Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 20 octobre, 21:54
Accueil > Actualité > Faits divers > Corse : 13 ans de réclusion pour les auteurs de l'attentat contre une gendarmerie

Corse : 13 ans de réclusion pour les auteurs de l'attentat contre une gendarmerie

Faits divers


Le procès des auteurs de l'attentat contre une gendarmerie en Corse en 2004 s'est terminé ce jeudi à Paris. Les deux principaux accusés ont été condamnés à 11 et 13 ans de réclusion criminelle.

Les deux principaux accusés dans le procès de l'attentat contre une gendarmerie en Corse en 2004, qui n'avait pas fait de victimes mais provoqué d'importants dégâts, ont été condamnés jeudi à Paris à des peines de 11 et 13 ans de réclusion criminelle. Deux autres hommes, qui avaient reconnu être les « exécutants » de l'attentat contre la gendarmerie d'Aléria, en Haute-Corse, le 21 octobre 2004, ont écopé de 7 ans de prison pour l'un, de 5 ans dont 18 mois avec sursis pour l'autre. Ils ont dix jours pour faire appel.

L'attentat avait été revendiqué par le « FLNC du 22 octobre », un mouvement indépendantiste parmi les plus radicaux, à une époque où les attaques se multipliaient contre les intérêts « français » en Corse.

« Acte de guerre »
Les autorités avaient qualifié l'attentat d'Aléria de « véritable acte de guerre », commis à l'aide d'un engin explosif artisanal puissant, qui avait dévasté plusieurs appartements de la gendarmerie. L'attentat avait été précédé d'un appel anonyme qui avait permis l'évacuation des locaux, mais les gendarmes et leurs familles avaient été très choqués.

L'appel téléphonique avait aussi permis aux enquêteurs de remonter la piste jusqu'à Jean-Marie Biancardini, 48 ans, cafetier, exploitant agricole et militant nationaliste. Tant durant l'instruction que pendant le procès, il a nié avoir planifié cette attaque et fabriqué la bombe. « Je ne suis pas un chef d'état-major, je ne suis pas un parrain (...). Je suis simplement un homme de la terre », a-t-il encore déclaré jeudi, sans convaincre la cour.

Pour l'accusation, il avait pour « adjoint » Jean-Marc Dominici, 32 ans, chargé de la logistique de l'opération. Celui-ci a reconnu avoir participé à l'attentat, mais il a nié avoir eu plus de responsabilité que les deux « petites mains » de l'opération, le chauffeur de la voiture utilisée pour l'attentat, Frédéric Angeli, 33 ans, et son cousin Patrice Lepidi, 26 ans, qui avait déposé la bombe.
Par Actu France-Soir
C'est sur France Soir !
Publié : 01/04/10 - 18h37
Mis à jour : 15/04/10 - 17h11
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur