnaire à un administrateur, a fortiori au président du conseil. Selon certains juristes, cette distorsion manifeste de l’égalité de traitement des actionnaires constituerait même un délit, ce que d’autres nient.
Contestable enfin est le contrat de « prestation artistique » passé, à son initiative, entre L’Oréal et François-Marie Banier, le photographe attitré de Liliane Bettencourt, à hauteur de 710.000 € par an. Pour des prestations qui restent à démontrer. Cela s’appelle savoir rendre service. Compte tenu des liens étroits et personnels entre les différents protagonistes, on n’est semble-t-il pas passé loin de l’abus de bien social. Sans aller jusque-là, Peter Barbeck-Letmathe, représentant de Nestlé, a fait part de son agacement au cours d’un conseil d’administration en août dernier. Lindsay qui, en tant que président non exécutif, gagnait plus que Jean-Paul Agon, directeur général, a donc été aimablement poussé dehors.
Cet industriel remarquable, à la vie personnelle bien remplie, s’est follement enrichi, comme tous ceux qui ont gravité autour de Liliane Bettencourt. « J’ai dit merci et je continue à dire merci, a-t-il déclaré au Point. Pour moi, c’était l’ultime chapitre d’un conte de fées. » Mais même les plus jolis comptes de fées ont une fin.

Tout pour les actionnaires…

Lindsay Owen-Jones a longtemps eu une vision industrielle, mais il a engagé un processus qui a abouti à transformer L’Oréal en une entreprise financière, selon une étude d’OFG-Recherche, un cabinet d’études indépendant. De 1999 à 2001, les sommes consacrées aux usines et aux réseaux de commercialisation des marques du groupe ont atteint 2 milliards d’euros. Les actionnaires ont reçu 1 milliard et l’entreprise a consacré la même somme au rachat de ses propres actions. Mais, de 2002 à 2005, toujours en trois ans, la bascule s’opère : toujours 2 milliards d’un côté, mais 4,3 milliards de l’autre. De 2006 à 2009, la tendance s’accentue : 3 milliards d’euros pour les investissements, autant pour les actionnaires et autant pour racheter des actions de L’Oréal, avec pour objectif de conforter la position des Bettencourt et de Nestlé, qui détiennent chacun 30 % du capital. Et de les enrichir.
Une centaine de salariés se sont retrouvés lundi matin à Clichy-la-Garenne, devant le siège social (Hauts-de-Seine) du géant mondial des cosmétiques l’Oréal avec pancartes et mégaphones. Les dividendes pharaoniques ont été montrés du doigt. « Alors qu’un milliard a été donné aux actionnaires l’année dernière et 288 millions à l’actionnaire majoritaire (la famille Bettencourt, NDLR), que le groupe a réalisé 2,5 milliards de bénéfices, aujourd’hui, les dirigeants veulent nous donner des miettes », a déclaré Manu Banco, délégué CGT, précisant que « la revendication […] est de 0,8 % de rattrapage sur 2010, 3 % pour 2011, et la mise en place d’un treizième mois ».

Airy Routier, Philippe Douroux
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Economie

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 12:29

    Anonyme-77656
    je suis choquée de voir le

    je suis choquée de voir le monceau de bêtises que peuvent inventer les journalistes, enfin si on peut appeler ça du "journalisme". D'où tirez-vous qu'il a été poussé dehors ?? C'est extraordinaire d'avoir le culot de dire des mensonges aussi gros. Absolument scandaleux.



    Signaler un abus  
Publié : 08/02/11 - 06h45
Mis à jour : 08/02/11 - 06h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur