Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 19 juin, 12:51
Accueil > Actualité > Faits divers > Accusé d’avoir tué un gitan, le gendarme est acquitté

Accusé d’avoir tué un gitan, le gendarme est acquitté

Faits divers


A l’issue d’un procès tendu devant les assises du Var, Christophe Monchal a été blanchi. Le militaire avait mortellement blessé Joseph Guerdner alors qu’il s’évadait de la gendarmerie, en 2008.

Le verdict, rendu vendredi par la cour d’assises du Var, risque de jeter de l’huile sur le feu qui couve entre le gouvernement et la communauté des gens du voyage. En exonérant de toute responsabilité pénale le maréchal des logis-chef Christophe Monchal dans la mort d’un gitan, Joseph Guerdner, les jurés de Draguignan ont attisé la colère de ses proches. « Assassins ! », ont hurlé des femmes à l’intention du service d’ordre du tribunal. « Les gendarmes, ils ont le droit de tuer, nous aussi on va les tuer », a menacé l’une d’elles tandis qu’un homme prévenait : « Vous avez gagné, les gars, mais vous n’avez pas gagné la guerre. » « On a le sentiment d’être vraiment pris pour de la merde », a vitupéré Mauricette Guerdner, la sœur de la victime.

Deux heures et demie plus tôt, les juges s’étaient retirés pour décider du sort du gendarme Monchal, après que, jeudi, l’avocat général les a implicitement exhortés à acquitter le fonctionnaire de 43 ans. L’accusé, au début des débats, lundi, s’était d’emblée excusé : « Je n’ai qu’un mot à dire : désolé. » « Oui, je suis l’auteur des coups de feu mortels, c’est d’autant plus dramatique pour moi qu’en treize ans de gendarmerie je n’avais jamais fait usage de mon arme. Mais je ne peux pas demander pardon, je ne regrette rien, j’ai fait mon travail, Guerdner voulait s’évader, c’est pour ça que j’ai tiré », a dit le militaire.

Cigarette et minuterie

S’évader, c’est bien ce qu’avait réussi à faire Joseph Guerdner, alors qu’il était en garde à vue dans les locaux de la brigade de recherches de la gendarmerie de Draguignan, le 23 mai 2008. Ce jour-là, cela faisait sept heures que le jeune homme de 27 ans était entendu dans le cadre d’une affaire de vol de semi-remorque et de séquestration du chauffeur.

Connu des services de police depuis 1996 pour des faits de vol et de violences, commis parfois à l’aide d’une lame de rasoir et d’une machette, Joseph Guerdner venait d’être désigné comme étant l’un des agresseurs du routier. Depuis février 2006, date à laquelle il avait été arrêté après avoir foncé en voiture sur des pandores, il devait pointer périodiquement à la gendarmerie de Brignoles. C’est à cette occasion que les fonctionnaires l’ont interpellé, le 23 mai 2008, découvrant par ailleurs une arme chargée et du cannabis dans sa fourgonnette.

Lors de son interrogatoire, le suspect demandait à plusieurs reprises l’autorisation de fumer. Deux gendarmes l’accompagnaient alors, mains entravées et menotte serrée à la cheville droite, dans les escaliers et entrouvraient une fenêtre. A 21 h 30, il réclamait une nouvelle fois la possibilité de griller une cigarette.

La nuit étant tombée, l’escalier ne bénéficiait plus que de la lumière électrique, reliée à une minuterie. Cette fois, seul le maréchal des logis-chef Monchal avait escorté Guerdner, qui, profitant d’une interruption de la minuterie, ouvrait en grand la fenêtre et sautait. Chutant 4,60 m plus bas, il se relevait et s’enfuyait. C’est à ce moment que le gendarme, estimant ne pas avoir le temps de dévaler les marches jusqu’au rez-de-chaussée, sortait son arme de service et tirait à sept reprises. Mortellement blessé, Joseph Guerdner parvenait à escalader le grillage de la gendarmerie avant de s’écrouler dans les bosquets d’une institution religieuse voisine.

Vendredi, Me Jean-Claude Giudicelli, l’un des avocats des parties civiles, a déploré le verdict. « Christophe Monchal a été absous par la cour et le jury. On lui a décerné une décoration judiciaire. C’est un permis de tuer qui lui a été délivré », a-t-il fustigé. De son côté, le général Marc Mondoulet, commandant de gendarmerie de la région PACA, a appelé au calme et « au respect, pour la famille ».



Par Sandrine Briclot
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Faits divers

Réactions à cet article22 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 08:22

    Anonyme-77656
    Permis d'assassiner

    C'est incroyable ,on se croirait pendant la deuxième guerre mondial.

    Ce gendarme assassine et on lui donne raison!


    Il pouvait très bien éviter cet acharnement de vider un chargeur entier contre quelqu'un qui fuyait désarmé et menotté.


    Les gendarmes ont donc tout les droits,il a raison Boris Vian.

    Monsieur le président je ne veux pas la faire....et les gendarmes pourront tirer.....c'est bien cela,on est pas loin d'un état fachiste dans l'état ,ca fout les boules,et tout ces gens qui sont pour,bonjour Franco..



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 09:41

    Anonyme-77656
    Exécution

    Est-il permis dans votre journal de dire ce que je pense: à savoir que ce gangster pouvait être arrêté dans sa fuite autrement que par la mort, car on ne tire pas sur quelqu'un qui est menotté ; et si certains textes semblent indiquer que c'est malgré tout possible, alors il est urgent de revoir ces textes.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 09:45

    Anonyme-77656
    PERMIS DE TUER

    A la chasse pour tuer un animal (sauvage) la loi autorise un fusil pouvant être chargé au plus de 3 cartouches. Un représentant des forces de l'ordre a maintenant le droit de tirer 7 cartouches sur un homme sans justifier une situation de légitime défense.

    J'allai dire trêve de plaisanterie, mais il n'y a vraiment pas lieu de rire :

    L'acquittement de Christophe Monchal, certainement orchestré par l'Elysée, est la conséquence de l'élection irresponsable d'un ministre de l'intérieur à la tête de l'état, ce ministre de la république qui parlait de "tolérance zéro», la France ressemble de plus en plus à certains pays d'Amérique du sud d'y il a quelques décennies.

    La décision des juges m'a donné des frissons. Je me demande, ou plutôt je suis sur de ce que Claude Chabrol en penserais.


    Debou



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 11:35

    Anonyme-77656
    Un avocat ignare ?

    Me Jean-Claude Giudicelli, en disant "C’est un permis de tuer qui lui a été délivré », montre une lacune dans son métier.


    Ce n'est pas le procès qui lui a délivré, c'est la réglementation de la gendarmerie. Et il n'est pas le seul à l'avoir...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 12:30

    Anonyme-77656
    Le gendarme parle, le mort se tait.

    Je n'ai pas compris grand-chose à cette ténébreuse affaire de Draguignan.


    Le maréchal des logis-chef Monchal a tiré, bien que n'étant aucunement menacé par un homme, qui fuyait et n'était pas armé.


    Par ailleurs, le fuyard était menotté et ne représentait aucun danger

    pour les personnes extérieures à la gendarmerie.


    Dans ces conditions avérées, l'avocat général ne voit rien à reprocher

    au sous-officier flingueur. Il s'agissait pourtant d'un homicide volontaire.


    Si la Justice n'est pas capable de rendre des verdict plus lisibles, elle finira bien par perdre le peu de crédibilité, qui lui reste.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 13:21

    Anonyme-77656
    Reglement de la gendarmerie

    Un décret de la gendarmerie permet aux militaires d' ouvrir le feu sur ceux qui s' évadent de leurs locaux. Certes il date de 1903 mais rien ne l'a abrogé. Est ce normal? N'empêche qu' il avait le droit de le faire.


    La justice perd sa crédibilité quand un artisan se fait gauler après avoir perdu son permis pour de multiples petites infractions et prend 3 mois ferme et qu'a coté un connard agresse une grand mère, lui pique son sac et prend du sursis.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 13:26

    Anonyme-77656
    les gens d'armes

    Pourquoi personne ne précise que les gendarmes ont le droit de faire usage de leurs armes après les sommations d'usage ? Par ce silence on laisse se faire un amalgame avec la police qui ne peux faire usage de son arme que en légitime défense ou pour défendre la vie d'autrui. Lorsque un Gendarme dit stop on s'arrête ou bien il peux tirer. Bien sur il a des ordres qui limitent ce droit, mais quand ont est connu pour être dangereux et que l'on s'enfuit....



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 sep à 15:12

    Anonyme-77656
    Usage de l'arme a feu pour la gendarmerie

    Les dispositions propres à la gendarmerie


    L'article 174 du décret du 20 mai 1903, modifié par le décret du 22 juillet 1943 (portant modification aux articles 174 et 280 du décret du 20 mai 1903 sur le service de la gendarmerie, in Journal officiel du 18 septembre 1943), dispose que : " les officiers, gradés et gendarmes ne peuvent, en l'absence de l'autorité judiciaire ou administrative, déployer la force armée que dans les cas suivants :


    - lorsque des violences ou des voies de fait sont exercées contre eux ou lorsqu'ils sont menacés par des individus armés ;


    - lorsqu'ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu'ils occupent, les postes ou les personnes qui leur sont confiés ou, enfin, si la résistance est telle qu'elle ne puisse être vaincue autrement que par la force des armes ;


    - lorsque les personnes invitées à s'arrêter par des appels répétés de " Halte gendarmerie ", faits à haute voix, cherchent à échapper à leur garde ou à leurs investigations et ne peuvent être contraintes de s'arrêter que par l'usage des armes ;


    - lorsqu'ils ne peuvent immobiliser autrement les véhicules, embarcations ou autres moyens de transport dont les conducteurs n'obtempèrent pas à l'ordre d'arrêt ;


    - ils sont également autorisés à faire usage de tous engins ou moyens appropriés tels que herses, hérissons, câbles, etc., pour immobiliser les moyens de transport quand les conducteurs n'obtempèrent pas à l'ordre d'arrêt. "


    Il faut ajouter un cinquième cas d'usage de l'arme, énoncé dans l'article 280 du décret du 20 mai 1903 modifié par le décret du 22 juillet 1943 : " dans le cas où il y a rébellion de la part des prisonniers ou tentative d'évasion, le commandant de l'escorte, dont les armes doivent être toujours chargées, leur enjoint de renter dans l'ordre par les mots : "Halte ou je fais feu". Si cette injonction n'est pas écoutée, la force des armes est déployée à l'instant même pour contenir les fuyards ou les révoltés. "



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 19 sep à 17:10

      Anonyme-77656
      Etrange ?

      Tous ces décrets, que je n'ai pas vérifiés, il est vrai, ont été modifiés en 1943 ???

      Une bien étrange époque ... où certains, pour échapper à certaines lois, à une certaine police, risquaient leur vie en s'enfuyant.

      Aucune modification depuis ???

      Bien sûr, ici rien de tel et je veux bien penser que l'acquittement du gendarme est "légale". Mais par les temps qui courent, alors qu'une récidive de meurtre sexuel, que des "émeutes" estivales entraînent aussitôt une modification de politique, un décret voire une nouvelle loi, ne serait-il pas temps de modifier ou de préciser par décret, qu'il faut essayer de contraindre (par un autre moyen; ici donner l'alarme, engager une poursuite,...) un fuyard non armé, menotté, qui ne fait preuve d'aucune menace envers quiconque, autrement que par les armes ?

      On faisait ici le procès d'un gendarme, on aurait dû faire celui du criminel. Cela, déjà, m'interroge



      Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 19 sep à 18:12

      Anonyme-77656
      excellent

      ce commentaire et les textes réglementaires sont clairs. En quoi peut accuser un gendarme qui a fait son devoir ?

      S'il ne l'avait pas fait il devait être sanctionné pour faute professionnelle



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 sep à 01:52

    Anonyme-77656
    Un criminel acquitté par notre justice...

    SONDAGE :

    Cinq personnes sur vingt environ acceptent l'idée qu'il est normal que des gendarmes puissent tirer dans le dos d'un citoyen enchainé pieds et poings et non armé, sans même savoir s'il est coupable puisqu'il n'a pas encore été jugé... Et cela dans l'impunité la plus totale !

    Cette proportion de 20 à 30% d'individus, dans notre société, fanatisés par la violence, la torture, les exécutions sommaires et la corruption reste dans le temps finalement assez constante ! C'est cette même proportion que l'on retrouve pendant la deuxième guerre mondiale avec la police française rentrée en collaboration avec la Gestapo complices et même instigateur des rafles, tortures, exécutions, etc.

    ...25% cela laisse tout de même un espoir !

    Le manque de réflexion et la stupidité sont en train d'achever notre pays...



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 20 sep à 01:50

      Anonyme-77656
      es ce que on lui a demande de

      es ce que on lui a demande de se prendre la cavale,,,non que je sache,,,et de plus des lors que l'on tente de se barrer c'est que l'on a bien quelque chose a se reprocher,,,,,,,,



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 sep à 09:32

    Anonyme-77656
    réponse: le gendarme parle, le mort se tait

    magyar, relisez le commentaire au dessus du votre et vous comprendrez pourquoi il a été acquitté



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 sep à 10:49

    Anonyme-77656
    Il faut aussi tout dire...

    En dehors du fait que l'usage des armes par ce sous officier a été reconnu comme réglementaire, il faut également dire que la personne qui a été tué dans cette affaire a été arrêtée alors qu'elle venait dans une brigade de gendarmerie pour pointer parce qu'elle était sous contrôle judiciaire pour avoir dans une affaire antérieure chargé un gendarme sur le capot de sa voiture. Soupçonné dans une affaire de vol avec séquestration d'un camionneur il devait être interrogé pour cette dernière affaire dont les auteurs ont été en juin dernier condamnés en cour d'assises à 9 ans de prison, d'être un participant à cette dernière affaire. Lors de son interpellation ce jour là il a également été trouvé dans la voiture avec laquelle il était venu à cette gendarmerie un pistolet de calibre 11,45 et les munitions qui vont avec. Alors certes il n'y a pas de quoi se vanter d'avoir enlevé la vie à un homme mais dans le cadre de ce que la loi prévoit, ça s'appelle faire son travail. Et dans cette affaire on ne peut quant même pas dire que la loi n'a pas été respectée et que la justice a été bafouée car cette cour d'assises faisait suite à un appel contre une première décision judiciaire qui ne poursuivait déjà pas ce gendarme. Deux fois, la justice a déclaré ce gendarme innocent des faits qu'on aurait pu lui reprocher que faut il faire d'autre..



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 sep à 11:01

    Anonyme-77656
    Arrêtons d'empêcher la police de faire son travail

    Je n'arrive personnellement pas à comprendre que l'on puisse blâmer ce représentant des forces de l'ordre qui n'a fait que son devoir et son travail en empêchant un homme dangereux et violant de prendre la fuite.


    Si cet homme a décidé d'être un délinquant n'hésitant visiblement pas à faire du mal à autrui pour parvenir à ses fins, il n'était apparemment pas prêt à assumer ses actes devant la justice. Alors plutôt que de jeter la pierre au policier qui l'a abattu (même s'il aurait été préférable qu'il parvienne a le blesser sans le tuer), il faudrait se demander ce que le fugitif aurait fait suite à son évasion et combien de personnes innocentes auraient encore étés victimes de son comportement délinquant... !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 sep à 13:48

    Anonyme-77656
    l'histoire ne s'arrêtera pas

    l'histoire ne s'arrêtera pas là. Hortefeux va déchoir ce gitan à titre postume de sa nationalité française ('si il en a) pour avoir tourné le dos à un gendarme qui voulait le flinguer même menoté!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 sep à 01:28

    Anonyme-77656
    Accusé d’avoir tué un gitan, le gendarme est acquitté

    Pour les articles de Loi cités, ce n'est pas le DECRET de 1903 modifié qui s'applique mais le CODE de la DEFENSE, notamment article L2338-3 et qui est en vigueur depuis le 21 DECEMBRE 2004.

    Il ne s'agit donc pas d'une vieille Loi à dépoussiérer.

    Il faut, avant toute modification éventuelle que nos députés et sénateurs réfléchissent bien aux conséquences. Plutôt que de restreindre ces droits, il faudrait également les adapter pour la police nationale.

    Sinon expliquez moi un peu comment policiers et gendarmes feront pour identifier et interpeller certains criminels si on ne leur laisse que la légitime défense. Pour exemple, avec la légitime défense, un policier voit un braqueur de banque cagoulé qui vient d'abattre et de tuer un témoin, un passant, voir un collègue policier. Si ce braqueur part en courant, s'engouffre dans un véhicule et fuit, il ne peut pas lui tirer dessus pour l'arrêter, il n'y a plus légitime défense. Alors expliquez moi un peu comment fera la police pour identifier ce criminel sachant que tous ces malfrats font brûler les véhicules volés avec lesquels ils commettent leurs crimes? il ne leur restera que le coup de chance, la boule de cristal ou la dénonciation d'un repenti.

    Dans la même situation, avec le CODE de la DEFENSE, un gendarme fait des sommations et peut tirer sur le criminel afin d'interrompre sa fuite.

    Réfléchissez bien les uns et les autres avant de vous positionner dans un sens ou dans l'autre.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 sep à 09:36

    Anonyme-77656
    Le gendarme a raison, le

    Le gendarme a raison, le gitan était en infraction...


    Ben quoi il s'enfuit avec des menottes en plus....



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 20 sep à 11:59

      Anonyme-77656
      Tir à vue

      Nous n'avons absolument pas les mêmes valeurs.Jamais je ne tirerais sur un homme entravé et menotté . Bref neutralisé.

      Même s'il tente de fuire il n'ira pas trés loin.

      Méthode de nazis que j'éspère beaucoup de gens réprouvent.

      Ce courageux militaire n'était pas en danger immédiat et inparable.

      Au lieu de l'envoyer en Polinésie je pense que ce brave guerrier devrait aller faire un tour en Afganistan.Là il pourra prouver qu'il est un vrai soldat.Attention là bas ils rendent la monnaie.



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 sep à 11:40

    Anonyme-77656
    Halte au feu

    La société évolue mais hélas les textes et réglements restent inadaptés.Les lois napoléoniennes ne sont pas en phase avec notre époque.C'est ce qui se passe avec cette lamentable affaire de tentative de fuite pieds entravés et mains attachées dans le dos.

    D'ailleur une police militaire a-t-elle sa place dans une démocratie ?

    En ce qui me concerne -Non

    Dans une autre période de notre histoire cela s'appelait un assassinat.On ne lache pas sept cartouches sur une personne ficelée.L'auteur de ces coups de feu savait parfaitement l'issue de cette aventure. Honte d'être Français et dégouté de cette société ou nos responsables politique demeurent assoupis.



    Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 21 sep à 16:33

      Anonyme-77656
      ficelé ?

      Il faut garder sa logique

      "Mortellement blessé, Joseph Guerdner parvenait à escalader le grillage de la gendarmerie avant de s’écrouler dans les bosquets "

      Allez faire cela avec les mains dans le dos et les jambes entravées !

      Je vous rappelle que c est lors d'une pause cigarette qu'il a essayé de s'évader ; essayez de fumer les mains attachées dans le dos !!

      Alors oui, c est très dommage que l'évadé soit mort, mais faire du mélodrame en racontant une vérité déformée ne peux que dévaloriser votre point de vue.



      Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 sep à 14:05

    Anonyme-77656
    il ne faut pas se venger car

    il ne faut pas se venger car la vengeance ne résolve pas tout


    oeil pour oeil cela est dangereux



    Signaler un abus  
Publié : 18/09/10 - 07h44
Mis à jour : 17/09/10 - 18h26
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur