Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 15 décembre, 20:08
Accueil > Actualité > Faits divers > Crash Rio-Paris : Fiasco du bureau d'enquête français

Crash Rio-Paris : Fiasco du bureau d'enquête français

Crash du Vol AF447 Rio-Paris


C'est une société américaine, reprenant tout de zéro, qui a permis de retrouver les débris de l'épave du vol AF447. Question : pourquoi le BEA a-t-il cherché ailleurs ?

Une image d'un satellite italien a indiqué très tôt l'emplacement des débris
Une image d'un satellite italien a indiqué très tôt l'emplacement des débris SIPA

Officiellement, c'est un succès, presque inespéré. Un succès dont se sont prévalus Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie et des Transports, et Thierry Mariani, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue lundi dans les locaux du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) devant une foule de caméras et de journalistes – pour beaucoup brésiliens. « Nous avons retrouvé l'essentiel de l'épave de l'Airbus du vol AF447 », a déclaré NKM, qui a annoncé que les opérations de « remontée de l'avion » et des corps de quelques-unes des 228 victimes de l'accident du vol Rio-Paris d'Air France, le 1er juin 2009, pourraient être lancées d'ici trois semaines à un mois. « C'est un moment important à la fois pour le deuil des familles, pour la recherche de la vérité et pour la future sécurité aéronautique », a expliqué la ministre.

Des débris concentrés sur une petite surface

Pourtant, cette heureuse découverte pose plus de questions qu'elle n'apporte encore de réponses. Car aucune explication satisfaisante n'a été fournie sur les raisons de l'échec des trois campagnes de recherches précédentes, alors que les enregistreurs de vol (les fameuses boîtes noires) ont émis des signaux pendant deux mois au minimum. Jean-Paul Troadec, le directeur du BEA, s'est refusé à donner la position exacte de l'épave, dont les débris se situent à 3.900 mètres de fond, sur une zone plate et sablonneuse, pour « protéger le site ». Il apparaît, sur une photo prise par un des trois sous-marins Remus, que ces débris sont concentrés dans une zone de 600 mètres de long sur 200 mètres de large, proche de l'endroit où les communications se sont interrompues. Alors que les recherches précédentes avaient été effectuées dans une zone située à 70 km au nord-Ouest, sur un terrain beaucoup plus montagneux.

C'est devant l'insistance des familles de victimes qu'une quatrième campagne de recherches a été entreprise. Sous le sceau de l'anonymat, un membre du BEA nous a confié que la mission avait alors été confiée à Metron, une société américaine spécialisée. Celle-ci a « tout repris de zéro », sans tenir compte des calculs savants établis par le BEA, tenant compte des courants, de la prise au vent de la dérive verticale qui a été retrouvé flottante.

Un satellite italien avait vu

Plus étrange encore, le BEA, lors de ses recherches initiales, n'aurait pas tenu compte, toujours selon ce dirigeant, d'une photo prise par un satellite italien qui avait repéré une nappe de kérosène au droit de l'endroit où ont été retrouvés les débris. Faut-il en déduire, comme le suggèrent certains parents de victimes, mais aussi des spécialistes du monde aéronautique, que l'épave n'a pas été retrouvée parce que cette découverte risquait de mettre en cause les intérêts d'Airbus ? Cela n'est pas vraisemblable : rien n'est pire, pour l'image d'un constructeur d'avions – et pour la compagnie qui l'exploite –, que de rester dans l'incertitude des causes véritables d'un accident. Or on sait que la défaillance des sondes Pitot, qui mesurent la vitesse de l'appareil, ne peut, à elle seule, être à l'origine du crash.

Cette erreur du BEA pourrait être, plus vraisemblablement, due à une trop grande sûreté de soi. Impossible, aujourd'hui, de savoir comment s'est déroulée la prise de décision. Mais ces révélations traduisent en tout cas une ambiance délétère, au sein du bureau, qui dépend du ministère des Transports.

Graves conséquences

Ce retard pourrait avoir de graves conséquences. Retrouver les boîtes, qui peuvent être encore dans la carlingue ou bien en avoir été expulsées par le choc, est une priorité. « La décision de remonter les débris et lesquels dépendra de la lecture des enregistreurs », a affirmé Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais, si on les retrouve, les boîtes seront-elles exploitables ? « Elles sont certifiées pour tenir deux mois par 6.000 mètres de fond et sont restées deux ans par 3.900 mètres, nous explique un membre du BEA. Nous sommes incapables de savoir si elles ont tenu. »

Un appel d'offres a été lancé pour remonter à la surface tout ce qui doit et peut l'être. Les réponses sont attendues avant jeudi 16 heures. Trois bateaux sont en lice, a expliqué le directeur général du BEA, « deux français et un américain ». Curieusement, un peu plus tard, il citait le René-Descartes, l'Ile-de-Bréhat et un bateau d'Alcatel-Lucent actuellement en Afrique. Aucun d'entre eux n'est américain. 

Airy Routier
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article36 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 08:04

    Anonyme-77656
    Reponse

    pour étouffer l'affaire ! En France, on est champions pour ca, vos Journalistes devraient le savoir (Boulin, Beregovoy...). Pour ne pas ternir image Air France...on etouffe ou on part dans la direction opposée.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 08:05

    Anonyme-77656
    incompétence

    pour moi, c'est simplement dû à l'incompétence du BEA qui n'est qu'une organisation hyperbureaucrate et lourde.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 08:07

    Anonyme-77656
    AIRBUS BEA

    Que ce soit le nuage de TCHERNOBYL ou le crash d' AIR FRANCE, les fonctionnaires de l' agence de sureté nucléaire ou ceux de la B.E.A ont tout fait pour protoger les intérets des lobbyes.

    Trois missions de recherche francaises qui n'ont rien apporté, une mission américaine réussie.

    J'ai peur que si une entreprise francaise est choisie pour sortir les boites noires il y est derriere une opacité sur le contenu.



    Signaler un abus  
  • Par TYZEF29, le 5 avr à 08:42

    TYZEF29
    Facile la critique

    Le B.E.A., si tout cela se vérifie, a fait preuve d intelligence de tenir compte de cette expertise pour organiser de nouvelles recherches. Si cela n avait pa



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 09:38

    Anonyme-77656
    Quand on étudie les

    Quand on étudie les imbroglios et manipulations qu'il y a eu autour des accidents d'Habsheim et du Mont St Odile, il ne faut pas se faire d'idées sur les explications qui vont être données sur ce crash : encore la faute des pilotes, un point c'est tout. Le seul bémol est que cette fois ci, une tierce partie, à savoir la Brésil, fera éventuellement un contrepoids...et encore.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 09:45

    Anonyme-77656
    C'est toujours la meme

    C'est toujours la meme histoire, on fait plus confiance aux modeles informatiques qu'aux faits.

    Le modèle c'est : erreur en entrée = erreur en sortie.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 09:56

    Anonyme-77656
    Les Experts

    Au dela des tribulations de la recherche de l'épave du vol AF 447, on voit bien qu'en France il existe une "technocratie" si sûre d'elle-même, de ses grandes écoles, de ses relations avec le pouvoir de ses moyens et de ses méthodes para-militaires, qu'elle NE PEUT PAS se remettre en questions . C'est vrai dans l'aéronautique, dans la médecine, dans le nucléaire... Est-il en l'occurence bien raisonnable de confier aux mêmes bureaux qui ont, depuis les débuts du nucléaire civil, toujours donné leurs feux verts au démarrage ou redémarrage des centrales, d'en vérifier aujourd'hui la sécurité ? Les résultats de cet audit ne sont-ils pas connus d'avance ? La disparition en plein ciel de l'Atlantique du vol AF447 reste incompréhensible, mais qu'on se rassure : en matière de sécurité nucléaire, même l'impensable a été prévu...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 10:53

    Anonyme-77656
    AF447

    Il me semblait avoir entendu le Président Français actuel mentionner une aide des USA peu après l'accident



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 11:21

    Anonyme-77656
    crash AF447

    le crash est dû à la perte de la dérive verticale.

    Dans ce cas l'avion devient impilotable partant en montée ou descente avec avec un vario max.Les paramètres de l'avion indiquent dans ce cas la même chose qu'un givrage sondes pitots.Le pilote aux commandes est incapable de savoir ce qui lui arrive.Et cela ne peut se terminer que par le crash



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 11:32

    Anonyme-77656
    COLLUSION ?

    On ne peut pas être à la fois acteur et juge.

    Le BEA, Airbus et Air France sont pour le moins partiellement dépendants du gouvernement français.

    La seule façon "propre" et inattaquable de répondre à l'énigme serait de confier a lecture des boîtes noires à l'étranger, aux USA par exemple, parfaitement équipés. Je prends le pari que cela ne sera malheureusement pas fait.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 12:07

    Anonyme-77656
    Quelle honte pour la France...

    J'espère que nous connaitrons le nom des incompétents.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 13:06

    Anonyme-77656
    crashAF447

    En complément de mon message précédent, dans les années 80, un Boeing 747 de la japan a perdu sa dérive Verticale et cela s'est terminé par un crash après que l'équipage se soit battu pendant 20 mn avant le crash(mais ils étaient 3 dans le poste de pilotage)



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 15:48

    Anonyme-77656
    AF 447

    Le BEA coinçé entre la vérité et les intéréts commerciaux de EADS et Air France ? Ou peut etre INCOMPETENCE ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 19:21

    Anonyme-77656
    AF447

    GEgé 28 parle de la dérive. Un Airbus n'avait-il pas perdu sa dérive au dessus du Quueen's, à N.Y.?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 avr à 22:10

    Anonyme-77656
    Une aiguille, ça pique

    Avant d'écrire ici, certains seraient bien inspirés de lire les rapports des experts pour parler en connaissance de cause. Vous apprendriez ainsi que parmi les experts, il y a 40% d'experts étrangers (rapport de juin 2010): anglais, américain (du même institut d'où viennent les drones), russe. Ces experts ne font pas partie du BEA, mais le BEA s'est entouré de personnes ayant une expertise en matière de circulation océanique.


    Chaque expert donne un avis basé sur des hypothèses, des incertitudes des modèles, des observations. Plusieurs scénarios ont été élaborés avec des probabilités de présence. Par définition, qui dit probabilité, ne dit pas assurance de trouver, malheureusement!


    Ensuite la prise de décision de fouiller telle zone plutôt que telle autre revient au BEA probablement ?


    Quant à Metron, si vous lisez leur rapport, vous verrez qu'ils ont bien entendu utilisé le fait que des recherches vaines avaient été menées à trois reprises, éliminant ainsi une large portion des possibilités de crash. Leur travail était donc facilité ce qui n'enlève rien à la qualité de leur étude qui comporte d'autres ingrédients statistiques intéressants. A force de chercher dans le foin, on finit par trouver l'aiguille quand on a de bons yeux.


    Il est extrêmement facile et la tentation est grande et humaine de se dire après coup, mais diantre, pourquoi sont-ils allés là plutôt que juste au dessus du point de crash. Bah oui évidemment... Sacrés humains que nous sommes...


    J'espère que le journaliste ayant écrit l'article aura lu attentivement et compris les différents rapports comme il se doit de le faire avant d'écrire son papier. Si oui, il saura où pêcher d'autres infos.


    Je me réjouis pour les familles meurtries qui auront désormais des réponses à certaines de leurs questions, à commencer par un lieu, et on l'espère bientôt, un scénario plus précis de l'enchaînement des causes de ce crash.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 avr à 22:31

    Anonyme-77656
    AF447 Reponse a gege28

    Salut, gege28 et aussi à tous les lecteurs.

    Ton analyse sur ce terrible drame est exactement ce dont j'ai toujours pensé.......Je pense que les dérives de certains Airbus ont une relative fragilité au niveau du systéme qui les relient au reste de l'avion.

    A ce titre, trois catastrophes ont déja eu pour origine la perte de la dérive sur deux types d'Airbus différents !!!! Le scénario que tu évoques est, à mon sens, ce qui a certainement dû se passer à 33.000 pieds et en pleine nuit au dessus de l'océan. j'ai toujours été persuadé que les fortes turbulences atmosphériques rencontrées par l'avion cette nuit là et/ou certaines manoeuvres éffectuées par l'équipage ou par le pilote auto, afin de maintenir l'avion en ligne malgré ces perturbations, ont fait céder la dérive et précipité les anomalies et autres pannes des différents systémes electroniques de l'appareil jusqu'à la chute fatale.

    Enfin, et encore une fois à l'instar de ton analyse, je ne pense pas que les sondes pitots ont gelés et qu'elles ont été à l'origine des problémes tecniques rencontrés en cascade; je pense aussi que l'avion (sans dérive) devenait impilotable et a dû partir en lacets,en travers ou autres figures inimaginables pour un avion de ligne lancé à plus de 850 kmh.

    lors de ces "figures" l'avion, à certains moments ne devait plus se trouver face au vent d'ou les incohérences de vitesss relevées par les sondes pitots......je pense même qu'en sortant de son domaine de vol (et pour cause !!!), l'avion a dû se désintégrer partiellement en altittude d'ou la trentaine de corps retrouvés nus et sans traces de chocs contre un obstacle "dur". je pense même que l'extrémité arriére de l'apareil qui a cédé (renfermant les boites noires) se trouve tout comme ces fameux enregistreurs, à plusieurs dizaines de kms en amont de l'endroit (évident, sauf pour ces technocrates du BEA) ou les débris ont étés retrouvés........



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 avr à 03:04

    Anonyme-77656
    Je pense que cette situation

    Je pense que cette situation devrait orienter tous les gouvernements de la planète a créer un seul bureau International de recherches d'epaves et d'enquête sur tous les accidents d avions. Choisir des gros calibres de chaque pays, former une équipe et des qu un accident se produit laisser cette équipe faire l'enquête et la recherche d'epaves. Faut apprendre des erreurs pour mieux faire....nul n est parfait



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 avr à 11:06

    Anonyme-77656
    Crash AF447

    Salut Jack06

    Merci pour ton commentaire. Cela fait plus d'un an que je tente de faire passer ce message. Quel perte de temps.....

    J' ai, je pense, le scénario de ce qui a dû arriver.

    C'est vraiment dommage qu'on n'est pas eu l'occasion de croiser nos impressions plus tôt



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 avr à 19:46

    Anonyme-77656
    Dérive

    @gege28 et tous les "experts" en dérive brisée.

    L'ordinateur va envoyer un message de maintenance pour signaler que les toilettes sont bouchées mais il serait incapable de détecter que le plan horizontal (la dérive), voire même toute la queue de l'appareil serait manquante ?

    En fait, cela générerait des messages au niveau de tous les systèmes hydrauliques (et autres) qui y sont connectés, sans parler de la pressurisation de la cabine qui serait compromise, etc.

    Le BEA essaye de faire son travail sérieusement mais on raconte tellement n'importe quoi, ici ou ailleurs, en particulier dans la "presse" généraliste, que ça ne peut que devenir malsain.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 avr à 11:41

    Anonyme-77656
    pour Olivier

    Si vous avez une explication cohérente, n'hésitez pas.

    Pour info,Je pensais que les commandes de vol de L'A330 étaient

    toute électrique ( FLY BY WIRE) . Donc alarme Hydraulique ???.

    Mais je me trompe peut-être



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 avr à 17:18

    Anonyme-77656
    dérive

    Le vol 587 d'American Airlines a perdu sa dérive et s'est écrasé sur le Qeen's (N.Y.) le 12/11/2001. Explication "officielle": Il n'aurait pas respecté la procédure en suivant de trop près (2 mn 30 au lieu de 3 mn...) un autre avion au décollage et aurait été pris dans les turbulences de ce dernier, ce qui aurait brisé sa dérive. Cela a-t-il été confirmé? Ces turbulences au décollage dans le sillage d'un autre avion sont-elles plus fortes que les conditions rencontrées dans un violent orage, comme par l'AF447 entre Rio et Paris?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 avr à 08:01

    Anonyme-77656
    af447

    Il est evident que cet accident pose de nombreuses questions, et que dans l etat actuelle des choses c est plutot mal parti pour AF et Air Bus ci on ne trouve rien d autre (mise en examen des 2 societes en France et aux usa ).

    On nous dit que l on sait pas ce qui s est passe.

    Il y en effet des choses que l on ne sait pas ,mais il y a des choses que l on sait et sur lesquelles nous aimerions avoir des reponses.

    Pour quelle raison le constructeur et le transporteur ont ils laisse voles leurs avions avec des pieces d effectueuses en connaissance de cause puisque plus d une trentaine de pannes identiques ont ete reportories dans le mondes (AF compris) et qu il a fallu attendre une directive europeenne pour que l on oblige Af a changer la marque de ses sondes de mesure de vitesse.

    Pour quelle raison affirme t on que les sondes ne sont pas a elles seules la cause de l accident avant meme d avoir pu analyser les enregistreurs de parametres puisque encore au fond de l ocean. Aurait on des informations confidentielles? Une responcabilite partagee serait sans doute la bien venue.Car

    pour finir et pour information, lorsqu un accident est du a une erreur de pilotage, cela ne permet pas aux familles des victimes de porter plainte en penal(en France du moins , ailleurs je ne sais pas) .


    ol



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 avr à 15:15

    Anonyme-77656
    Incompétance Vs Indépandance

    le BEA dit que les sondes Pitot ne sont pas, a elles seules, la cause de l'accident! et vous avez comme preuves factuelles pour conclure ca?

    si dans l’hypothèse que l'avion a perdu sa dérive (cf. vol 123 de la Japan Airlines) Air France et/ou Airbus serait directement responsables de l'accident.

    je rappelle que le NTSB (organisme indépendant aux usa) a montré la responsabilité des ingénieurs de Boeing après l'accident JAL123....jusqu'à présent l'avion en question, un B747, est l'un des plus fiable au monde.

    espérant que le BEA serait à la hauteur de la mission qui lui a été confiée.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 avr à 22:30

    Anonyme-77656
    le BAE

    après le bea il faudrait créer le bae (bureau d'analyse des enquêtes)



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 avr à 22:23

    Anonyme-77656
    DERIVE RESPONSABLE?

    Bonsoir gege28 ainsi qu'a ts les autres lecteurs (et commentateurs)de ce blog.

    Le BEA a arrété les recherches vendredi dernier (08.04)soit 6 jours apres avoir découvert l'épave....Je me pose, de ce fait, pas mal de questions: 1-Quid des boites noires? (aucune communication du BEA sur le sujet)

    2-Ont-ils tout répertorié et photographié dans la zone? si oui, ont-ils découvert la partie arriére de l'avion? (pas d'info non plus)

    3-Lors des recherches initiales, la zone aurait été ratissée par des détecteurs accoustiques (Le s/marin Francais + un navire Américain spécialisé)...en vain; alors, soit, comme je le pense, les deux boites noires (ainsi que la queue) se trouvent à plusieurs kms en aval des débris retrouvés et de la zone initialement inspectée, soit, et cela me surprendrais beaucoup, les émétteurs de ces 2 enregistreurs sont tombés en panne en même temps!!!!!(jamais arrivé lors d'un crash en mer).

    4-Pourquoi, si l'avion est tombé entier à cet endroit, 23 corps ont étés retrouvés nus et avec de nombreuses fractures ou autres contusions relativements superficielles et non trés abimés voir partiellements déchiquetés comme cela à été le cas pour le drame de sharmel sheiq ou ailleurs ???? D'autre part, alors que ces 23 corps ont étés identifiés, pourquoi le BEA ne communique t-il pas sur le positionnement de ces passagers dans l'avion ???? muets sur le sujet...comme sur xx d'autres.

    5-Pourquoi aussi, ces 23 corps + les 28 autres non totalements dévétus et trés abimés eux !!! qui ont étés retrouvés lors de la 1ere campagne de recherche, l'ont t-ils étés dans des "zones" éparpillées sur plus de 60 kms ???? alors qu'ils seraient tous, soit-disant, tombés au même endroit !!!!!!!! y aurait-il différents courants marins et de différentes puissances au départ de cet endroit précis????

    6-Idem pour les débris de l'avion retrouvés flottants sur une "trainée" de 70 kms !!!

    7-Pourquoi la dérive à t-elle été retrouvée entiére, sans la moindre erraflure!! et en tout début de la longue "trainée" de débris ???

    8- La nappe de kérozéne détectée dans les toutes 1eres heures par satelite et par les équipes de recherche à été détectée a 4 ou 5 milles au sud-sud est de la derniére position connue (pratiquement la trajectoire de l'avion)!!!

    9-La seconde ou troisieme (je ne m'en souviens plus exactement) info envoyée auto (ACARS) stipule une avarie du gouvernail.....normal si la dérive verticale s'est désolidarisée.

    10- Enfin, la cuisine arriere retrouvée flottante entiére, sans la moindre trace d'impact et de détérioration, avec des tiroirs en place ou coulissés vers l'arriére (angle de chute et d'impact de celle-ci sur l'eau), préalablement désolidarisée du reste de l'abitacle...en altitude. En cas de crash, solidaire de l'avion, je vous laisse immaginer l'état de cet équipement en plastique ,inox et composite (trés léger).......

    Je m'arrete ici, mais j'ai encore des arguments dans ma besace...je n'ai pas beaucoup de mérite car les contre-verités ou autres incohérences et silences gênés du BEA ne peuvent aller contre la logique et l'évidence....


    Je reste à la disposition des "gobeurs" de couleuvres du BEA, afin de me présenter des arguments et preuves contaires.............



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 avr à 13:22

    Anonyme-77656
    a RIO de Janero

    Des preuves personne en à pour le moment.Mais il y a des faits , d'ou les plaintes.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 avr à 19:40

    Anonyme-77656
    Interdit de CRACHER

    Ce n'est pas dans les grandes écoles que l'on apprend le mieux à marcher ( droit).Revenons sur terre ou sur le plateau des "vaches"et sachons faire et écouter pour ne manger que notre pain et boire que notre vin suffisant à nos besoins quotidien sans gaspillage ni stockage et par respect pour les "autres" .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 avr à 10:51

    Anonyme-77656
    pour merlaudiere

    Le but que nous avons tous, je le pense, c'est de savoir ce qui c'est exactement passé afin de faire le nécessaire pour que cela ne puisse plus se reproduire.

    Alors les réflexions philosophiques n'ont rien à faire dans cette rubrique



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 avr à 11:26

    Anonyme-77656
    pour Jack06

    Tes réflexions sont très pertinentes et ce qui m'étonne ,comme toi d'ailleurs, c'est que tout cela est d'une telle évidence qu'on est obligé de se poser des questions.

    Ce silence (dont le votre,Messieurs les journalistes, me met mal à l'aise. Si véritablement notre théorie est aberrante, qu'on nous prouve que c'est faut



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 3 mai à 11:23

    Anonyme-77656
    crash rio paris

    reponse à gege 1) derive verticale ou horizontale? 2)Pourquoi des debris eparpilles sur un rayon de 60 km2? Explosion en vol?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 3 mai à 11:32

    Anonyme-77656
    crash rio paris

    la perte de la derive verticale ne peut pas entrainer l'avion vers un plongeon .Exact?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 mai à 06:04

    Anonyme-77656
    Dérive Seconde

    Le vol 587 d'American Airlines a perdu sa dérive et s'est écrasé sur le Qeen's (N.Y.) le 12/11/2001.

    Au début la thèse de l'attentat avait été évoquée suite à la proximité du 11/09/2001 mais L'explication "officielle" sera tout autre,

    "le pilote n'aurait pas respecté la procédure manuelle d'utilisation en vol de l'usage démultiplié du palonnier", d’où après 3 déplacements de 2cm pied gauche/pied droit le cisaillement des 6 points ancrages titane/carbone et l'arrachement et perte de la dérive.

    Pour l'AF447 entre Rio et Paris,Pitot oui, pitot non, mais grosse accélération tangentielle circulaire sure, plusieurs G compte tenu des 850kmh et dépressurisation totale suite l'arrachement de la queue... mais idem défaut de conception sur la dérive non corrigé depuis 2001 .

    Pitot peut être après la Dérive Seconde, Je suis BEA?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 mai à 08:40

    Anonyme-77656
    pour daniel

    La perte de la dérive verticale rend l'avion impilotable et totalement imprévisible avec pour chaque cas déjà connus le crash.

    Les pilotes ne comprennent pas ce qui arrive, l'avion part brutalement en montée ou en descente avec fort virage et un vario très important.

    Voir par exemple le crash du 747 de la japan dans les années 80



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 mai à 16:47

    Anonyme-77656
    Atmosphère...

    Si la perte de la dérive verticale devait être validé, cela confirmera la faible distance parcourue 5 miles en 3m30 ainsi que la chute plutôt que le vol planant.

    Aussi l’atmosphère faible en oxygène à cette altitude aura provoquée la mort par étouffement, arrêt cardiaque voire surgélation.

    L’absence d' eau de mer dans les poumons des victimes aurait du déjà le valider.

    Quid de l'Atmosphère au BEA..



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 mai à 17:16

    Anonyme-77656
    Un abattage-rituel

    Le beau cinéma du BEA avec ses bocaux-orange n'explique pas pourquoi 50 passagers avaient été retrouvés flottant entre les eaux ni comment ils avaient pu s'extraire de l'appareil (à moins que quelqu'un les avait aidé avant de les marquer au fer-rouge, comme du bétail impropre à la consommation)



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 mai à 18:21

    Anonyme-77656
    CATA A330 AF

    SUR A320 IL EXISTE LA PETITE PLANCHE SECOURS SUPER UTILE EN PHASE DE VOL CRITIQUE ELIMENTE PAR UNE SONDE AUTONOME ?? SUR A330 EXITE T ELLE ???



    Signaler un abus  
Publié : 05/04/11 - 06h55
Mis à jour : 05/04/11 - 07h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur