Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 07 juillet, 09:45
Accueil > Actualité > Faits divers > Affaire du Carlton de Lille : DSK fait appel du contrôle judiciaire

Affaire du Carlton de Lille : DSK fait appel du contrôle judiciaire

Affaire du Carlton de Lille


Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont fait appel lundi du placement sous contrôle judiciaire de leur client dans le cadre de l'affaire du Carlton de Lille.

Mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée », DSK est également placé sous contôle judiciaire depuis le 26 mars
Mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée », DSK est également placé sous contôle judiciaire depuis le 26 mars AFP

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn, mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » dans l'affaire dite du Carlton de Lille, ont fait appel du placement sous contrôle judiciaire auquel est soumis leur client, a-t-on appris lundi auprès des défenseurs de DSK. Dominique Strauss-Kahn a été mis en examen le 26 mars et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les mis en examen, les parties civiles, les témoins et tout organe de presse à propos des faits objets de la procédure. Lors d'une conférence de presse le lendemain, Me Henri Leclerc, avocat de DSK, avait jugé cette dernière mesure « vexatoire et inutile », et qu'il n'y avait « pas d'élément à charge » contre son client, qui aurait dû selon lui être entendu en tant que témoin assisté. Les avocats de l'ancien directeur général du Fonds monétaire international avaient également annoncé qu'ils demanderaient l'annulation de la mise en examen de leur client, mais cette procédure n'a pas encore été engagée. « Nous avons six mois pour le faire », a précisé Me Leclerc.

Pas de recel d'abus de biens sociaux

A l'issue de deux journées et une nuit de garde à vue en février dernier, DSK avait été convoqué le 28 mars, mais son audition a été avancée deux jours plus tôt pour éviter le « barnum » médiatique. Les trois juges n'ont finalement pas retenu le délit de « recel d'abus de biens sociaux » visé dans la convocation, et l'ont mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » et non complicité. Ces faits sont passibles de vingt ans de réclusion criminelle et trois millions d'euros d'amende. Plusieurs déplacements de protagonistes du dossier, accompagnés de prostituées, avaient été organisés et financés par deux entrepreneurs du Pas-de-Calais, Fabrice Paszkowski, responsable d'une société de matériel médical, et David Roquet, ancien directeur de Matériaux enrobés du Nord, une filiale du groupe de BTP Eiffage. Les deux hommes, qui ont effectué plusieurs mois de détention provisoire après leur mise en examen dans cette affaire, ont confirmé « avec constance » que DSK ignorait la qualité de ces femmes, a souligné Me Malka. Ils ont toujours affirmé qu'il n'y avait eu aucune contrepartie à l'organisation de ces escapades, selon leurs avocats.

DSK avait soutenu devant les enquêteurs de la PJ qu'il ne pouvait imaginer que ces jeunes femmes puissent être des prostituées car certaines « lui ont été présentées par des responsables policiers », selon une source proche de l'enquête. Le dernier de ces voyages a eu lieu du 11 au 13 mai 2011 dans la capitale américaine, à la veille de l'arrestation de DSK à New York après les accusations d'agression sexuelle de la femme de chambre Nafissatou Diallo.

Actu France-Soir / Service Faits Divers (avec l'AFP)

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par xm, le 3 avr à 10:12

    xm
    DSK ne sait que se plaindre

    Monsieur DSK se plaint mais finalement il se retrouve simplement dans la même situation que tout citoyen justiciable.


    Au Département du Nord, un agent a été révoqué sur la simple foi de données informatiques système sans date, ni heure.


    Il n'a pu avoir accès à aucun moment de la procédure au disque dur contenant ces preuves.


    Et pour le juge administratif, il y a contradictoire.


    La presse locale ne s'est nullement intéressé à cette affaire.


    Surtout, DSK devrait savoir qu'il bénéficie tout de même d'un traitement de faveur.


    Tout citoyen moyen de ce pays mis en examen pour les mêmes faits serait à l' heure actuelle en détention préventive.



    Signaler un abus  
    • Par biendit, le 4 mai à 08:36

      biendit
      arrêtons les bétises

      le plus vieux métier du monde aurait dù faire enfermer la majorité des hommes et aussi une  partie des femmes. demander à Mr Sarkosy


      le faite de batifoler avec des pros ne fait pas de lui un proxénète,


      et encore moins un détournement d'argent public.


      Il est riche à millions ça lui donne des facilités pour se payerces écarts. je pense plutôt à une affaire politique



      Signaler un abus  
Publié : 02/04/12 - 18h02
Mis à jour : 02/04/12 - 18h02
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur