Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 15 octobre, 11:01
Accueil > Actualité > Faits divers > Prothèses PIP : La remise en liberté de Jean-Claude Mas rejetée

Prothèses PIP : La remise en liberté de Jean-Claude Mas rejetée

Scandale PIP


La justice a rejeté ce mercredi une demande de remise en liberté de Jean-Claude Mas. Le gérant de la société de prothèses mammaires PIP est incarcéré depuis le 6 mars faute d'avoir versé sa caution.

Jean-Claude Mas a fait le trajet de la prison des Baumettes à la Cour d'appel d'Aix-en-Provence à bord d'une voiture de gendarmerie
Jean-Claude Mas a fait le trajet de la prison des Baumettes à la Cour d'appel d'Aix-en-Provence à bord d'une voiture de gendarmerie AFP/BORIS HORVAT

Jean Claude Mas est enfermé à la prison des Baumettes, à Marseille. La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence a rejeté ce mercredi sa demande de remise en liberté. Le fondateur de la société de prothèses mammaires PIP avait été écroué le 6 mars pour ne pas avoir payé à temps la caution qui lui aurait permis de demeurer en liberté. Dans l'espoir de sortir de prison, il a fait appel vendredi de son incarcération.

Selon une source judiciaire, le parquet a demandé le maintien en détention de l'entrepreneur, mis en examen à cause de l'utilisation d'un gel de silicone frelaté dans des prothèses mammaires (lire encadré). L'audience, qui a duré une demi-heure, s'est déroulée en présence de Jean-Claude Mas, conduit au palais de justice par des gendarmes. 

Mas : "Je n'avais pas les 100.000 euros "

L'intéressé a expliqué qu'il n'était pas en mesure de verser l'intégralité des 100.000 euros de caution : « je ne les avais pas, mais je me suis dit que j'allais essayer (…) On ne pourrait pas étaler, pour que je puisse au moins vendre mon appartement ? Ce viager il est à moi. Je vous ai donné 5.000, je vous donne 20.000, laissez-moi du temps ! »

Le président de la chambre lui a répondu que « ce n'(était) pas le sujet », car la chambre doit statuer sur une incarcération pour non-paiement de caution, et non sur l'étalement des versements et le réaménagement du contrôle judiciaire. Yves Haddad, l'avocat du fondateur de la société varoise, a proposé ce mercredi en garantie un appartement que Jean-Claude Mas détient en viager, d'une valeur de 150.000 à 170.000 euros, dans lequel est logée sa mère. Une cousine octogénaire a également signé un chèque de 20.000 euros, a-t-il fait valoir.

L'avocat : "cette caution était un piège"

« Ce cautionnement (auquel a été soumis son client, ndlr) était un magnifique piège : soit je paie et je prouve que les 1.600 euros de revenus mensuels (revendiqués par Jean-Claude Mas, ndlr), c'est de la foutaise, soit je ne paie pas et je ne respecte pas le contrôle judiciaire », estime l'avocat.

Au vu des peines qu'il encourt et de son absence de casier judiciaire, sa détention provisoire ne peut excéder quatre mois. Son avocat souhaite également mettre en avant sa santé fragile, « peu compatible avec une détention ». Jean-Claude Mas, agé de 72 ans, a été pris en charge par l'infirmerie des Baumettes, a-t-il assuré, tout en précisant que « c'est un dur quand même ».

Avant l'audience, Me Laurent Gaudon, avocat de porteuses d'implants PIP, avait souligné que « de 2005 à fin 2010, Jean-Claude Mas  aurait perçu 1,2 million d'euros. Aujourd'hui crier misère, c'est un peu gonflé (...) Il préfère rester en détention plutôt que de donner un centime aux victimes ».

La société PIP : ce qui lui est reproché

- A la fin des années 2000, la société Poly Implant Prothèse (PIP) a utilisé illégalement un gel de silicone fait maison en remplacement d'un gel médical homologué, jusqu'au retrait des prothèses du marché français ordonné par les autorités sanitaires début 2010. 

- Face aux risques de ruptures et d'irritations, le gouvernement a recommandé fin décembre aux 30.000 porteuses de PIP en France de se les faire retirer, suivi par plusieurs gouvernements étrangers.

Actu France-Soir

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par alsaco68, le 21 mar à 21:11

    alsaco68
    remise en liberté !!!!

    mais c'est vraiment n'importe quoi, il ne manque pas d'air, mr mas restez donc à "l'hotel" qui vous accueille.....il ne vous coûtera rien, et comme vous avez dit que vous vivez avec le strict minimum....profitez donc du système français.....et si jamais ils vous font mal "aux fesses".....demandez à votre fils de vous implanter des prothèses pip mais à un endroit autre que prévu initialement...



    Signaler un abus  
Publié : 21/03/12 - 20h32
Mis à jour : 21/03/12 - 20h32
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur