Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 10 avril, 15:56
Accueil > Actualité > Faits divers > La gaffe judiciaire libère un trafiquant de haut vol

La gaffe judiciaire libère un trafiquant de haut vol

Faits divers


Impliqué dans l’importation de plus de trois tonnes de cannabis dans la région de Dreux (Eure-et-Loir), l’homme est aujourd’hui en fuite.

Le trafiquant avait été interpellé en possession de 3,2 tonnes de résine de cannabis
Le trafiquant avait été interpellé en possession de 3,2 tonnes de résine de cannabis SIPA

Pour les magistrats c’est une « boulette », pour les voyous une « embellie ». Elle remonte à quelques semaines mais elle ne passe toujours pas. Boukaïd E., un Marocain considéré comme un rouage majeur d’un important trafic de stupéfiants, a bénéficié d’une improbable remise en liberté. La faute à un malheureux oubli à la cour d’appel de Paris. Depuis, l’homme est en fuite.

Il avait été interpellé le 18 février 2010 lors d’une importante opération de gendarmerie au doux nom de code « Furax 28 ». Soit la saisie de 3,2 tonnes de résine de cannabis, 27 armes dont des fusils d’assaut et un lance-roquettes, mais aussi 320.000 € en liquide et cinq véhicules de forte cylindrée.

15 millions d’euros sur le marché

A cette occasion, plus de 100 militaires avaient été mobilisés dont le GIGN, la section de recherches d’Orléans et les gendarmes départementaux d’Eure-et-Loir. Les trafiquants, qui habitent la région de Dreux, n’étaient pas des débutants. Leur chef est un récidiviste déjà condamné à dix ans de prison pour trafic de « stups ». Avec ses lieutenants, il approvisionne des semi-grossistes dans un rayon de 150 kilomètres, jusqu’à Paris. La drogue, importée du Maroc via l’Espagne, était remontée dans des puissantes voitures selon la technique du « go fast » à un rythme effréné : jusqu’à deux aller-retours par semaine… Et sur le marché les 3,2 tonnes saisies représentaient une valeur de 15 millions d’euros ! Des sommes fabuleuses qui régulièrement étaient convoyées en liquide jusqu’à Paris chez un « banquier » chargé de blanchir l’argent et de rémunérer les intermédiaires marocains. En deux ans et demi, le réseau d’Eure-et-Loir aurait importé 50 tonnes de haschich.

Huit personnes sont arrêtées. Parmi elles, Boukaïd E. est considéré comme le « correspondant marocain » des trafiquants. Il est un rouage essentiel du réseau, « un des principaux objectifs » des gendarmes. Il est arrêté à Roissy alors qu’il s’apprête à s’envoler avec sa femme pour une villégiature en Thaïlande.

Selon les gendarmes, c’est la plus importante saisie de haschich jamais opérée. A cette occasion, leur directeur général descend à Dreux en compagnie du procureur de Paris, Jean-Claude Marin, forçant au passage la main du juge d’instruction, assez réticent à cette opération de com. Un peu plus tard, Brice Hortefeux, alors place Beauvau, pose triomphalement à côté des bolides saisis. C’est la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris qui se voit confier l’affaire. Ce type de structure (il en existe huit en France) a été créé en 2004 sous Dominique Perben en vue de former de « véritables pôles de compétences pour lutter plus efficacement contre la criminalité organisée et la grande délinquance économique et financière », selon les termes du ministère de la Justice. L’idée : des magistrats spécialisés travaillent avec des services d’enquête spécialisés pour une meilleure efficacité, notamment contre le grand banditisme. « Leur spécialisation sera le gage d’une maîtrise technique affirmée des contentieux qui leur seront soumis et de leurs règles procédurales », disait encore l’ex-garde des Sceaux Pascal Clément en 2006.

Fâcheux oubli à la cour d’appel de Paris

Ces super-magistrats n’en restent pas moins faillibles. Boukaïd E. est incarcéré puis quelque peu oublié en prison. Son avocat dépose une demande afin qu’il soit entendu par le juge d’instruction. La loi prévoit qu’au terme d’un délai de quatre mois sans audition un détenu peut demander sa remise en liberté. C’est, bien entendu, ce que fait l’avocat du trafiquant marocain. Mais la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris oublie de fixer une date d’audience. Fâcheux. Boukaïd E. est remis en liberté courant août, au grand dam du juge et des gendarmes. Le juge d’instruction l’a reconvoqué mais, bizarrement, l’homme n’est pas venu.

D’où une certaine amertume chez les enquêteurs. « Pour nous, il est reparti au Maroc, confie un gendarme. Nous l’avons assez mal vécu. Cet homme venait très rarement en France. C’était même exceptionnel. Nous avions déclenché l’opération parce que nous savions qu’il arrivait ce jour-là. S’il y en avait un de la bande à ne pas relâcher, c’était bien lui. » Son placement sous contrôle judiciaire a fait rire jaune les enquêteurs tant il a semblé dérisoire pour un homme qui risque très gros en France. « Quand nous avons appris qu’il était libre, il était déjà trop tard. Il était déjà sur la route. C’est dommage, très dommage. Même si malheureusement cela arrive. » Le parquet général de Paris reconnaît « une erreur humaine liée au contexte de congés ». Il expliquait jeudi avoir depuis « donné de nouvelles instructions sur la réception et l’enregistrement des demandes de mise en liberté ».

Brendan Kemmet
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Faits divers

Réactions à cet article10 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 23 sep à 07:37

    Anonyme-77656
    libération d'un trafiquant!PP

    POUR LES MAGISTRATS, C'EST UNE BOULETTE.


    pour la Police, c'est une bavure!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 23 sep à 08:35

    Anonyme-77656
    félicitations aux magistrats

    auteur de la "boulette" !!!

    heureusement qu'ils leur restent les automobiliste, pris aux radars, qui eux ne peuvent se sauver !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 23 sep à 11:23

    Anonyme-77656
    hé !

    ils ont eu leur diplome en cadeau dans les paquets de cereales ????????



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 23 sep à 12:54

    HeyBaal
    Les erreurs ça peut arriver.

    Les erreurs ça peut arriver.


    Ce que je comprends pas c'est pourquoi notre système remet les gens en liberté. Qu'on leur file un dédommagement bloqué sous séquestre et on le récupèrera à leur condamnation. Mais leur place est en prison. A quoi ça sert de faire tout ce foin sur l'enfermement des gens dangereux même après leur condamnation alors qu'on est pas capable d'enfermer des gens dangereux qui n'ont même pas accompli leur peine ??


    La prochaine fois il faudra pas faire de prisonniers, c'est encore plus simple.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 23 sep à 15:34

    Anonyme-77656
    Ce n'etait pas une " ERREUR"

    Cela s'appelle une "FAUTE"

    Les "magistrats" (i)rresponsables devraient etre

    lourdement sanctionnes pour complicite...

    Et ce n'est pas la premiere fois.

    Mais dans cette "caste", a-t-on deja vu un juge condamner un juge ?

    Si il y a sanction, ce sera mutation avec prommotion.(quel sort cruel)



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 23 sep à 16:07

    Anonyme-77656
    quelle sanction ?

    il serait interessant de connaitre quelles sanction ont été appliquées aux négligents magistrat, dans le privé une faute lourde de cette importance c'est la porte !!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 23 sep à 19:58

    Anonyme-77656
    oui

    faute ou erreur peu importe : le résultat est le même et se reproduit souvent en ce moment !...donc on relache les malfrats : n'importe quoi !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 sep à 12:43

    Anonyme-77656
    Et le coût

    Il serait intéressant de connaître le coût global d'une telle opération: 100 gendarmes plus le GIGN mobilisés pour l'arrestation, des mois de filatures diverses et variées pour déboucher sur un tel fiasco. Qu'un magistrat ait commis une telle négligence pose déjà problème, mais que la loi puisse ainsi profiter à des malfaiteurs relève de la stupidité de la part du législateur et de la désinvolture à l'égard du contribuable..



    Signaler un abus  
  • Par sousbrigadier, le 24 sep à 13:58

    sousbrigadier
    sanction?

    si un policier fait une "boulette" de ce genre, bonjours le lynchage médiatique, les sanctions, etc... vous y croyez vous encore en notre justice. et bien moi, depuis bien longtemps. et je sais de quoi je parle!!!!!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 sep à 17:57

    Anonyme-77656
    Bravo

    Moi ce qui me choque c'est de prendre 10 ans pour du trafic de cannabis alors qu'un violeur sort de prison au bout de 2 ans. Donc encore bravo à l'avocat qui a saisie la chance et bravo à l'oiseau qui s'est envolé. la justice t aurait volé ta vie tu as eu raison, en prison tu aurais vu des pédophiles et des violeurs prendre des peines largement inferieures à la tienne, cette injustice t aurait brisé.



    Signaler un abus  
Publié : 23/09/11 - 06h40
Mis à jour : 23/09/11 - 06h40
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur