Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 25 octobre, 05:36
Accueil > Actualité > Faits divers > Les grands crimes du XXe siècle : Céline Jourdan

Les grands crimes du XXe siècle : Céline Jourdan

Faits divers


Les meurtres d’enfants sont toujours insupportables. Il en est un qui nous marqua au fer rouge parce que cette fillette-là, Céline Jourdan, périt dans d’atroces souffrances.

Enlevée mardi 26 juillet 1988 à La Motte-du-Caire (Alpes-de-Haute-Provence), la petite de 7 ans fut violée, torturée, étranglée, achevée à coups de pierre. Deux hommes s’accusèrent du crime : Didier Gentil et Richard Roman. Le premier fut condamné à la perpétuité assortie de vingt-huit ans de sûreté, le second, acquitté. Récit d’un drame effroyable.

Céline est une jolie brunette de 7 ans qui vit avec sa maman Joëlle. Chaque été, elle rejoint son père Gilbert à La Motte-du-Caire. Il tient le café-restaurant de La Poste, au cœur du village. Les clients apprécient Céline, une adorable enfant aux yeux semblables à deux billes noires, au sourire dévoilant deux petites dents du bonheur. Elle a l’habitude de jouer sur la place centrale, jamais ne s’en éloigne. On la voit aussi, parfois, titiller le flipper du bar de papa. Mardi 26 juillet, en fin de journée, Gilbert Jourdan appelle sa fille. Pas de réponse. Céline a disparu. Avec les gendarmes, sa famille, les habitants et même son fils de 9 ans, Gilbert passe la nuit à chercher. Mercredi, le corps martyrisé de Céline est découvert en bordure d’un ruisseau, à cinq cents mètres du bourg. La tragédie va déchaîner les passions.

L’« Indien » et le « Tatoué »

Une vieille dame dit avoir aperçu la fillette en compagnie d’un homme au soir de sa disparition. Elle désigne le copain de l’ « Indien », ainsi surnommé à cause de ses cheveux longs, de ses pieds toujours nus, de son corps hâlé, simplement vêtu d’un pagne. Richard Roman, 29 ans, est ingénieur agronome. Il a tourné le dos à la société pour élever des chèvres à La Motte-du-Caire. Dans sa bergerie en ruines, il héberge Didier Gentil, ouvrier agricole de 25 ans que l’on a baptisé le « Tatoué ». C’est un pauvre hère mal dégrossi que la DDASS a élevé de foyer en foyer. Les deux hommes sont placés en garde à vue. Didier Gentil craque le premier : il a violé Céline mais, explique-t-il, Roman l’a tuée. Un gendarme tarabuste le chevrier hippie, qui finit par confirmer les déclarations de Gentil et qui se met à prier : « Je demande pardon à Dieu et aux parents de Céline pour le mal que j’ai pu faire. » Le dossier est ficelé, même si Paul Weisbuch, procureur à Digne, juge le PV des aveux « d’une grande pauvreté ». Le 29 juillet, l’ « Indien » et le « Tatoué » sont inculpés d’assassinat, séquestration, viol aggravé avec tortures et actes de barbarie. Richard Roman se rétracte devant le juge. Trop tard.


 

« A mort ! » crie la foule…

En janvier 1989, de sa cellule des Baumettes, il se confie au Méridional : « J’ai avoué au terme d’un interrogatoire infernal, dit-il. J’ai perdu la raison. J’attends avec impatience les résultats des expertises génétiques qui me disculperont, qui prouveront que je n’étais pas sur les lieux du crime. » La famille Jourdan et leurs amis sont indignés. Vendredi 16 juin 1989, la colère semble atteindre son acmé. « A mort ! » crie la foule lors de la reconstitution, finalement interrompue. Les avocats des inculpés sont pris à partie par le père et les oncles de Céline. Le juge capitule : « Je ne suis pas un maquignon qui mène deux bêtes à l’abattoir. Je comprends la passion de la foule mais je ne peux pas la partager », déclare-t-il à la presse, dont certains représentants perchés dans les arbres rêvent de voir les suspects lynchés.


La liberté pour Roman

Lundi 22 octobre 1990, au lendemain de la Sainte Céline, le juge informe Joëlle et Gilbert, ses parents, qu’il rend un non-lieu en faveur de Richard Roman. Il n’y a aucune preuve contre lui, le seul élément scientifique probant accable Gentil : on a trouvé son sperme sur le corps de l’enfant. Roman est libéré. Cette décision fait plus d’effet que la foudre. Aux yeux de l’opinion Roman reste coupable tant il a fourni de détails sur le crime. Mercredi 14 novembre, la justice ordonne un supplément d’information. L’ « Indien », traqué, se terre chez sa mère à Annecy. Il y sera agressé à Noël et accusera le papa de Céline. Sa liberté ne peut durer. Le 26 avril 1991, l’ingénieur est réincarcéré « pour que cesse le trouble à l’ordre public ».

Coup de théâtre au procès

Lundi 30 novembre 1992, Richard Roman et Didier Gentil comparaissent devant la cour d’assises de l’Isère, à Grenoble. On y découvre un « Tatoué » mythomane et un « Indien » à la personnalité trouble dont un psychiatre, qui l’a examiné en garde à vue, rapporte les propos édifiants : « Il m’a dit : “Quand on a vu la fillette nue, on a perdu la tête” ». Pourtant, au fil des jours, le procès bascule. Gentil est de moins en moins crédible : « J’attendais que Roman soit interpellé et parle lui-même. Comme il ne parlait pas, je l’ai chargé, j’en ai rajouté. » Roman raconte comment il a avoué : « Le gendarme Ramette me vouait une haine terrible. Je disais simplement oui et il faisait les phrases. » A la barre, l’enquêteur s’en tire si mal que l’avocat général Legrand commence à nourrir de sérieux doutes. Place aux certitudes quand Didier Gentil déclare : « Je sais que j’ai violé, mais je ne vois pas le meurtre. Je le rejette sur Richard Roman. Je demande pardon à Richard et à la famille de Céline. » Michel Legrand requiert l’acquittement de l’« Indien » et la peine maximale contre le « Tatoué ». Il y a des hurlements, des insultes, des malaises ; la salle d’audience est évacuée. Jeudi 17 décembre 1992, Richard Roman est libre, Didier Gentil condamné. La foule est comme enragée, les oncles de Céline brûlent leur carte d’électeur.
En avril 1993, à Paris, des policiers interpellent un va-nu-pieds qui délire. C’est Richard Roman, aussitôt interné. Jamais il ne se remettra de l’affaire, multipliant les séjours en hôpital psychiatrique. En 2008, il a succombé à une intoxication médicamenteuse accidentelle. Didier Gentil est libérable en 2016.
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Faits divers

Publié : 27/07/09 - 17h16
Mis à jour : 12/03/10 - 14h19
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur