Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 23 août, 02:31
Accueil > Actualité > Faits divers > Copwatch: "Un site inacceptable" pour Claude Guéant

Copwatch: "Un site inacceptable" pour Claude Guéant

La polémique Copwatch


Le ministre de l'Intérieur a assuré dimanche qu'il allait "redemander" la fermeture du site qui fiche les policiers, de nouveau actif depuis mardi après plusieurs mois d'interruption sur ordre de la justice.

Capture d'écran du site Copwatch.
Capture d'écran du site Copwatch. DR/capture d'écran

Bloqué en octobre 2011 après un référé du ministre de l'Intérieur, Copwatch est de retour. Le site, qui revendique une lutte « par l'information contre les violences policières », a été réactivé la semaine dernière. « Le ministère de l'Intérieur français a voulu nous interdire, il a échoué », se sont félicités ses auteurs, suscitant immédiatement la colère des policiers.

Dans un entretien dimanche au journal La Voix du Nord, le premier d'entre eux, Claude Guéant, a martelé qu'il était « extrêmement grave de mettre cause la sécurité de policiers et de leurs familles au motif de dénonciations dont on ne sait pas sur quoi elles reposent ». Le ministre de l'Intérieur a ajouté que « pour veiller à la déontologie policière, il y a la justice, la hiérarchie, la commission nationale de déontologie de la police (…) Un site qui incite à la haine à l'égard des policiers est inacceptable ».

Action en référé

Plus tôt dans la semaine, les principaux syndicats policiers avaient fait part à l'AFP de leur indignation. Alliance (second syndicat de gardiens de la paix), par la voix de son secrétaire général adjoint, Frédéric Lagache, avait ainsi déclaré avoir saisi l'Intérieur contre la résurgence de ce site dont les auteurs « ont peur de s'identifier », ce qui « démontre leur lâcheté ». Dans la foulée, par la voix de son porte-parole, Pierre-Henry Brandet, le ministère de l'Intérieur assurait avoir « pris contact avec les fournisseurs d'accès pour voir comment, sur la base de la décision rendue par la justice en octobre, nous pouvions faire bloquer l'accès à cette nouvelle adresse », tout en n'excluant pas « d'engager de toutes façons une nouvelle action en référé ». « Sur le fond, le ministère considère toujours que certaines des pages portent atteinte à l'honneur et à l'intégrité des forces de sécurité et peuvent mettre en péril la sécurité de policiers et gendarmes et de leur famille. »

Photos litigieuses

Oeuvre d'un « collectif de citoyens souhaitant lutter par la transparence et l'information contre les violences policières », Copwatch, qui s'appelle alors Paris.indymedia, voit le jour en décembre 2010. Se décrivant comme un « site d’information alternatif », il met en ligne plusieurs photos de policier en civil, prises durant des manifestations, accompagnées de commentaires tels que « sans brassard, gueule invisible pour bien caillasser ». 
Quelques jours plus tard, alerté par un communiqué du syndicat de gardiens de la paix Alliance, Brice Hortefeux, alors ministre de l'Intérieur, annonce son intention de déposer plainte contre les auteurs du site qui décident de retirer les photos litigieuses ainsi que les commentaires diffamatoire. Pas pour très longtemps...

En septembre, le collectif récidive et crée Copwatch. Sur sa page d'accueil, le site annonce la couleur: « Désormais, il ne sera plus question de quelques photos publiées de façon hasardeuse sur des sites dispersés, mais d’une mise en commun de dizaines de témoignages et d’images permettant d’avoir une vue d’ensemble des pratiques policières. » Puis menace: « Policiers, nous vous identifierons tous un à un. Que votre impunité trouve une fin. »
Saisi en octobre, le tribunal de Paris a ordonné le blocage complet du site. Lors de l'audience, les autorités avaient rappelé que l'un des 450 policiers rendus identifiables grâce à Copwatch avait porté plainte quelques semaines auparavant après avoir reçu « une cartouche de chasse dans sa boîte aux lettres »...

Par G.B.

Réactions à cet article6 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 29 Jan à 16:44

    Anonyme-77656
    il est temps

    de faire disparaitre ce site DéFINITIVEMENT, sans regret et sans remords !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 29 Jan à 17:05

    Anonyme-77656
    la belle farce

    Le FBI ferme Megaupload.

    Mr Gueant n'est pas en reste et veut la peau de Copwatch.

    Et les sites pédophiles ? Aucun problème, ce doit être même un mythe, une lubie réservés à un groupuscule de policiers en manque de moyens,ignorés de leurs ministres et des forces internationales de police.



    Signaler un abus  
  • Par Bardon, le 29 Jan à 17:40

    Bardon
    état policier?

    Un état qui refuse la transparence sur les actions de sa police ne peut qu'être un état policier où cette dernière est au serice du pouvoir!



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 30 Jan à 13:25

    HeyBaal
    @Bardon

    Copwatch c'est autant de la transparence que Paris match du journalisme d'investigation.


    Avoir la tête comme un chou fleur n'est choquant que si on a rien fait pour. Que prouve Copwatch là dessus ? Laissez moi deviner : rien ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 Jan à 13:50

    Anonyme-77656
    Copwatch?

    Peu de personnes connaissent. Un petit tour sur le site rend compte d'une certaine débilité dans les informations. Sans plus...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 Jan à 19:09

    Anonyme-77656
    L'inacceptable...

    ...N'est peut-$etre pas de ficher des policiers mais que des agents de services spéciaux fichent des citoyens français, sans qu'il soit possible d'avoir accès à ces fiches grâce à la protection des juridictions administratives. J'ai été personnellement fiché pour espionnege au profit du KGB et complicité de terrorime et me suis escrimé pendant 15 ans de ma vie pour m'entendre dire finalement, qu'il y avait eu erreurs sur la personne.



    Signaler un abus  
Publié : 29/01/12 - 16h23
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur