Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 19 décembre, 05:34
Accueil > Actualité > Faits divers > Affaire du petit Jonathan : un homme recherché

Affaire du petit Jonathan : un homme recherché

Faits divers


Un nouvel appel à témoins a été lancé pour tenter de retrouver l’auteur du meurtre du jeune garçon, voilà sept ans, entre Saint-Brevin-les-Pins et Guérande.

Jonathan Coulom, 10 ans, a disparu dans la nuit 6 au 7 avril 2004, alors qu’il séjournait dans un centre de vacances de Saint-Brevin-les-Pins
Jonathan Coulom, 10 ans, a disparu dans la nuit 6 au 7 avril 2004, alors qu’il séjournait dans un centre de vacances de Saint-Brevin-les-Pins DR

Jonathan Coulom, 10 ans, a disparu dans la nuit 6 au 7 avril 2004, alors qu’il séjournait dans un centre de vacances de Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique). Six semaines plus tard, le corps dénudé du petit garçon était retrouvé dans un étang à Guérande, à une trentaine de kilomètres du centre. Depuis, les gendarmes des sections de recherches de Nantes et d’Angers traquent inlassablement son meurtrier. Mais le crime du petit Jonathan reste, pour le moment, non élucidé.

Disposant de nouvelles informations, le procureur de la République de Saint-Nazaire, Florence Lecoq, a lancé jeudi un nouvel appel à témoins. Les enquêteurs sont désormais à la recherche d’un homme qui se serait introduit à plusieurs reprises, entre 1982 et 1998, dans une douzaine de centres de vacances afin d’agresser sexuellement des enfants âgés de 7 à 12 ans. En tout, ce sont une trentaine de faits qui ont été recensés, principalement dans une zone située au sud de la Loire.

Une piste allemande

Des victimes ont commencé à se manifester dès 2008, lorsque le site Internet « Dossier Jonathan » a été créé. « On peut légitimement penser qu’elles parlent du même homme. Il y a des similitudes troublantes dans le mode opératoire », explique le lieutenant-colonel Poty, qui dirige l’enquête.

Les gendarmes disposent de peu de détails sur cet individu. Les victimes décrivent un homme « né entre 1950 et 1970, extrêmement à l’aise dans ces centres de vacances ».

Ces intrusions ont cessé à partir de 1998. L’homme est-il décédé ? A-t-il été incarcéré ? Ou bien est-il parti dans un pays étranger ? Une autre hypothèse est prise très au sérieux par les gendarmes, qui échangent régulièrement des informations avec leurs homologues d’outre-Rhin. « La piste allemande est très active », confirme le lieutenant-colonel Poty.

En effet, le 22 avril 2004, deux semaines après la disparition de Jonathan, la cellule « Disparition 44 » de la gendarmerie est contactée par les enquêteurs du BKA, la brigade criminelle allemande. Ces derniers ont remarqué des similitudes entre la disparition de Jonathan et celle de Denis Klein, 9 ans, disparu le 9 septembre 2001, en pleine nuit, d’un centre de vacances de Wulsbüttel. Son corps est retrouvé dix jours plus tard, 40 kilomètres plus loin. Il est mort par suffocation. Pour les policiers allemands, son crime est l’œuvre d’un tueur en série qui sévirait depuis une quinzaine d’années dans le nord de l’Allemagne, une région qui compte de nombreux chantiers navals. Les policiers l’ont surnommé « Schwartzman », c’est-à-dire l’« Homme en noir ». Ils le soupçonnent d’avoir, entre 1989 et 1992, agressé une vingtaine d’enfants dans des centres de vacances. Puis, entre 1992 et 2001, d’avoir commis quatre enlèvements suivis de meurtres.

« Schwartzman » s’attaquait à des petits garçons, âgés de 9 à 12 ans, qu’il enlevait dans des centres de vacances. A chaque fois, dans des zones portuaires du nord de l’Allemagne. Ce tueur en série a-t-il travaillé sur le chantier naval de Saint-Nazaire ? Est-il l’homme qui pénétrait dans les centres de vacances de la région ? Les enquêteurs espèrent aujourd’hui qu’un ultime témoignage permettra enfin d’élucider le meurtre du petit Jonathan. « Cowboy », comme l’appelaient ses parents, aurait eu 18 ans le 28 avril.

De notre envoyé spécial à Saint-Nazaire Thibaut Chevillard
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Faits divers

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 8 avr à 11:19

    Anonyme-77656
    Au gnouf

    Cela ne rendra pas les victimes à leur famille, mais qu'on le choppe et qu'il finisse ses jours en prison. Il n'y a pas de place pour des ordures comme lui dans la société.



    Signaler un abus  
Publié : 08/04/11 - 06h43
Mis à jour : 08/04/11 - 13h23
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur