Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 27 juin, 02:53
Accueil > Actualité > Economie > Le Portugal au bord de la crise de nerfs

Le Portugal au bord de la crise de nerfs

Economie


La démission du Premier ministre relance la question de la fragilité des finances publiques.

Le Parlement ayant rejeté les mesures d’austérité, le Premier ministre Socrates a démissionné
Le Parlement ayant rejeté les mesures d’austérité, le Premier ministre Socrates a démissionné SIPA

Pris dans la tempête économique, le navire Portugal a choisi de se séparer de son barreur. Le Parlement ayant rejeté les mesures d’austérité, le Premier ministre Socrates a démissionné. Au plus mauvais moment : le pays doit impérativement trouver 7 milliards d’euros avant le mois de juin. La situation n’est pourtant pas aussi catastrophique qu’en Grèce et en Irlande. Sa dette publique est dans la moyenne européenne, autour de 80 % du PIB (niveau comparable à celui de la France), loin des 120 % de la Grèce, et son système bancaire est plus solide que celui de l’Irlande.

« Le pays doit faire face à plusieurs défis, analyse Thibault Mercier, économiste chez BNP Paribas. D’abord, sa croissance potentielle est faible. Même pendant les années fastes, entre 2001 et 2007, elle est restée autour de 1 % par an. » Dans le même temps, la Grèce connaissait une croissance proche de 4 %. Le Portugal a aussi un problème de compétitivité : peu développée, l’industrie est concentrée sur des secteurs à faible valeur ajoutée. L’économie n’a donc pas vraiment de fondamentaux sur lesquels se reposer, ce qui explique que la consommation nourrit les deux tiers de la croissance du pays.

C’est tout le problème : trop d’austérité conduira les ménages à cesser de consommer, entraînant une chute des recettes publiques. L’agence de notation Fitch l’a bien compris. Elle a baissé sa note de deux crans.

Dans ces conditions, le recours à une assistance extérieure semble inévitable pour relancer la machine économique portugaise. « Pas question ! » dit le gouvernement, qui déclare vouloir « lutter de toutes ses forces » pour éviter le recours à l’aide extérieure. Une bien belle promesse, mais qui sonne hélas creux, tant les alternatives se réduisent. Les analystes sont même tellement sûrs que le Fonds européen de stabilité financière devra intervenir que le montant du prêt a déjà été chiffré. Selon Jean-Claude Junker, président de l’Eurogroupe, il serait de 75 milliards d’euros. Le Portugal a maintenant trois mois pour trouver une solution.

T. M.
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Economie

Publié : 25/03/11 - 07h35
Mis à jour : 25/03/11 - 07h40
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur