Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 04 décembre, 03:10
Accueil > Actualité > Faits divers > Tragédie sur l’A7 : Quatre morts à contresens

Tragédie sur l’A7 : Quatre morts à contresens

Faits divers


Une jeune femme a trouvé la mort et tué trois autres personnes en roulant à contresens dans les Bouches-du-Rhône.

L'accident a eu lieu dans les Bouches-du-Rhône
L'accident a eu lieu dans les Bouches-du-Rhône MaxPPP

Dimanche, il était près de 5 h 50, le jour se levait, quand une jeune femme de 25 ans s’est engagée à contresens sur une sortie de l’autoroute A7, située sur la commune de La Fare-les-Oliviers, dans les Bouches-du-Rhône. A environ 150 mètres de l’aire de repos de Lançon-de-Provence, elle a percuté de plein fouet une voiture qui roulait en sens inverse. Bilan de la collision : quatre morts, dont la jeune femme, ainsi que trois des cinq occupants, tous âgés d’une trentaine d’années, de l’autre voiture. Il s’agit des deux passagers avant, deux hommes, et d’une des deux épouses situées à l’arrière. L’autre femme, grièvement blessée, a été transportée à l’hôpital Nord de Marseille par un hélicoptère de la sécurité civile, tandis que la fillette d’un des couples, âgée de 4 ans, n’a été que légèrement blessée. Les deux véhicules étaient immatriculés dans les Bouches-du-Rhône. Le parquet d’Aix-en-Provence a ouvert une enquête qui a été confiée aux gendarmes du peloton d’autoroute de Salon-de-Provence.

Inadvertance, âge, alcool, drogue, autant de causes de ce type "d’incident"

Dans la nuit du 1er au 2 juillet, vers 3 h 30, un homme d’une quarantaine d’années emprunte à contresens l’autoroute A10, à hauteur de Pons, en Charente-Maritime, et roule ainsi jusqu’à Saint-Jean-d’Angély, en direction de Paris. Le chauffard ne fera pas de victime, mais causera d’importants dégâts matériels : neuf voitures endommagées, des glissières de sécurité tordues et une borne d’appel pulvérisée. « Avec les départs en vacances, souligne-t-on à la gendarmerie, on a frôlé la catastrophe… » La quinzaine de personnes se trouvant dans les voitures accrochées ont été examinées sur place par les secours mais aucune n’a été hospitalisée. Selon le test pratiqué dès son interpellation par les gendarmes que des automobilistes avaient alertés, l’homme, n’était pas sous l’empire de l’alcool. En revanche, il avait consommé du cannabis. « Il n’a pas pu expliquer les raisons pour lesquelles il roulait à contresens, dit un gendarme. Son comportement était étrange. » Résultat : « Du fait de son état psychique », il été hospitalisé à Saintes, en Charente-Maritime.

Fortement alcoolisé

Au petit matin du 25 avril dernier, il faut trois patrouilles de gendarmes pour bloquer à Montastruc-la-Conseillère, en Haute-Garonne, un homme de 60 ans au comportement imprévisible. Il venait de parcourir 16 kilomètres sur l’autoroute A68 Toulouse-Albi. Habitant Villematier, il présentait un taux d’alcoolémie de 2,14 grammes.

Un retraité de 82 ans

Outre l’inattention, l’inconscience, la fatigue, la consommation de drogue ou d’alcool, l’âge apparaît comme une autre cause de circulation à contresens sur autoroute. Ainsi, cet « incident » qui s’est produit en novembre dernier, sur l’A7 au sud de Lyon. Un retraité de 82 ans a roulé 13 kilomètres jusqu’à ce que des CRS l’arrêtent au niveau de Solaize. Par miracle, il n’y a pas eu de blessé. En voulant l’éviter, une voiture est partie en tête-à-queue, accrochant deux autres véhicules. Une femme a été légèrement atteinte. « Il faisait des appels de phare, il espérait trouver une sortie », a expliqué un CRS. Après avoir été examiné par un médecin, l’homme, qui se trouvait dans un état de grande confusion, a été placé en garde à vue.

Aussitôt l’alerte est donnée

L’an dernier, dans le département de la Manche, la gendarmerie rappelait que, depuis 2005, trois à sept « circulations à contresens » étaient signalées annuellement sur l’A84. « Dans un cas sur deux, le véhicule est déjà sorti de l’A84 quand nous intervenons », soulignait le capitaine Bondi, patron de l’escadron de sécurité routière. Il ajoutait : « Parfois, les conducteurs s’en rendent compte, mais, paniqués, préfèrent continuer. » Et de relever que 70 % des accidents à contresens touchent des seniors qui, surtout la nuit, ont un champ de vision rétréci, ou des usagers qui, ayant subi un choc émotionnel, sont sujets à des troubles psychologiques ou prennent des médicaments incompatibles avec la conduite. Récemment, Claire Dufossé, responsable du domaine sécurité de l’APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône), rappelait, pour sa part, que sur le réseau géré par sa société, une alerte à contresens est enregistré en moyenne par semaine. « Aussitôt, explique-t-elle, nous prévenons la gendarmerie pour faire intercepter le véhicule. Par ailleurs, nous alertons les automobilistes en signalant le contresens sur les panneaux à message variable et sur les panneaux d’information situés à l’entrée de l’autoroute. Enfin, nous relayons l’information auprès d’Autoroute Info afin que soit diffusé un bulletin. » Néanmoins, en 2010 cela a représenté sur le réseau de l’APRR 6 accidents, dont un grave.

Trois causes d’accès
Comment certains automobilistes parviennent-ils à s’engager à contresens sur l’autoroute. Trois possibilités : soit ils prennent une bretelle d’entrée ou de sortie dans le mauvais sens ; soit ils font demi-tour au niveau d’une gare de péage ; soit ils font demi-tour sur les voies de circulation.

A. V.
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par HeyBaal, le 25 jui à 12:37

    HeyBaal
    Ouais ils se sont "trompés"

    Ouais ils se sont "trompés" et pourquoi ils se sont trompés ? Parce qu'ils n'étaient pas en état de prendre le volant et ils ne pouvaient pas l'ignorer. Le premier défoncé, le second ivre, le troisième pas foutu de suivre les panneaux et qui fait des appels de phare pour que les gens s'écartent au lieu de s'arrêter. Et accessoirement ils ont continué tranquilou leur chemin au lieu de s'arrêter en urgence, que ce soit à gauche ou à droite, c'est toujours mieux qu'au milieu des voies. Deux familles décimées pour rien.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 26 jui à 17:12

    Anonyme-77656
    Alcoolisé

    Un individu n'est oas "alcoolisé" quand il a trop bu mais intoxiqué par l' alcool. Par contre, une boisson est alcoolisée car elle contient de l' alcool. En suivant vôtre logique, un patient diabètique ( taux élevé de sucre dans le sang ) serait sucré !!


    Pitié pour la langue française.


    Signé : Casse-pieds



    Signaler un abus  
Publié : 25/07/11 - 07h00
Mis à jour : 25/07/11 - 07h10
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur