Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 23 janvier, 13:58
Accueil > Actualité > Faits divers > Procès Breivik : Revivez le fil de cette 3e journée d'audience

Procès Breivik : Revivez le fil de cette 3e journée d'audience

Procès Breivik


L'accusé a fait face aux questions du ministère public. Il est resté muet quand il s'agissait d'évoquer son passé à Londres et au Libéria. Mais il fut bavard et d'un cynisme total quand il s'est agi d'expliquer ses motivations.

Le procès d'Anders Behring Breivik devrait durer dix semaines
Le procès d'Anders Behring Breivik devrait durer dix semaines AFP/HEIKO JUNGE / POOL / AFP

EN DIRECT - Suivez avec FranceSoir.fr l'audience du jour à Oslo.

Fin de la deuxième journée d'audience, merci de nous avoir suivi. Judiciairement vôtre. France-Soir

16h. L'audience du jour est maintenant finie. Les dernières minutes ont été consacrées à la présentation de la personnalité de Breivik. Tout au long de cette journée, l'homme accusé d'avoir tué 77 personnes l'été dernier est apparu en net regain de forme. Il n'a pas hésité à se servir de ces quelques heures pour développer ses idées ultranationalistes et fondamentalistes. Il a par ailleurs gardé la main et refusé de répondre à nombre de questions des procureurs. Ces derniers restent stoïques.

15h55. « Je suis anti-nazi », souffle l'accusé. « Beaucoup de ce que vous avez présenté est national-socialiste », réplique un juge, rapporte @OlivierSweden.

15h45. « La seule possibilité que nous avons est de provoquer un conflit avant de perdre la guerre démographique », poursuit Breivik. L'accusé profite largement de la tribune qui lui est offerte pour développer ses idées extrémistes. « Beaucoup d'hommes norvégiens sont féminisés », dit-il.

"Je considère la peine de 21 ans de prison ridicule"

14h44. Breivik poursuit son sinistre monologue. Il dit être surpris d'avoir survécu à l'attentat d'Oslo et à son périple meurtrier sur l'île d'Utoya. Les regrets qu'il exprime sont mesurés : il aurait voulu pouvoir tuer plus de gens et éviter quelques « formulations pompeuses » dans le manifeste qu'il a rédigé.

14h38. La Une du quotidien norvégien Vart Land : « Je suis devenu plus religieux avec mes projets d'attentats ». Breivik tente de justifier ses crimes - présumés - et se présente ainsi comme un « militant chrétien ».

14h30. « Je ne respecte comme verdict que la peine de mort ou l'acquittement. Je considère la peine de 21 ans comme ridicule », lance Breivik qui se dépeint comme « un militant chrétien qui lutte contre la déchristianisation de l'Europe ».

13h20. Alors que l'audience a reprise depuis une dizaine de minutes, la procureure revient sur le passé de Breivik et sa « formation » en Afrique et la soi-disant « réunion de Londres » qui devait rassembler la « fine fleur » de l'extrêmisme de droite européen. L'accusé reste sur sa position : « Je ne veux pas contribuer à la moindre arrestation, dit-il. Je ne veux rien dire sur Londres et le Libéria ».

12h00. Pause déjeuner, l'audience est suspendue, elle reprendra à 13h.

11h50. « Le problème depuis la Seconde Guerre mondiale, c'est qu'il manque de modèles », poursuit l'accusé, dans la droite ligne de ses théories extrémistes. Breivik évoque la fameuse « réunion de Londres » qui accueillait quelques militants d'extrême droite venus de toute l'Europe.

11h20. Toujours selon @OlivierSweden, la procureure lit des passages du manifeste de Breivik, rendu public au lendemain du massacre d'Utoeya. En 2002, à Londres, il aurait rencontré « quelques uns des tacticiens militaires et politiques les plus brillants d'Europe. Nous vendons un rêve, nous vendons une idéologie », ose-t-il.

Les silences de Breivik

11h10.  L'Agence France-Presse reprend les éléments évoqués lors de l'audience, ce matin, dont voilà des extraits.

Anders Behring Breivik est resté très discret mercredi sur ses contacts avec d'autres militants nationalistes qui auraient conduit à la création des Chevaliers Templiers, l'organisation mystique à laquelle il prétend appartenir. « Je ne souhaite pas m'exprimer là-dessus », a répété Breivik à maintes reprises, en réponse aux questions insistantes de la procureur Inga Bejer Engh.

Dans son manifeste de 1 500 pages diffusé le jour des attaques, l'extrémiste de droite de 33 ans dit être membre d'un réseau de militants nationalistes, les Chevaliers Templiers, qu'il aurait fondé avec trois autres personnes à Londres en 2002. La police norvégienne n'est jamais parvenue à prouver l'existence de ce réseau.

Breivik s'est borné à expliquer qu'il était entré « incidemment » en contact sur internet avec une personne à l'étranger en 2001, un contact qui aurait été un déclencheur pour la création des Chevaliers Templiers. Il a aussi confirmé s'être rendu au Liberia pour rencontrer un militant nationaliste serbe, refusant de fournir le nom de cet individu et les raisons de cette rencontre, évoquant seulement un processus de sélection.

« Je ne souhaite pas fournir d'informations susceptibles de conduire à des arrestations supplémentaires », a-t-il dit. Tout juste a-t-il expliqué avoir utilisé deux couvertures pour justifier son voyage dans le pays africain alors ravagé par une guerre civile et qu'il a décrit comme « un trou » en plein western. Aux autorités libériennes, il a dit être en mission pour l'Unicef aux yeux des autorités libériennes : il avait placé dans ses bagages des brochures récupérées au siège norvégien de l'organisation. A ses amis et contacts africains, il a expliqué son voyage par un négoce de diamants.

Coopératif mardi, Breivik a cette fois-ci refusé de répondre à de nombreuses questions de la procureure. « J'ai compris que vous allez essayer de me "délégitimer" », a-t-il dit à Mme Bejer Engh, la suspectant, comme la police, de vouloir mettre en cause la réalité de son voyage au Liberia.

Face à cet échange peu fructueux entre l'accusation et l'accusé, la juge Wenche Elizabeth Arntzen a semblé perdre patience. « On ne peut pas continuer à avoir ce genre de discussion indéfiniment », a-t-elle dit, rappelant à Breivik que l'absence de réponse pourrait aussi être retenue contre lui, l'heure du jugement venue.

"Ce n'est pas mon rôle d'élucider l'affaire"

10h45. L'audience reprend. « Ce n'est pas mon rôle d'élucider l'affaire », lâche un Breivik toujours aussi droit dans ses bottes et sûr de lui.

10h25. Suspension d'audience. Breivik refuse d'en dire plus sur son passage au Libéria « pour ne pas mettre d'autres personnes en danger ». L'homme est soupçonné d'avoir entretenu des liens avec des extrêmistes Serbes.

10h15. Breivik est interrogé sur ses liens avec le Libéria. Selon le journaliste du Monde, Olivier Truc, sur Twitter (@OlivierSweden), la procureure interroge le tueur présumé sur ses relations avec Ulemek, actuellement en prison à Belgrade. Ce personnage avait été l'un des adjoints d'Arkan, chef de la milice des Tigres, connu pour sa sauvagerie. Breivik l'aurait rencontré au Libéria, en 2001-2002.

10h00. Anders Behring Breivik, jugé pour le massacre de 77 personnes l'été dernier en Norvège, a repris ses explications mercredi au 3e jour de son procès à Oslo.

La procureur Inga Bejer Engh doit interroger l'extrémiste de droite de 33 ans sur les facteurs qui l'ont conduit à se radicaliser au fil des années pour en arriver à faire exploser une bombe près du siège du gouvernement et à ouvrir le feu sur des jeunes travaillistes sur l'île d'Utoeya le 22 juillet 2011.

Encore un salut extrémiste

9h00. Comme lors des deux premières journées, Breivik entre dans la salle 250 du tribunal d'Oslo en faisant son salut extrémiste, bras droit tendu et poing fermé, qui représente, selon lui, « la force, l'honneur et le défi aux tyrans marxistes en Europe ».

Mardi. Pendant environ 75 minutes pénibles à entendre pour les survivants et les familles des 77 victimes, l'accusé a lu une déclaration dans laquelle il a tenté de s'expliquer sur son geste, "incroyablement atroce mais nécessaire", tout en précisant que, si c'était à refaire, il le referait.

« Les attaques du 22 juillet étaient des attaques préventives pour protéger la population autochtone de la Norvège, les Norvégiens de souche, notre culture. Et je ne peux donc pas reconnaître ma culpabilité », a-t-il dit, demandant à être acquitté.

Le principal point d'interrogation du procès qui devrait durer 10 semaines porte sur la santé mentale de l'accusé. Jugé psychotique et donc pénalement irresponsable par un premier rapport psychiatriques l'an dernier, l'accusé a ensuite été déclaré sain d'esprit par une contre-expertise dont les résultats ont été publiés le 10 avril. En dernier ressort, il reviendra aux cinq juges de trancher cette délicate question dans leur verdict attendu en juillet.

Si Breivik est reconnu pénalement responsable, il encourt 21 ans de prison, une peine qui pourra ensuite éventuellement être prolongée aussi longtemps qu'il sera considéré comme dangereux. Dans le cas contraire, il devra subir un traitement psychiatrique dans un établissement fermé, potentiellement à vie.

Actu France-Soir / Service Faits Divers (avec l'AFP)

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par regadale, le 18 avr à 15:53

    regadale
    Photo

    Est-ce bien necessaire de mettre la photo de ce tueur pour illustrer l'article. Il ne recherche que la pub et en faisant cela vous jouez son jeu.



    Signaler un abus  
  • Par regadale, le 18 avr à 15:53

    regadale
    Photo

    Est-ce bien necessaire de mettre la photo de ce tueur pour illustrer l'article. Il ne recherche que la pub et en faisant cela vous jouez son jeu.



    Signaler un abus  
Publié : 18/04/12 - 09h01
Mis à jour : 18/04/12 - 15h57
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur