Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 20 février, 06:51
Accueil > Actualité > Economie > Salaires : La prime de 1.000 euros laisse les experts perplexes

Salaires : La prime de 1.000 euros laisse les experts perplexes

Economie


Quelques jours après la présentation par François Baroin de la "prime exceptionnelle" de 1.000 euros, les experts économiques sont dubitatifs. Beaucoup doutent de la capacité de Bercy à pouvoir la mettre en place.

La redistribution des bénéfices des entreprises revient souvent au premier plan
La redistribution des bénéfices des entreprises revient souvent au premier plan SIPA

Tout dans la poche des actionnaires, rien dans celle des salariés. C’est pour répondre à la colère de ceux qui s’estiment lésés dans la redistribution des bénéfices de leur entreprise que surgit cette nouvelle annonce du gouvernement. Nicolas Sarkozy a, le premier, émis l’idée de contraindre les entreprises qui reversent des dividendes à augmenter les salaires. Mercredi, François Baroin a assuré que le projet était à l’étude et qu’il prendrait la forme « d’une prime exceptionnelle dont le montant n’est pas encore stabilisé – au moins 1.000 € ». La mesure paraît simple et tombe à pic en ces temps où l’inflation progresse, mais elle ne convainc guère.

« Un gadget »

« C’est franchement un gadget, dénonce Nicolas Bouzou, économiste chez Asterès. Pour moi, ça ressemble à une mesure de dernière chance pour un gouvernement qui ne sait plus quoi faire. » D’abord, la mesure ne concernera pas tous les salariés. En effet, toutes les entreprises ne reversent pas de dividendes à leurs actionnaires. Il s’agit de choix stratégiques et les sociétés peuvent décider de réinvestir l’argent dégagé. Notamment les start-up. Pourquoi un salarié travaillant dans une entreprise qui ne reverse pas de dividendes n’aurait pas droit à cette fameuse prime ? La mesure risque seulement d’accroître les inégalités entre salariés.

« Pour moi, cette mesure rate une cible essentielle : les travailleurs précaires, les exclus du schéma traditionnel du travail », commente Eric Heyer, économiste à l’OFCE. Dommage pour un président qui promettait d’être l’homme du pouvoir d’achat ! « On ne réglera pas la question de pouvoir d’achat comme ça, s’emporte Nicolas Bouzou. Il faudrait agir sur le taux de chômage, stimuler la croissance atone plutôt que de se lancer dans des mesures punitives qui n’ont rien à voir avec le rôle de l’Etat. » Christine Lagarde n’avait pas dit autre chose. « On n’est pas le Gosplan ! » avait-elle déclaré lundi à propos de ce projet, en référence à l’organisme soviétique de planification. Avec le ministre de l’Emploi, Xavier Bertrand, la ministre de l’Economie a policé son discours et tenté de préciser les contours encore très flous de cette mesure. Elle a précisé que celle-ci passerait par « la mise en place de mécanismes d’incitation sur le plan fiscal et sur le plan des charges sociales ».

« Niveau de détail effroyable »

Pour réussir à mettre au point un dispositif général qui convienne à la fois aux PME de moins de 50 salariés et aux grandes entreprises, les conseillers techniques de Bercy se réservent des heures difficiles. « Vous n’imaginez pas le niveau de détail effroyable dans lequel il va falloir aller ! Comment vont-ils faire ? Fixeront-ils un seuil pour les dividendes ? » s’interroge Nicolas Bouzou pour qui l’Etat sort totalement de son rôle et piétine le pré carré des partenaires sociaux. Le Medef ne dit pas autre chose. « Laissez-nous avancer dans (notre) travail », a réclamé Laurence Parisot qui rappelle qu’une réunion doit avoir lieu sur ce thème le 26 avril. D’ailleurs, patronat et syndicats sont censés débattre du partage des profits depuis 2009… Qui se souvient qu’en février 2009, Nicolas Sarkozy avait annoncé une loi exigeant la distribution des bénéfices sur la base des trois tiers : un tiers pour les actionnaires, un tiers pour les salariés et un tiers réinvesti dans les entreprises, en oubliant, au passage, l’Etat. Une loi qui, évidemment, n’a jamais vu le jour.

Cette question de la redistribution revient régulièrement sur le devant de la scène sans trouver de solution pour le moment. Pas sûr que cette nouvelle annonce y parvienne. Car l’Etat ne peut se substituer aux entreprises privées.

Tiphaine Thuillier
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Economie

Réactions à cet article11 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 14 avr à 07:05

    Anonyme-77656
    oui mais pas comme cela

    l' idée est bonne mais pour que cette mesure puise toucher un maximum de salarié il ne faut pas que se soit que les entreprise qui reverse des dividende à leur actionnaire mais que tout les entreprise fessant des bénéfice devrais verser au moins 10%de ces bénéfice à leurs salarié.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 avr à 07:38

    Anonyme-77656
    Bande rigolots menteurs

    Porte parole du menteur Candiat Sarkozy, les fausses promesses vous avez l'habitude , vous avez fait régresser le pouvoir d'achat et maintenant face à votre désastre politique vous espérer remonter dans les sondage, vous nous prenez vraiment pour des cons ...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 avr à 07:43

    Anonyme-77656
    la prime exceptionnelle de 1000 euros

    mon pauvre petit françois toi le chiraquien pur sucre tu devrais savoir que tout cela est abracadabrantesque et que ça va faire pschitt garde le moral quand meme et continue ànous faire rire avec ta voix de bariton enroué



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 avr à 07:50

    Anonyme-77656
    Personne n'esst dupe

    Des déclarations de ce bobo maqué avec une actrice et qui n'a rien d'un représentant du peuple, ni de près, ni de loin... Bine qu'il essaye de s'en donner l'apparence (trompeuse)!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 avr à 07:55

    Anonyme-77656
    Communisme: le retour!!!

    Bien entendu tout ceci est une fumisterie incroyable, quid des entreprises qui réalisent des pertes? Les salariés feront ils à leur tour un chèque de 1000€ ou que sais je pour renflouer les caisses. Nous vivons dans un pays formaidable ou les risques sont supportés par les entrepreneur et ou si benefice il y a ils doivent êtres partagés du fait du prince.

    Je pense que la fiscalité française est l'ensemble du social est à réetudier afin qu'il soit profitable à tous, laissez les entreprises faire leur boulot et messieurs les politiques une fois pour toutes faites le votre.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 avr à 08:35

    Anonyme-77656
    net d'impot

    Encore une fois, des paroles électoralistes ayant pour but de faire croire que tout le monde va y gagner.

    En admettant la faisabilité du projet, toute prime ne rentre pas en compte pour le salaire différé (retraite, indemnités journalières) et les taxes ne sont payées que par le salarié (CSG RDS) mais pas par le patron... donc ce reversement ne serait que net d'impot pour l'entreprise !

    Plutot qu'une prime, pourquoi ne pas obliger les entreprises qui vont distribuer des dividendes à augmenter les salaires du pourcentage obtenu par le rapport montant de l'action/montant du dividende.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 avr à 16:05

    Anonyme-77656
    barouin

    pourquoi en tant gaulliste il n'exige pas que la PARTICIPATION instaurée par le général DEGAULLE soit obligatoire, les patrons n'en ont pas voulu les syndicats non plus et pourtant cétait une belle idée, noble généreuse et nous n'en serions pas là ni à la délocalisation de nos entreprise car tout le monde y aurait son compte participation aux décisions, aux bénéfices etc le ministre en charge de cette loi qui a malheureusement pas pu s'étendre, est vivant et je suis sure qu'il aiderait au mieux le gouvernement si tant est que celui-ci veuille remettre cette PARTICIPATION



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 avr à 16:50

    Anonyme-77656
    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 avr à 17:39

    Anonyme-77656
    prime

    tout a fait d accord avec PAULEDEBEAUX,

    avant que l ultra capitalisme débridé ,la mondialisation s installent en FRance,

    l echelle des salaires, la répartition des dividendes étaient raisonnable;

    maintenant toujours plus de riches ,toujours plus de pauvres



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 avr à 18:42

    Anonyme-77656
    prime

    Arreter de nous prendre pour des babache1000 euro de prime on sens tape ce qu on veut nous les salariers c augmentation du taux horaire



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 avr à 20:58

    Anonyme-77656
    Ils nous prennent vraiment

    Ils nous prennent vraiment pour des cons a quelques mois des echéanches elctorales ils commencent a penser a nous.



    Signaler un abus  
Publié : 17/04/11 - 16h26
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur