Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 19 mai, 06:48
Accueil > Actualité > Faits divers > Norvège : Les autres cibles d'Anders Breivik

Norvège : Les autres cibles d'Anders Breivik

Attentats en Norvège


Anders Behring Breivik, le terroriste présumé de l'attentat à la voiture piégée dans le quartier gouvernemental d'Oslo et de la fusillade sur l'île d'Utoeya du 22 juillet, aurait avoué aux enquêteurs avoir songé et prévu d'autres attaques potentielles en Norvège.

Un nouveau bilan, samedi, porte à 77 le nombre de victimes des deux attentats du vendredi 22 juillet à Oslo
Un nouveau bilan, samedi, porte à 77 le nombre de victimes des deux attentats du vendredi 22 juillet à Oslo DR

Au cours d'un interrogatoire vendredi, Anders Behring Breivik a avoué aux enquêteurs qu'il voulait s'en prendre également au siège du Parti travailliste et au Palais royal. C'est ce qu'a révélé ce samedi, le tabloïd norvégien Verdens Gang (VG), qui a rapporté que le terroriste présumé, étant passé aux aveux dès le début, avait encore deux autres cibles prévues dans son calendrier. 

S'en étant déjà pris aux jeunes du Parti travaillistes réunis sur l'île d'Utoeya faisant plus de 70 morts ce jour-la, pour la plupart âgés de 16 ans, Breivik voue donc une haine démesurée aux socio-démocrates du pays qu'il accuse responsables de « multiculturalisme ». Le siège du Parti travailliste à Oslo n'a donc rien d'étonnant dans la liste des autres potentiels attentats de Breivik. « Il s'agit de cibles évidentes pour un terroriste et l'idée est de frapper le gouvernement », a ainsi commenté le procureur tout en se refusant de donner le nombre ou la nature des cibles que le terroriste présumé avait en tête. Le Parti travailliste, la formation du premier ministre Jens Stoltenberg, a durement déjà été éprouvé le vendredi 22 juillet sur l'île d'Utoeya.

L'autre cible de Breivik, rapporté par le tabloïd, serait encore le Palais royal, un lieu symbolique. Mais selon le procureur, il ne comptait pas s'en prendre à ces lieux en même temps que les attentats de vendredi. « Pendant son interrogatoire, il a dit qu'il projetait de s'en prendre à d'autres cibles mais que, le 22 juillet, il n'avait que le siège du gouvernement et Utoeya », a ajouté le procureur.

Rien de suspect n'aurait été repéré

La police norvégienne n'a pas souhaité confirmer les informations du tabloïd et a estimé dans un rapport vendredi soir qu'il n'y avait pas de raison d'élever le niveau de menaces en Norvège, en raison du caractère « unique » des attaques du 22 juillet. « Après les attaques de vendredi, la sécurité a été renforcée autour des bâtiments centraux. Nous avons pour règle de ne pas détailler les mesures mises en place mais la sécurité des institutions est assurée », a déclaré une porte-parole de la police. Vendredi, un responsable de l'investigation avait simplement indiqué que la police avait inspecté une dizaine de cibles potentielles après les attaques de vendredi et que rien de suspect n'avait été repéré. La police norvégienne est de plus en plus convaincue que Breivik a agi seul.

Pas de procès possible avant 2012 

Un nouveau bilan, samedi, porte à 77 le nombre de victimes des deux attentats du vendredi 22 juillet. Toujours en détention provisoire, Breivik a été interrogé une deuxième fois vendredi. Les experts psychiatres doivent rendre leur rapport d'ici le 1er novembre pour savoir s'il est pénalement responsable. Brevik ne pourra pas être inculpé et traduit en justice avant 2012, a indiqué le procureur du roi jeudi. « L'inculpation ne sera pas prête avant la fin de l'année, c'est le point de départ », a-t-il dit.

Actuellement, Behring Breivik, 32 ans, a une sorte de statut de « suspect officiel », une mise en examen préliminaire propre aux pays scandinaves qui se situe entre le statut de suspect et d'inculpé. Même s'il a reconnu être l'auteur des attaques qui ont fait 76 morts, une inculpation ne peut intervenir qu'au terme de l'enquête, selon le système judiciaire norvégien.

Actu France-Soir

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Marqués de las Marismas del Guadalquivir, le 31 jui à 09:32

    Marqués de las Marismas del Guadalquivir
    C'est pas Joly Joly

    On peut dire qu'Anders Behring Breivik n'a pas une culture ancienne des valeurs norvégiennes de tolérance. Il a agi froidement, à la limite du congelé. D'ailleurs Breivik pourrait être aisément récupéré par une marque de produits surgelés.



    Signaler un abus  
Publié : 30/07/11 - 14h22
Mis à jour : 30/07/11 - 14h46
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur