Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 19 décembre, 05:35
Accueil > Actualité > Faits divers > Dix ans après, les policiers cherchent toujours les tueurs du Belge

Dix ans après, les policiers cherchent toujours les tueurs du Belge

Faits divers


Le 27 septembre 2000, un des derniers parrains, Francis le Belge, était abattu à Paris par deux tueurs à moto. Dix ans après, les policiers soupçonnent les Corses et les Marseillais d’avoir commandité le meurtre mais n’arrivent toujours pas à les accrocher.

« Individu tué par balles rue d’Artois. Identité de la personne décédée : V comme Victor, A comme Alpha, N comme November… » Ce 27 septembre 2000, 15 h 15, le patronyme qu’épelle l’opérateur radio de la PJ parisienne ne peut que « parler » aux flics à l’écoute. Vanverbeghe, Francis, dit « le Belge », 54 ans, un « monsieur », un beau voyou, une légende, vient d’être froidement exécuté. Neuf balles de gros calibre, dont deux dans la tête.
Deux hommes casqués sont descendus d’une grosse Honda. Devant un PMU chic, l’Artois Club, à proximité des Champs-Elysées. Le pilote qui tient la porte ouverte, le tueur qui entre et « artille », le Belge, attablé devant un quart Vittel, qui tente de se lever. Fauché, il tombe, puis vient le coup de grâce, à bout portant.

Lydie, la femme de Francis, poussera les policiers pour que la vérité éclate. « Elle voulait que l’affaire sorte et nous a reproché de ne pas aller au fond de l’enquête », déclare l’un d’eux. Il y a deux ans, le dossier a été « retourné » au juge d’instruction. Il ne débouchera sans doute jamais sur un procès.
Fausses pistes

Pourtant, une foule de témoins a été entendue : le poids lourd marseillais Roland Cassone, des Corses, des stars du braquage comme Joseph Menconi et Antonio Ferrara. Sans oublier quelques personnalités du show-biz. Un voyou dont l’ADN a été découvert sur un exemplaire de Paris Turf dans la rue sera même interrogé. En vain. Le vieux complice du Belge, Jacky Imbert, dit « le Mat », se montrera « très affecté de la perte d’un fils spirituel ». Il semblait aussi « avoir sa petite idée » sur qui avait pu ordonner la mort du Belge. Conforme à sa légende, il n’en a bien sûr rien dit aux policiers.

D’autres voyous se sont montrés plus bavards, parfois à dessein, pour orienter les enquêteurs sur une fausse piste. La première : Djilali Zitouni, un exploitant de machines à sous clandestines, serait le commanditaire. Son homme de main, un gros bras, Boualem Talata, ex-garde du corps de Djamel Debbouze, est présenté comme le tueur. La thèse est séduisante ; Zitouni venait de balancer le Belge à la police dans une affaire de proxénétisme. Le parrain l’avait appris et Zitouni s’était vanté : il ne se laisserait pas fumer, il allait, assurait-il, prendre les devants.

Talata recevra deux mois plus tard une balle en pleine tête dans sa ville natale de Dreux. Quant à Zitouni, il sera exécuté en juillet 2001. Il aurait été éliminé par deux neveux du Belge. « Ils savaient pertinemment que Zitouni n’était pas le commanditaire, affirme un enquêteur. Mais comme la rumeur publique le désignait, ils ont expliqué qu’ils ne pouvaient pas rester sans rien faire… »

« Je leur ai tiré les oreilles ! »

Cette piste éliminée, « les rumeurs les plus folles » commencent à courir. Celle du lieutenant du Belge, Joël le Turc, qui aurait trahi. « Il a dit partout qu’il vengerait la mort du Belge. Il ne l’a jamais fait », s’étonne un commissaire. Rétrospectivement, la rencontre un an plus tôt du Floridita, un restaurant cubain à côté de l’Arc de Triomphe, entre le Turc et les frères Hornec, des puissants gitans de Montreuil, pourrait passer pour un Yalta du crime visant à se partager les biens du Belge. « Mais on ne peut pas dire que le Turc ait pris sa place et le partage des rôles, ça ne s’est pas tellement vérifié. » Exit donc la « théorie de Brutus ».

Dernière fausse piste qui en cache une vraie : les Gitans de Montreuil et leurs alliés, Nordine Mansouri, dit « la Gelée », et Imed Mohieddine, dit « Jo ». Comme pour Zitouni, il y a un prétexte. Les Hornec avaient rencontré le Belge pour aplanir la situation. Jo et la Gelée venaient tenter de racketter un bar à hôtesses, propriété de Vanverberghe. De cette rencontre, le Belge dira : « Je leur ai tiré les oreilles. » Un enquêteur pense le contraire : « Pour les truands, c’était un aveu de faiblesse. Il s’assoit pour discuter avec des Manouches plutôt que de les éliminer. Son image s’est effritée. » C’était le but de la manœuvre. D’après nos informations, « Jo » et « la Gelée » auraient été manipulés par un truand corse qui voulait provoquer un incident avec le parrain. « Les Corso-Marseillais voulaient savoir qui le Belge avait avec lui à Paris, quelle était sa capacité de réaction. »

L’emprise de la Brise

On arrive là aux véritables commanditaires du meurtre : les policiers sont convaincus qu’ils vivent dans le sud de la France. Ils l’ont écrit dans une synthèse que France-Soir a pu consulter. Interrogé, un commissaire confie que plusieurs tontons lui ont dit : « C’est le bras armé de la Brise de mer (célèbre équipe de malfaiteurs de l’île de Beauté, NDLR) qui l’a fumé. » Avec l’accord des caïds marseillais.

« Quinze jours avant sa mort, Vanverberghe a séjourné en Corse. On n’a jamais su pourquoi », s’étonne un autre policier. D’après nos informations, il y avait un litige dans une histoire de racket sur un casino de la région niçoise. Le Belge avait encaissé sans redistribuer aux Corses. Et, surtout, son empire était convoité par eux. D’ailleurs, dans la capitale, un très célèbre organisateur de soirées et les tenanciers de bars à hôtesses versant la dîme au Belge vont être repris en main par le truand corse. « Ce ne sont pas les Hornec qui se sont installés à Paris mais les Corses », fait remarquer un fin connaisseur du Milieu. Enfin, ce sont des hommes de main de la Brise de mer qui sont suspectés dans les assassinats des proches du Belge qui vont suivre.

Les policiers ont même un nom pour l’un des deux tueurs. Ils ont établi qu’un voyou corse était à Paris le jour de l’assassinat. Mieux, les enquêteurs estiment que son physique « colle » avec le conducteur de la moto. C’est celui qui aurait manipulé « la Gelée » et « Jo », celui qui aurait récupéré les biens du Belge. De quoi emporter une conviction policière mais pas de quoi renvoyer devant une cour d’assises. En attente d’une résolution dans cette enquête impossible, Canal + consacrera en novembre un « biopic » sur le Belge.


Par Brendan Kemmet et Matthieu Suc
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Faits divers

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 25 sep à 11:13

    Anonyme-77656
    j'irai chercher

    du côté de cassone et les campanella !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 avr à 23:46

    Anonyme-77656
    au vu des indications , c'est

    au vu des indications , c'est clairement de josé menconi dont ils parlent...



    Signaler un abus  
Publié : 25/09/10 - 06h41
Mis à jour : 24/09/10 - 19h11
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur