Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 25 mai, 21:26
Accueil > Actualité > Faits divers > Nantes : La maison des Ligonnès est en train d'être vidée

Nantes : La maison des Ligonnès est en train d'être vidée

Tuerie de Nantes


Plus d'un an après la découverte des corps d'Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants dans leur maison de Nantes, les affaires de la famille vont se retrouver à la déchetterie.

La maison du 55, boulevard Schuman, à Nantes, est en train d'être vidée.
La maison du 55, boulevard Schuman, à Nantes, est en train d'être vidée. Google Maps

Depuis le 21 avril 2011, la maison du 55 boulevard Schuman, à Nantes, alimentait tous les fantasmes. Ce mercredi, elle est en train d'être vidée par quatre professionnels du déménagement mandatés par un huissier, révèle Presse-Ocean, sur son site internet. Ces hommes, travaillant pour une entreprise qui ne souhaite pas être nommée, ont chargé sans discontinuer dans un camion de location des sacs poubelles et des objets divers, tuyaux d'arrosage, pots de fleurs, sacs à dos de randonnée ou jeux de société.

A cette adresse se trouve la « maison de l'horreur », là où les cadavres d'Agnès Dupont de Ligonnès, de ses quatre enfants, Thomas, Arthur, Anne et Benoit, et de deux labradors ont été retrouvés, enterrés sous la terrasse. Plus d'un an après, alors que l'on est sans nouvelles du principal suspect, Xavier Dupont de Ligonnès, cette maison est en vente. En février dernier, un agent immobilier nantais, sous couvert d'anonymat, avait estimé sa valeur à 400.000 euros.

Meubles et effets personnels des défunts locataires doivent être portés dans une déchetterie. Cette opération se fait dans l'optique d'une possible mise en vente de la maison par les héritiers du propriétaire, selon France 3 Pays-de-la-Loire.

Par la fenêtre, on aperçoit des nounours

La fenêtre du premier étage brièvement ouverte pour la première fois depuis la découverte des corps le 21 avril 2011, laissait voir deux énormes nounours. Un sac poubelle éventré laissait échapper des livres et des cahiers de classe.

Les déménageurs avait interdit l'accès de la maison, se disant liés par une « clause de confidentialité » à l'huissier qui a commandité l'opération.

Le principal suspect, mari et père des victimes, Xavier Dupont de Ligonnès, a été vu par un témoin le 15 avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens (Var) et n'a jamais redonné signe de vie. Sa trace n'a pu être retrouvée, malgré un mandat d'arrêt international, 700 signalements recoupés, 2 200 procès-verbaux d'audition et d'investigations.

Actu France-Soir / Service Faits Divers (avec l'AFP)

Réactions à cet article6 commentaires

  • Par bidule 1er, le 16 mai à 16:28

    bidule 1er
    décision ?

    il ferait mieux de la raser cette maison qui achètera çà ?


     



    Signaler un abus  
  • Par nellyolson, le 16 mai à 16:50

    nellyolson
    pourquoi la décheterie, les

    pourquoi la décheterie, les meubles et les vetements peuvent etre donner à des associations non ?


    maintenant je suis aussi d'accord cette maison devrait etre démolie au lieu d'etre vendu qui va habiter dans cette maison de l'horreur



    Signaler un abus  
    • Par 12.12.2012, le 16 mai à 17:47

      12.12.2012
      Se sera.

      Un choix bien difficile pour le propriétaire



      Signaler un abus  
      • Par nellyolson, le 17 mai à 01:25

        nellyolson
        oui mais bon a moins de la

        oui mais bon a moins de la vendre à une famille arrivant de mars qui ne soient pas au courant mais je ne vois pas qui peut loué ou acheté une telle maison,


        elle est marquée au fer rouge pour toujours car meme les voisins finiront par le dire au nouveau proprio donc de toute façon cette maison est a mettre aussi à la déchetterie...



        Signaler un abus  
  • Par Karen, le 16 mai à 18:17

    Karen
    Les defunts hanteront cette maison

    Plutôt que de les jeter à la déchetterie, il vaudrait mieux les brûler ou alors, les donner en souvenir aux amis des Ligonnès. Quant à celui qui achètera cette maison, il aura des sueurs froides un soir comme ceux qui ont loué ou acheté les maisons où se perpétrèrent les massacres des familles Leprince [Sarthe],  Flactif [Haute-Savoie] et Da Silva [Seine et Marne] : les défunts lui apparaîtront tous vêtus de blanc en demandant d'un air affreusement triste pourquoi on les a tués...



    Signaler un abus  
  • Par Karen, le 16 mai à 18:40

    Karen
    Rectification d'erreur

    Dans mon commentaire ci-dessus, j'ai fait une erreur en ce qui concerne le nom de la famille assassinée en Seine et Marne : il s'agit de la famille Davila et non pas Da Silva.



    Signaler un abus  
Publié : 16/05/12 - 16h12
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur