Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 08 août, 20:29
Accueil > Actualité > Economie > Très chère voiture… Le budget consacré à l’automobile explose

Très chère voiture… Le budget consacré à l’automobile explose

Economie


Le dernier rapport de l’Automobile Club montre que le budget consacré au véhicule augmente beaucoup plus vite que les autres postes dans le budget des ménages.

Une fois le moyen de transport acquis, il faut encore payer l’assurance, l’entretien, l’essence, les frais de stationnement…
Une fois le moyen de transport acquis, il faut encore payer l’assurance, l’entretien, l’essence, les frais de stationnement… SIPA

Combien coûte une voiture ? A priori, la réponse est évidente : le prix négocié avec le concessionnaire. Sur le long terme, ce n’est pourtant pas forcément le poste le plus important. Car une fois le moyen de transport acquis, il faut encore payer l’assurance, l’entretien, l’essence, les frais de stationnement… Selon la dernière étude de l’Automobile Club, les frais liés à l’utilisation d’une voiture ont sérieusement augmenté en 2010, de plus de 2 % en moyenne. « Dans un contexte d’inflation à 1,5 % selon l’Insee, le budget voiture des ménages a connu une hausse beaucoup plus rapide. Le carburant a gagné 11 à 15 %, la carte grise près de 4 %, l’entretien 3 %, l’assurance 2 %… », constate Christian Scholly, directeur général adjoint de l’Automobile Club. « Quand on regarde le budget voiture depuis une décennie, on constate une très longue période de hausse des prix, qui n’a pas grand-chose à voir avec l’inflation. »

Vaches à lait

Les automobilistes se sont transformés en vaches à lait, tout juste bons à être traits par les groupes pétroliers, les garagistes et les compagnies d’assurance. L’assurance auto en est peut-être le meilleur exemple : son prix n’a cessé de grimper depuis une décennie, alors que dans le même temps le nombre d’accidentés baissait. Entre 2009 et 2010, la prime pour une Clio III essence a augmenté de 2,1 % quand le nombre de morts chutait de 6,5 % et le nombre de blessés de 13,1 %. Même problème pour les pièces détachées : sur les treize dernières années, le prix des pièces a augmenté de 39 %, et celui de la main-d’œuvre de 79 % ! « Pour se justifier, les constructeurs mettent en avant des pièces de plus en plus complexes, qui nécessitent des formations particulières pour les garagistes », avance Christian Scholly, qui n’y croit lui-même pas trop.

Pour le directeur général de l’Automobile Club, le vrai scandale, c’est surtout celui des taxes. L’Etat se taille en effet la part du lion dans les dépenses automobiles. Chaque année, 60 milliards d’euros vont directement du portefeuille des conducteurs aux caisses de l’Etat. Soit plus que l’impôt sur le revenu ! TVA, taxes sur les produits pétroliers, TVA sur la taxe sur les produits pétroliers, le fisc ne manque pas d’imagination quand il s’agit d’engranger des recettes.

Faire des économies

Dans ce contexte, les Français cherchent tous les moyens possibles pour réduire leur facture. D’abord en réduisant les distances parcourues. Selon l’Automobile Club, le chauffeur moyen a roulé 1 % de moins qu’en 2009. La différence n’est pas énorme mais elle pourrait s’accentuer dans les années à venir. Autre solution envisagée, l’abandon des autoroutes au profit de départementales, pour lesquelles il n’y a pas de péage à payer. « Les ménages les plus pauvres commencent à renoncer à emprunter ces voies express, plus sûres mais trop chères, pour gagner un peu de marge de manœuvre », explique Christian Scholly. Le risque, c’est de se retrouver avec une sécurité routière à deux vitesses : les conducteurs les plus riches emprunteraient les autoroutes tandis que les plus modestes se contenteraient de départementales et de nationales, où le taux de mortalité est quatre fois supérieur.

Mais la meilleure solution reste encore d’adopter un comportement d’éco-conduite. Selon les spécialistes, bien anticiper les événements au volant (éviter les freinages brutaux, passer les vitesses au bon moment), permettrait de réduire de 15 à 20 % la facture à la pompe ! Faute de mieux, les automobilistes doivent s’en remettre à eux-mêmes pour gagner un peu sur leur budget.

Thomas Morel
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Economie

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par large, le 17 juin à 08:40

    large
    reponse

    cet vraies il faut roulez sans acoup pour economisee lessences apres frait de voitures usures normales etc roger



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 juin à 10:06

    Anonyme-77656
    VACHES A LAIT OUI , OUI et OUI!!!

    pour l'état, pour les pétroliers, pour les entreprises automobiles, etc.. Et ils pompent toujours plus les utilisateurs qui ont leurs revenus qui se dégradent au fil du temps.. jusqu'à quand?



    Signaler un abus  
Publié : 17/06/11 - 06h40
Mis à jour : 17/06/11 - 06h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur