Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 26 mai, 03:22
Accueil > Actualité > Economie > Talibans - Le Pakistan pense déjà "nettoyer" au-delà du Swat

Talibans - Le Pakistan pense déjà "nettoyer" au-delà du Swat

Economie


Le gouvernement pakistanais estime que l'offensive contre les taliban dans la vallée de Swat devrait être conclue d'ici deux à trois jours et pourrait ensuite viser le Waziristan, où des combats ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. L'opération militaire a déjà poussé quelque 2,4 millions de civils à fuir les combats, selon les autorités qui doivent gérer une crise humanitaire d'ampleur.

L'armée a lancé il y a un mois sa plus importante opération contre les activistes islamistes, dont l'influence croissante dans le nord-ouest du pays a alimenté des craintes quant à la stabilité de cette puissance nucléaire et alliée des Etats-Unis. L'offensive s'est pour l'heure concentrée sur la vallée de Swat, distante d'une centaine de kilomètres à peine de la capitale Islamabad, où les taliban avaient effectué une percée.

Au lendemain de la reprise de Mingora, principale ville de cette vallée, des combats ont eu lieu au Sud-Waziristan, région frontalière de l'Afghanistan et bastion des taliban et d'Al Qaïda. Les Etats-Unis et le gouvernement de Kaboul exhortent depuis longtemps les autorités pakistanaises à nettoyer cette zone d'où l'insurrection prépare et conduit ses attaques en Afghanistan.

Crise humanitaire

Des militants ont attaqué samedi soir un camp paramilitaire à Jandola, à environ 80 km de Wana, plus grande ville du Sud-Waziristan, ont rapporté des responsables de la sécurité. "Les militants sont venus en nombre, ont attaqué le camp et les affrontements ont duré huit heures. Au moins 40 insurgés ont été tués et quatre soldats ont péri", a dit un responsable du renseignement sous le sceau de l'anonymat. Un porte-parole de l'armée a confirmé que les rebelles avaient été repoussés au terme d'une intense fusillade et a parlé d'une quinzaine de militants et de trois soldats tués.

Le Pakistan connaît depuis mi-2007 un regain de violences islamistes qui visent le plus souvent les forces de sécurité ou des cibles occidentales et gouvernementales. Depuis le début de l'offensive dans la vallée de Swat, fin avril, au moins huit attentats à la bombe ont été commis dans diverses villes du pays et les taliban ont menacé de nouvelles actions.

L'opération militaire à Swat a poussé quelque 2,4 millions de civils à fuir les combats, selon les autorités qui doivent gérer une crise humanitaire d'ampleur. Selon l'ONU, ce flot de déplacés dans le nord-ouest du pays risque de constituer rapidement une des plus graves crises humanitaires de ces dernières années dans le monde. Vendredi 22 mai, les Nations unies avait lancé un appel de fonds de 543 millions de dollars (390 millions d'euros) pour faire face à cette situation. Le sort des déplacés et la multiplication des attentats pourrait aliéner la population mais le gouvernement semble déterminé, selon les analystes, à gagner la bataille de Swat.

"Au bord de la reddition"

L'armée a fait état d'une progression majeure samedi en annonçant la reprise de Mingora, et un haut responsable gouvernemental a estimé dimanche que deux à trois jours seraient encore nécessaires pour regagner le contrôle de la vallée. "Il ne reste plus que 5% à 10% de la mission à effectuer, et nous espérons que d'ici deux à trois jours les poches de résistance seront nettoyées", a dit Syed Athar Ali, secrétaire à la Défense. "Ils sont au bord de la reddition."

Le général Athar Abbas, porte-parole de l'armée, s'est montré plus prudent, estimant qu'il était difficile de donner un délai compte tenu de la taille de la région. Selon le secrétaire à la Défense, le gouvernement est prêt à pourchasser les taliban s'ils venaient à se réfugier dans d'autres zones. "Si les terroristes et les militants vont vers d'autres sanctuaires et refuges, bien sûr la menace sera prise en considération, a-t-il déclaré. Toute opération sera sujette aux décisions politiques."

Sécurité sensible

En marge d'une réunion sur la sécurité régionale à Singapour, il a en outre assuré que l'arsenal nucléaire de son pays était en sécurité et, avec l'aide des alliés occidentaux, ne risquait pas de tomber entre "de mauvaises mains".

Les Occidentaux ont plusieurs fois exprimé leurs craintes de voir les activistes islamistes s'emparer des ressources nucléaires du Pakistan. La sécurité de cette technologie est un sujet sensible depuis qu'Abdul Qadeer Khan, le "père" de la bombe pakistanaise, a reconnu avoir cédé des informations à la Corée du Nord, à l'Iran et la Libye en 2004.

Par Actu France Soir
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Economie

Publié : 31/05/09 - 12h11
Mis à jour : 12/03/10 - 14h08
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur