Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 17 septembre, 10:08
Accueil > Actualité > Faits divers > Toulouse en direct : Merah sera-t-il interpellé cette nuit ?

Toulouse en direct : Merah sera-t-il interpellé cette nuit ?

Affaire Mohamed Merah


Depuis ce mercredi, 3h20, les hommes du Raid tentent d'interpeller Mohamed Merah. L'homme est soupçonné d'être à l'origine des fusillades à Toulouse et Montauban. Fusillade aux cours desquelles sont morts des enfants, un rabin et des militaires. Suivez les évènements en direct.

Le RAID négocie avec l'homme retranché chez lui
Le RAID négocie avec l'homme retranché chez lui AFP/Joel Saget

4h55 : Notre envoyée spéciale Alexandra Gonzalez (@AlexandraGzz) nous explique la pluie s'est arrêtée. Il y a « autant de badauds curieux (et insomniaques?) que de journalistes. Là où je suis, il y a une trentaine de personnes ». 

4h43 : Une guerre d'usure est en cours à Toulouse entre les policiers et Mohamed Merah, le tueur présumé au scooter, assiégé depuis plus de 24 heures dans son logement. Ce jeune homme de 23 ans, qui aurait admis avoir semé l'effroi en France en assassinant froidement trois enfants et un enseignant juifs ainsi que trois parachutistes, ne semble plus pouvoir échapper à des policiers résolus à le faire craquer et à le capturer vivant. Pour l'heure, tout est très calme.

4h39 : Le pure-player toulousain Carré d'info a réalisé une carte dans laquelle on peut voir le positionnement des policiers et des journalistes autour de l'appartement de Mohamed Merad. Découvrez-la !

4h29 : Deux importants coups de feu sont entendus. Les policiers sont postés aux différents accès de l'immeuble dans lequel est prostré Mohamed Merah.

4h25 : La pluie s'est abattue sur Toulouse. Les journalistes se sont abrités dans leur voiture. Objectif : attendre l'assaut.

4h12 : Sur letelegramme.com, une habitante du quartier de Mohamed Merah témoigne. Elle explique à nos confrères que cet homme a agressé sa fille et a tenté "d'embrigader" son fils, il y a deux ans, dans "sa guerre sainte". Suite à ces agissements, elle a porté plainte. D'après elle, la police connaissait la dangerosité de Merah. Elle est en colère.

3h50 : Du petit délinquant au moudjahid terroriste : parcours particulièrement atypique de Mohamed Merah. Agé de 23 ans, ce Français d'origine algérienne est suspecté d'avoir commis sept meurtres à Toulouse et Montauban. Il a séjourné en Afghanistan et au Pakistan où il serait tombé dans le fondamentalisme religieux. Recalé par l'armée française, il est passé de la petite délinquance à l'islamisme radical.

3h41 : Sur sa Une de ce jeudi, le quotidien Sud-Ouest s'avance quelque peu. Il titre « Neutralisé ». « Mohamed Merah (...) a fini par être débusqué ». Débusqué ? A priori, pour l'heure, ce n'est pas encore le cas !

3h40 : La Une du Figaro ce jeudi matin

3h33 : Deux nouvelles détonations ont retenti. Il semblerait qu'il s'agisse de coups de feu.

3h31 : C'est un concessionnaire Yamaha de Toulouse, approché par Mohamed Merah pour désactiver la puce antivol d'un maxi-scooter T-Max, a joué un rôle clé dans l'identification du tueur présumé au scooter en livrant son nom à la police mardi matin.

3h26 : Un jeune habitant de l'immeuble, où est retranché Mohamed Merah, déclare à notre envoyée spéciale : « La police a pris les clés des voisins pour perquisitionner tous les apparts une fois fini ».

3h23 : L'enquête de la police judiciaire et du renseignement intérieur a permis d'identifier Mohamed Merah comme le suspect des tueries de Montauban et de Toulouse, dont un profil commence à se dessiner. Découvrez où en est l'enquête.

3h04 : Le forcené est retranché à son domicile depuis 24h.

2h49 : Selon BFM TV, il n'y a plus aucun contact entre Mohamed Merah et les négociateurs.

2h40 : Rappelons que France 2 a diffusé ce soir des images tirées d'une vidéo amateur. Vidéo dans laquelle on peut voir Mohamed Merah.

2h33 : Un nouveau tir s'est fait entendre.

2h32 : Selon BFM TV, les trois policiers, blessés lors du raid mercredi matin, se portent bien.

2h30 : La Une de Libération que vous retrouverez ce matin en kiosque.

2h26 : Ce jeudi, en Une, les quotidiens titrent principalement sur l'affaire Merah. Ici, la couverture du Parisien.

2h20 : La police quadrille le quartier. Le calme est de retour. Aucune information supplémentaire ne circule. (Photo AFP / Lionel Bonaventure)

2h02 : Mohamed Merah est toujours retranché chez lui depuis 3h20. Il  refuse de se rendre.

Rappel : le 15 mai 1993, après deux jours de négociations, le Raid prend d'assaut d'une maternelle à Neuilly (Hauts-de-Seine) où des enfants et une institutrice sont otages depuis 46 heures d'un ancien militaire, Erick Schmitt, auto-surnommé Human Bomb. Celui-ci est tué dans l'attaque. Il n'y a aucune victime parmi les otages.

1h58 : Vraisemblablement, les autorités privilégient la politique de l'usure. Objectif : épuiser Mohamed Merah.

1h55 : De nouvelles détonations se font entendre. Est-ce que les choses s'accélerent ?

1h41 : Une nouvelle détonation (type bruit de tir) est entendue dans le quartier.

1h30 : BFM TV note une relève des patrouilles de CRS. Tout est calme. Dans la rue coupée de toute lumière, rien ne se produit depuis les trois détonations entre 23h30.

1h20 : "Je n'ai jamais vu ça. C'est hallucinant"

 Un policier au pied de l'immeuble de Merah témoigne : « Nous, à l'extérieur, on pensait que la fin serait imminente après les trois détonations. Visiblement, ce n'est pas le cas. Je n'ai jamais vecu ça. J'etais sur place mais là je rentre chez moi, je suis tres fatigué. Ce qu'il se passe est hallucinant car nous-meme, au pied de l'immeuble, nous ne comprenons pas la logique de ce qu'il se passe. Il n'est pas sorti de l'immeuble. Il n'y a pas eu d'échanges de coup de feu. Les policiers du raid attendent à l'extérieur de l'appartement. J'imagine qu'ils attendront encore plusieurs heures s'il le faut puisqu'ils semblent jouer la strategie de l'epuisement. » Le suspect est dans le noir, sans électricité, chauffage, portable. Une partie de la famille est sur place : son frère, sa sœur, sa tante.

1h15 : Les hommes du Raid tentent d'interpeller Mohamed Merah depuis mercredi matin, 3h20.

1h05 : Selon Fabrice Valéry, rédacteur en chef adjoint à France 3 Midi-Pyrénées, "les autorités ont demandé aux CRS et aux policiers toulousains de dégager du premier périmètre. Seul le Raid est au contact."

1h : Ces détonations, entendues vers 23h30, avaient pour but d'intimider Mohamed Merah.

00h53 : Voici ce que tweete notre envoyée spéciale Alexandra Gonzalez.

00h45 : Un convoi, sirène hurlante, passe devant l'immeuble dant lequel Mohamed Merah est retranché.

00h35 : Un correspondant du wallstreet dit à Alexandra Gonzalez (notre envoyée spéciale) qu il a eu le porte-parole de Claude Guéant : « Les explosions étaient destinées à lui mettre la pression ».

Minuit : "Il disait qu'il voulait se rendre, il a changé d'avis"

Selon un spécialiste, les trois détonations sont le signe d'un assaut lancé par le Raid à l'aide d'explosions assourdissantes et incapacitantes, mais cette hypothèse ne pouvait être immédiatement confirmée. Deux sources proches de l'enquête se refusaient à parler d'assaut. « Il disait qu'il voulait se rendre, il a changé d'avis, on augmente la pression pour qu'il se rende », a déclaré l'une d'elles.

Généralement, selon un spécialiste, la première explosion est destinée à faire sauter la cloison du logement dans lequel est retranché l'individu visé par l'opération, les deux secondes devant le sidérer et l'assourdir, le rendant pendant quelques instants incapable de réaction. Juste après ces détonations, un bref faisceau lumineux a été aperçu sur la façade. Aucun échange de tir entre Merah et les forces de l'ordre n'a été entendu dans les dix minutes suivant ces détonations

23h55 : Une source policière adresse à notre envoyée spéciale un SMS :  « La porte a explosé. Ils (les hommes du RAID, NDLR) attendent une réaction ». A 50m de l'immeuble, on peut observer des rayons de lumière sur la façade de l'édifice de type lampe torche.

23h36 : Trois détonations se font entendre dans le quartier des Izards, quartier dans lequel est retranché Mohamed Merah.

23h: Une souce policière nous informe que l'assaut serait en cours.

22h30 : Un opération de longue haleine

Selon les forces de police, cette opération pourrait durer plusieurs heures.

22h : Une tentative de médiation a échoué

L'éclairage public a été éteint vers 21h dans le quartier de Toulouse où Mohamed Merah, soupçonné d'être le tueur au scooter, est retranché depuis mercredi 3h, et vers 22h des policiers casqués et munis de gilets pare-balles prenaient position, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Peu auparavant, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait déclaré à TF1 : « Il affirme qu'il veut se rendre bientôt, il voulait le faire de toute façon à la nuit déjà tombée, et nous espérons qu'il va effectivement se rendre bientôt, les conditions de sa reddition sont en cours de négociations ». Selon une source proche du dossier, une tentative de médiation avec Merah, à l'aide d'une de ses proches, avait échoué peu auparavant.

21h45 : La technique de l'épuisement privilégiée

Selon une source policière présente sur place, le RAID joue la technique de l'épuisement avant de lancer l'assaut sur Mohamed Merah. Depuis la nuit dernière, l'homme est sans chauffage, sans électricité et sans gaz. Les forces d'élite attendent que la température de son coprs baisse. Plus cette température sera basse, plus il sera détectable par les jumelles de vision noctune et de localisation thermique.

21h40 : Le suspect a visé l'école juive car il ne trouvait pas une cible militaire

Le présumé tueur au scooter avait prévu de s'en prendre lundi à un militaire et, ne trouvant pas de cible, il a visé l'école juive où un professeur et trois enfants ont été tués, a déclaré le ministre de l'Intérieur Claude Guéant sur LCI. « Il a dit qu'il souhaitait lundi tuer un autre militaire et n'en trouvant pas, il a jeté sa vindicte sur le collège, sur cette école juive, ces enfants massacrés », a expliqué M. Guéant.

21h30 : Le suspect possédait bien un domicile à son nom

Le procureur de Paris, François Molins, et le directeur de la police judiciaire (DCPJ), Christian Lothion, ont reconnu mercredi à Toulouse que Mohamed Merah possédait bien un domicile à son nom, mais ont indiqué que des obstacles avaient retardé sa localisation "effective". A la question "le domicile (où il est retranché, ndlr) était-il à son nom ?", Christian Lothion a répondu lors d'une conférence de presse: "Oui, c'était son domicile".

21h : Une photo du suspect diffusée sur Twitter et sur France 2

Notre envoyée spéciale Alexandra Gonzalez (@AlexandraGzz) relaie la photo du suspect, dévoilée ce soir par France 2. Sur place, les jeunes confirment que c'est bien lui

20h50 : Le RAID s'apprêterait à lancer l'assaut dans la nuit

L'électricité a été coupée par la police dans tout le secteur. Le quartier a été plongé dans le noir. L'immeuble en question est éclairé par des projecteurs. Selon un agent de police, l'assaut serait lancé dans les prochaines heures.

20h44 : Merah soupçonné de préparer un attentat en France

Mohamed Merah, soupçonné d'être le tueur à scooter, dit avoir refusé de commettre un attentat suicide pour Al-Qaïda mais avoir accepté "une mission générale" pour un attentat en France, a révélé mercredi sur TF1 le ministre de l'Intérieur Claude Guéant. « Il est revenu sur son itinéraire, il a expliqué la façon dont il a reçu des instructions d'Al-Qaïda pendant son séjour au Pakistan, il lui avait même été proposé de provoquer un attentat suicide qu'il a refusé, mais il a accepté une mission générale pour commettre un attentat en France », a déclaré le ministre.

20h13 : Interview de Me Christian Etelin, aancien avocat de Mohamed Merah, présent sur place

« Je l'ai défendu depuis 2006 jusqu'au 24 février 2012, date à laquelle je l'ai vu pour la dernière fois, lorsque j'ai plaidé pour lui pour un défaut de permis sur sa moto et blessures involontaires, suite à un accident de la circulation. Mohammed Merah a été détenu de décembre 2007 à septembre 2009 dans le cadre d'un vol avec violences d'une sacoche sur une personne âgée. Il avait été condamne à 18 mois de prison mais la condamnation a entraîné la révocation de plusieurs sursis, donc il est resté enfermé plus longtemps. C'était des sursis pour outrages, vols, incivilités, mais jamais de trafic de stupéfiants ou de possession d'armes. Il a très mal vécu le fait de ne pas avoir d'aménagement de peine et de rester si longtemps enfermé. Il est ressorti de prison avec beaucoup de haine et d'aigreur. J'imagine que cela a été un terrain propice au développement d'une frénésie religieuse et d'une haine de la justice et de l'état chez lui, mais ce n'est qu'une hypothèse. Le Mohammed que je connais ne parlait jamais de politique ou de religion. »

20 heures : Mohamed Merah est "ressorti de prison avec beaucoup de haine et d'aigreur"

19h34 : Rassemblement dans le centre de Bordeaux

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi soir dans le centre de Bordeaux, à l'appel de la Ligue des droits de l'Homme et de SOS Racisme, pour une "réconciliation nationale", après l'assassinat de sept personnes attribué à un fondamentaliste islamiste, a constaté une journaliste de l'AFP. Le rassemblement avait été convoqué avant l'identification de l'auteur présumé de la tuerie lundi dans une école juive de Toulouse de quatre personnes et du meurtre de trois militaires depuis le 11 mars.

19h11 : Mohamed Merah formé par Al-Qaïda ?

Le tueur présumé au scooter, Mohamed Merah, soupçonné de sept meurtres de sang-froid depuis le 11 mars, et cerné mercredi par les forces de police du Raid à Toulouse, a effectué deux voyages aux confins du Pakistan et de l'Afghanistan où il dit avoir reçu une formation au terrorisme. Selon les informations divulguées mercredi après-midi par le procureur de Paris, François Molins, ce jeune de 23 ans, qui fut un petit délinquant 15 fois condamné par le tribunal pour enfants de Toulouse, a acquis « un profil d'autoradicalisation salafiste atypique ». Il a effectué deux séjours, d'abord en Afghanistan, ensuite du côté pakistanais dans la zone frontalière du Waziristan. L'organisation terroriste Al-Qaïda l'a formé au cours de son séjour dans la zone pakistano-afghane du Waziristan.

19h04 : Le tueur au scooter revendique l'appel mardi soir à France 24

Mohamed Merah s'est attribué auprès de la police l'appel de revendication de tels actes passé dans la nuit de mardi à mercredi à France 24, a déclaré mercredi le procureur de la République de Paris. « Il revendique un appel fait à France 24 depuis une cabine téléphonique dans lequel, au cours d'une conversation qui a duré dix minutes avec une journaliste, il a revendiqué la paternité des actes qu'il avait commis », a déclaré François Molins.

19 heures : Merah retranché depuis seize heures

 

18h20 : Grand soulagement de la communauté juive à Toulouse

Déclaration de Nicole Yardeni, présidente du Crif de Haute-Garonne à notre envoyée spéciale à Toulouse : « C'est un grand soulagement pour notre ville mais aussi une grande colère car depuis plusieurs années nous ressentons et dénonçons un endoctrinement qui passe par les chaînes satellites et Internet » 

18h10 : "Pas l'âme d'un martyr"

  Le tueur présumé au scooter, Mohamed Merah, a déclaré aux policiers avec lesquels il discute depuis mercredi matin qu'il n'a pas l'âme suicidaire et "préfère tuer et rester en vie", selon le procureur de Paris, François Molins. "Il s'exprime sur son séjour en Afghanistan, expliquant qu'il n'a pas l'âme d'un suicidaire, il n'a pas l'âme d'un martyr et préfère si on peut dire tuer et rester en vie", a déclaré M. Molins lors d'une conférence de presse.

18 heures : Merah promet de se rendre en fin de soirée

 

17h30 : M. Merah projetait d'assassiner "deux fonctionnaires de police identifiés"

Mohamed Merah, soupçonné d'être le tueur au scooter, projetait d'assassiner "deux fonctionnaires de police particulièrement identifiés de l'agglomération" toulousaine, a annoncé lors d'une conférence de presse le procureur de Paris François Molins.
Le magistrat a par ailleurs confirmé que Mohamed Merah avait le projet de tuer un militaire mercredi, comme l'avait annoncé à l'AFP une source proche de l'enquête

 

17h15 :  Le T-Max retrouvé

 Le scooter qui aurait servi à Mohamed Merah pour les sept assassinats dont il est soupçonné a été retrouvé, et une Clio pouvant contenir des armes et munitions est recherchée, a indiqué mercredi le procureur de la République de Paris, François Molins.

Le suspect « a fait un certain nombre de déclarations sur l'enquête qui ont considérablement fait progresser les choses », a dit M. Molins lors d'une conférence de presse. Notamment, sur ses indications, « un scooter T-Max a été retrouvé avec les deux casques foncé et blanc utilisés sur les différentes scènes de crime », tandis qu'un véhicule Clio « est activement recherché et tout porte à croire qu'il contient un certain nombre d'armes et de munitions ».

 

17 heures : Le raid a tenté plusieurs assauts

Le Raid a mené mercredi "plusieurs tentatives d'entrer" dans l'appartement toulousain dans lequel s'est retranché Mohamed Merah et s'est heurté à chaque fois à une "réplique" à l'arme à feu, a annoncé mercredi lors d'une conférence de presse le procureur de Paris François Molins. Mercredi à 03h20, Merah a tiré une première fois sur les hommes du Raid, en en blessant deux, le premier à un genou, le second "légèrement", ayant reçu une balle dans son gilet pare-balles, a ajouté le magistrat.

16h 40: Deux immeubles mitoyens évacués, nouvelle équipe du Raid à 18 heures

D'après une source policière à notre envoyée spéciale sur place, les deux immeubles mitoyens à celui de Mohamed Merah ont été évacués et une nouvelle équipe du Raid devrait arriver sur place aux alentours de 18 heures.

16h30 : La conférence des procureurs de Paris et de Toulouse débute

16h15 :  N. Sarkozy : "Cet homme voulait mettre la République à genoux"


Nicolas Sarkozy a affirmé mercredi à Montauban, en présidant les obsèques militaires des trois parachutistes assassinés les 11 et 15 mars, que leur tueur présumé Mohamed Merah, actuellement « encerclé » par la police, avait voulu « mettre la République à genoux ».

« La police, la gendarmerie, la justice, grâce à leur travail, sont parvenues à identifier le tueur présumé, qui à l'heure où je vous parle, est encerclé par les forces de l'ordre » à Toulouse, a déclaré le chef de l'Etat, ajoutant: « Cet homme voulait mettre la République à genoux, la République n'a pas cédé, la République n'a pas reculé, la République n'a pas faibli (...). Ses crimes ne demeureront pas impunis ».

16 heures : Conférence de presse des procureurs à 16h30

Les procureurs de Paris et Toulouse, François Molins et Michel Valet, ainsi que le directeur central de la police judiciaire, Christian Lothion, tiendront une conférence de presse mercredi à 16H30 à la caserne Perignon à Toulouse, a annoncé le parquet de Paris.

 

15h55 : Le tueur avait "déja identifé" sa nouvelle cible

Le présumé tueur à scooter de Toulouse et Montauban s'apprêtait à "tuer un militaire à Toulouse" mercredi matin, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Mohamed Merah, retranché chez lui à Toulouse, a "dit aux enquêteurs ce matin qu'il avait décidé de tuer un militaire à Toulouse mercredi matin et qu'il l'avait déjà identifié", a-t-on précisé de même source.

15h50 : Sarkozy arrive à la cérémonie d'hommage aux militaires tués à Montauban

Nicolas Sarkozy est arrivé mercredi vers 15H50 à la caserne de Montauban, pour les obsèques militaires des trois parachutistes tués par un tueur en scooter, retranché depuis la nuit dans son appartement toulousain, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Cinq autres candidats à la présidentielle figurent parmi les personnalités déjà sur place pour cette cérémonie : François Hollande, Marine Le Pen, François Bayrou, Eva Joly et Nicolas Dupont-Aignan.

 

15h30 : Le suspect au scooter s'apprêtait à "tuer encore" mercredi matin (Crif)

Le suspect au scooter "allait tuer encore (mercredi) matin à Toulouse", a déclaré la présidente du Crif en Midi-Pyrénées, Nicole Yardeni, qui s'exprimait à l'issue d'un entretien avec Nicolas Sarkozy. Selon la représentante locale du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), le chef de l'Etat a fait cette annonce lors d'un entretien avec les communautés religieuses à la caserne Pérignon, non loin de l'endroit où Mohamed Merah était toujours retranché mercredi en milieu d'après-midi. "Il avait déjà un plan pour tuer encore", "il était prévu pour lui de tuer ce matin", a ajouté Mme Yardeni sans plus de précision. Selon une source proche de l'enquête, la cible aurait été "un militaire".

Merah est le suspect numéro un dans trois tueries qui ont coûté la vie à sept personnes à Montauban et Toulouse: trois parachutistes, trois enfants juifs et un jeune professeur de religion. Son frère a également été interpellé. Selon une source policière, des explosifs, qui doivent faire l'objet d'analyses, ont été retrouvés dans la voiture. Selon une source proche de l'enquête, il s'agirait "plutôt de poudre noire" voire de "lignite", un combustible, selon les tout premiers éléments d'enquête. Un arsenal a également été découvert dans le véhicule.

15h15 : Sarkozy quitte sans commentaire la caserne proche de l'immeuble où est Merah.

Le président Nicolas Sarkozy a quitté sans commentaire mercredi après 15H00 la caserne voisine des lieux où est retranché le tueur présumé au scooter, Mohamed Merah, a constaté une journaliste de l'AFP.

M. Sarkozy a quitté les lieux après le démenti apporté par son ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, aux informations selon lesquelles Mohamed Merah avait été arrêté après plusieurs heures de siège. M. Sarkozy devait ensuite prendre la route de Montauban, à une demi-heure de là, pour y assister aux obsèques des trois parachutistes tués les 11 et 15 mars.

15 heures : Sarkozy à Toulouse près du lieu d'intervention

 

14h52 : Claude Guéant dément l'arrestation de Mohamed Merah.

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a démenti mercredi auprès de l'AFP une arrestation du tueur présumé de Toulouse et Montauban que la chaine d'info en continu BFMTV avait annoncée. "Je démens", a déclaré le ministre, interrogé par l'AFP sur les affirmations de la chaine BFMTV selon lesquelles l'homme suspecté, retranché dans son appartement et cerné par le Raid depuis le petit matin avait été arrêté.

 

14h40 : Arrestation démentie par la DCRI et sur place.

« Confusion totale, il y a eu une interpellation d'un homme mais dans une autre affaire qui n'a rien à voir », confie une source syndicale policière à notre envoyée spéciale sur place, Alexandra Gonzalez.

 

14h30 : Des "explosifs" retrouvés dans la voiture du frère de Mohamed Merah

14h20 : Le suspect présumé aurait été arrêté (BFMTV)

Sur place, cette information n'a toujours pas été confirmée par les autorités.

13h48 : Intervention du RAID imminente

Selon Cédric Delage (UNSA police), « le dialogue avec le suspect n'a jamais été interrompu ». « Il parle beaucoup de lui. » Toujours selon M. Delage, le suspect affirme qu'il se rendra « entre 14h00 et 14h30 ». Passé ce délai, le RAID interviendrait.

 

13h45 : Le modèle français d'intégration menacé

L'historien de l'immigration Patrick Weil, auteur notamment d'« Etre français: les quatre piliers de la République », estime que le « tueur à scooter » s'est attaqué au modèle français d'intégration, mettant en garde ceux qui voudraient tirer des « avantages électoraux » de cette affaire.

 

13h20 : Contact rétabli avec Mohamed Merah

Les hommes du Raid sont parvenus à reprendre le contact avec le tueur présumé au scooter, retranché dans un immeuble de l'est de Toulouse, a-t-on appris mercredi en début d'après-midi de source proche de l'enquête. 

13h10 : Il n'a jamais été « dans la délinquance grave »


« J'ai toujours connu un individu souple dans son comportement, doux avec autrui » a déclaré l'avocat de Mohamed Merah, Christian Etelin sur BFM-TV. « Sa soeur ainée était déseperée de voir qu'avec sa mère, il répétait les actes délictueux . Il a grandi aux Izards, un quartier sensible de Toulouse qui connait une forte délinquance liée au trafic de drogue, pourtant il n'a jamais été dans la délinquance grave, juste des affaires de vols à l'arrachée », a confié l'avocat qui a defendu Mohamed Merah il y a tout juste 15 jours devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Le suspecté « tueur au scooter », comparaissait pour « une vieille affaire » de conduite sans permis ayant causé un accident. L'homme devait écoper d'un mois ferme.

13 heures : Contact rétabli entre le Raid et le suspect

12h40 : Les funérailles des 4 victimes se sont déroulées mercredi matin en Israël 


 

12h20 : Mohamed Merah se serait évadé d'une prison de Kandahar

Le suspect aurait été condamné à trois ans d'emprisonnement à Kandahar, en Afghanistan, avant de s'évader. C'est le directeur de la prison locale qui l'a affirmé à l'agence Reuters.

12 heures : le contact est rompu

Mohamed Merah, le tueur au scooter présumé, « ne parle plus, les conversations se sont interrompues », selon Claude Guéant. Photo: AFP/ REMY GABALDA

 

11h50 : Le concessionnaire qui a fait basculer l'enquête (Le Figaro)
Le suspect a été identifié par la police grâce à des informations sur son scooter T-Max données par une concession Yamaha à Toulouse. Le suspect avait demandé à un employé comment désactiver le «tracker», un petit dispositif électronique installé sur le deux roues pour le localiser en cas de vol.
« Nous collaborons avec la police depuis les meurtres de Montauban, explique au Figaro Christian Dellacherie, directeur de la concession Yamaha Yam31 à Toulouse. La police demandait des détails précis sur le modèle du scooter utilisé, sur les coloris. Ce n'est que mardi matin, après la tuerie de l'école à Toulouse qu'un fait particulier nous est revenu en mémoire. Un client qui repeignait son scooter avait demandé à un employé de l'atelier comment il pouvait désactiver le «tracker». Nous avions cette information depuis à peu près une semaine, mais ce n'est que quand on appris que la couleur du scooter avait changé entre Montauban et Toulouse que c'est devenu un élément important ». Un déclic décisif pour l'enquête.

11h40 : « Je ne crois pas à tout ce qu'on dit sur lui »
Mohamed Merah est originaire du quartier des Izards, une cité sensible de Toulouse, où il continuait à venir souvent. « Je ne crois pas à tout ce qu'on dit sur lui. On le connaît, il n'est pas capable de tout ça. Il a grandi avec nous, on le voit tout le temps. Je l'ai jamais vu avec la barbe ou une djellabah »,  témoignent deux jeunes du quartier à l'envoyée spéciale de France-Soir sur place. « On l'a vu dimanche, il était pâle mais il n'a rien dit sur rien. C'est le plus petit des frères. il a jamais commenté l'affaire. Il a eu des ennuis pour défaut de permis sur un scooter T-max, il y a deux ou trois ans. Il était carrosier ».

11h30 : Le frère, la mère et la compagne en garde à vue
La mère de l'homme retranché à Toulouse, son frère et la compagne de ce dernier étaient en garde à vue mercredi matin dans le cadre de l'enquête sur les trois fusillades qui ont fait sept morts depuis le 11 mars, a-t-on appris de source judiciaire. Ces gardes à vue, qui peuvent durer jusqu'à quatre jours en matière de terrorisme, ont débuté entre 04H00 et 06H00, a-t-on précisé. Les enquêteurs ont perquisitionné pendant plusieurs heures aux domiciles de la mère et du frère du suspect né en 1988, a-t-on indiqué. Interrogé à ce sujet, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a répondu lors d'une conférence de presse qu'il s'agissait de « gardes à vue de précaution ».

11h25 :  Les autorités palestiniennes en France condamnent l'attaque de l'école 

« L'OLP (Organisation de libération de la Palestine), l'Autorité palestinienne, la Mission de Palestine en France et Délégation permanente de la Palestine auprès de l'Unesco condamnent avec la plus grande fermeté l'odieux attentat perpétré à Toulouse contre un établissement scolaire juif, où trois enfants et un enseignant ont trouvé la mort », indiquent-elles dans un communiqué mercredi.

11h15 : Intervention de Nicolas Sarkozy

« Le terrorisme ne parviendra pas à fracturer notre communuauté nationale, nous ne devons céder ni à l'amalgame ni à la vengeance ».

 Le président va se rendre à Toulouse au chevet des victimes et policiers blessés, en début d'après-midi.

11h10 : L'évacuation par le toit de l'immeuble est terminée (envoyée spéciale France-Soir)

Les habitants de l'immeuble où Mohamed Merah est retranché ont été évacués par le toit du batiment grâce à une échelle de pompier. Il sont en ce moment exfiltrés de la zone en bus, pour être examinés dans une caserne de pompiers à proximité.

11h05 : Mohamed Merah, le tueur présumé, a cessé de discuter
le tueur présumé était suivi depuis des années par la DCRI. Le présumé tueur au scooter, Mohammed Merah, a cessé de discuter avec les policiers qui le cernent à Toulouse, a dit mercredi le ministre de l'Intérieur Claude Guéant. « Il ne parle plus, les conversations se sont interrompues », a dit M. Guéant à Toulouse devant la presse, alors qu'auparavant Mohammed Merah avait longuement expliqué aux policiers son itinéraire et dit "à plusieurs reprises" qu'il souhaitait se rendre.

11 heures : evacuation de l'immeuble (BFM-Tv) ?

Selon le témoignage Cédric, donné à l'envoyée spéciale de France-Soir qui habite l'appartement juste au dessus de celui du suspect, l'évacuation de l'immeuble n'a pas encore eu lieu. Des membres du Raid ont été postés à chacun des quatre étages de l'immeuble, devant chaque porte. Le gaz a été coupé il y a trois heures mais pas l électricité.

10h45 : Claude Guéant s'exprime depuis la préfecture de Haute-Garonne.

10h40 : "même determination que pour Khaled Kelkal"

Selon Cédric delage d'UNSA police : « On  retrouve la même détermination que pour  Khaled Kelkal dans  la volonté de tuer, l'approche expérimentée,les victimes jeunes. Mais la comparaison est compliquée...». 

10h30 Matériel saisi sur place laissant penser à d'autres attentats en préparation (Police)
Selon des informations recueillies sur place auprès d'UNSA police, par notre envoyée spéciale Alexandra Gonzalez, des révélations importantes seraient à venir. La police a saisi du matériel (autre que des armes) qui font penser que l'homme allait commettre de nouveaux attentats, mais seule l'expertise en cours le confirmera.  

10h20 :  Le président du Crif exclu « tout amalgame »

Richard Prasquier, président du Crif, a exclu mercredi tout « amalgame » entre des mouvements islamistes et « l'islam de France », en arrivant à l'Elysée avec Mohammed Moussaoui, président du CFCM. Le responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France s'apprêtait à être reçu par le chef de l'Etat avec le Conseil français du culte musulman, alors qu'une opération est en cours à Toulouse pour arrêter un suspect des meurtres de Montauban et Toulouse, Français d'origine d'algérienne se revendiquant du jihad.

10h15 : Hollande suit la situation et s'exprimera dans la journée (Twitter)

Selon Vincent Feltesse, directeur de la campagne numérique du candidat socialiste, sur son compte Twitter, François Hollande « suit minute par minute la situation » et « s'exprimera dans la journée ».

10 heures : Reddition « dans l'après-midi »

Le suspect de la tuerie à l'école juive de Toulouse a dit qu'il se rendrait « dans l'après-midi », a indiqué mercredi matin sur BFM-TV le ministre de l'Intérieur Claude Guéant. « Actuellement, il est en train de dialoguer avec un fonctionnaire de police et il dit, je ne sais pas si ce sera la vérité, je l'espère, qu'il se rendra dans l'après-midi », a déclaré le ministre. M. Guéant a par ailleurs précisé que le « présumé coupable » avait demandé « un moyen de communication avec la police ». « Ce moyen de communication, il l'a échangé contre un colt 45 qu'il a jeté par la fenêtre », a-t-il dit. « Il a certes jeté une arme par la fenêtre, mais il en a d'autres. Il a ce matin affirmé qu'il avait une kalachnikov, une petite mitraillette Uzi (ndlr: pistolet mitrailleur de fabrication israélienne) et également plusieurs armes de poing ».

9h47 : Deux blessés chez les policiers

Selon Cédric Delage (UNSA police), trois fonctionnaires atteints par des impacts, mais seulement deux blessés

9h39 : "Je suis en colère et inquiet" dit un témoin

Éric Lambert, 49 ans, est devant le cordon de securité. Son fils est dans l'immeuble où a lieu l'assaut, juste au dessus de l'appartement du suspect. « Mon fils a 22 ans m'a appelé cette nuit, il entendait des coups de fusil. Je suis venu en lui disant de bien fermer ses volets et de ne pas bouger. Je suis bloqué ici maintenant. Là, il est seul dans son appartement, juste au dessus du suspect, qui habite au rez de chaussée. Deux membres du RAID sont sur son palier devant sa porte et lui ont dit de ne pas bouger. Il est tres inquiet. Quand j'etais avec lui en ligne il y a cinq minutes, une grenade a explosé, sûrement dans le couloir. Je ne suis pas du tout confiant quand je vois la manière dont ça se passe. On ne prend pas de force un immeuble avec d'autres occupants, on le fait quand il s'agit d'un pavillon. Je suis en colère et inquiet. J'ai croisé une fois le suspect, lors de l'emmenagement de mon fils il y a dix mois. Il était vêtu normalement. Il s'est proposé de lui-même pour nous aider à monter le canapé au premier étage. Un jeune aimable, qui n'a jamais fait d'histoire ».

9h25 : Début des funérailles en Israël

Les funérailles des quatre victimes juives de la tuerie de Toulouse (sud-ouest de la France) ont débuté mercredi matin à Jérusalem en présence d'un millier de personnes, a constaté un correspondant de l'AFP. Les obsèques se déroulent au plus grand cimetière de Jérusalem, Har Hamenouhot (Mont du repos), dans le quartier de Givat Shaoul, à l'entrée de la ville.

9h16 : Nicolas Sarkozy va parler

Nicolas Sarkozy fera une « déclaration à la presse » après le Conseil des ministres et sa rencontre prévue à 10h00 avec les représentants des communautés juive et musulmane, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

9h11 : Guéant : « notre souci est d'interpeller » le suspect de Toulouse « vivant »


9h02 : Opération en cours, l'homme va se rendre dans l'après-midi selon Claude Guéant

9h00 : Une journaliste contactée par le tueur ?

Une journaliste de France 24 a reçu vers 01H00 mercredi un appel de revendication d'un homme se présentant comme le suspect des tueries de Montauban et de Toulouse, pris très au sérieux par les enquêteurs, a-t-on appris de source proche du dossier. « La rédactrice en chef de France 24 a été entendue cette nuit. Il y a des éléments qui collent », « assez précis » même si « c'est encore à vérifier » a indiqué cette source précisant que l'appel avait duré « onze minutes ».

8h54 : Guéant s'exprime sur BFMTV

Guéant affirme que l'homme va se rendre dans l'après-midi

8h31 : Déjà arrêté à Kandahar

L'homme de 24 ans, retranché à Toulouse et suspecté d'être le « tueur à scooter », a déjà été arrêté à Kandahar, en Afghanistan, pour des faits de droit commun, selon une source proche de l'enquête confirmant une information d'Europe 1.

8h22 : Un responsable du Crif s'exprime

Marc Sztulman, le secrétaire général du Crif de Midi-Pyrénées, a fait part mercredi matin de son « immense soulagement » après l'identification du meurtrier présumé de sept personnes à Toulouse et Montauban, qui était cerné par la police dans un immeuble de Toulouse peu avant 08h00.

7h57 : 200 enquêteurs étaient sur la piste

Selon Gérard Longuet invité de RTL ce mercredi matin, 200 enquêteurs étaient sur la piste du tueur de Montauban et de Toulouse. Pensant qu'il s'agissait au départ d'un homme proche de militaires, 20.000 dossiers ont été épluchés.

7h50 : Israël réagit

Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Danny Ayalon, s'est félicité mercredi matin de l'action rapide de la police française dans l'enquête sur la tuerie de Toulouse (sud-ouest de la France), dans une interview à la radio publique israélienne. « Je me félicite de l'action rapide des autorités françaises et j'ai remercié M. Alain Juppé », a déclaré M. Ayalon, qui a accueilli à l'aéroport de Tel-Aviv le chef de la diplomatie française venu participer aux funérailles des quatre victimes juives de la fusillade lundi à Toulouse. « J'ai aussi demandé à M. Juppé de transmettre au président (Nicolas) Sarkozy mes remerciements pour la minute de silence observée dans tous les établissements scolaires français à la mémoire des victimes », a-t-il ajouté.

7h45 : Opération en cours

L'opération se poursuit. L'homme est toujours retranché chez lui.

L'enquête ayant permis de remonter à l'auteur présumé des tueries de Montauban et Toulouse a connu un coup d'accélérateur quand les policiers ont identifié l'adresse IP de son frère, a-t-on indiqué de sources proches de l'enquête.

7h12 : Les voisins témoignent

Julie habite dans le quartier pavilionnaire où se déroule l'opération du RAID. Elle raconte qu'elle « a été réveillée par des tirs nourris vers 5h30 » d'armes lourdes. Un autre homme a dit entendre des négociations entre l'homme et les policiers. Roland, 55 ans, qui ne veut pas dire son nom, a pu sortir du périmètre pour partir au travail: « Pour moi c'était inimaginable de penser qu'il était dans le quartier. J'ai entendu des échanges de coups de feu et tout de suite j'ai pensé au tueur en série ». « Dans ce quartier il ne se passe jamais rien, c'est un quartier sans histoires. En 20 ans, j'ai été contrôlé une fois par la police », poursuit-il.

 

6h55 : Il veut venger les enfants palestiniens

« Dans sa discussion avec le Raid », l'unité d'élite de la police, à Toulouse depuis l'aube, « il se revendique d'Al-Qaïda », a dit pour sa part une source proche de l'enquête.Ilaffirme aussi avoir commis ces actes pour venger la mort d'enfants palestiniens.

6h45 : Contacts verbaux avec l'homme

L'homme ne veut pas négocier et atiré plusieurs balles en direction des policiers du RAID. Les négociateurs essaient de le calmer et de gagner du temps afin de s'organiser pour l'arrêter.

6h15 : La mère du suspect ne veut pas parler à son fils

La mère de l'homme de 24 ans soupçonné des assassinats récents à Toulouse et Montauban a été amenée sur place par la police, mais « elle n'a pas souhaité prendre contact avec son fils », a déclaré à la presse sur place, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. « La mère du suspect a été amenée sur les lieux, il lui a été proposé de prendre contact avec son fils, de le raisonner, mais elle ne l'a pas souhaité, indiquant qu'elle n'a guère d'influence sur lui », a déclaré le ministre.

6h : Des attaches salafistes

L'homme de 24 ans soupçonné d'être l'auteur des tueries de Montauban et de Toulouse est « quelqu'un qui a des attaches avec des personnes qui se réclament du salafisme et du jihadisme », a déclaré sur place le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. « Cette personne a effectué des séjours en Afghanistan et au Pakistan par le passé », dit « être un moudjahidine », « appartenir à Al-Qaida et dit avoir voulu vengé les enfants palestiniens et s'en prendre à l'armée française », a ajouté sur place le ministre qui s'exprimait alors que l'opération se poursuivait.

5h53 : Deux policiers blessés au genou et à l'épaule (source proche enquête)

5h45 : le frère du principal suspect arrêté  

5h30 : Toulouse: six ou sept coups de feu entendus (journalistes AFP).

4h53 : Toulouse: "plusieurs opérations en cours" (parquet antiterroriste)

4h23 : Un homme qui revient des zones de combat en Afghanistan

S'il est confirmé que l'individu visé par l'opération du RAID  est bien l'homme le plus recherché de France, cela pourrait mettre fin à une série de sept assassinats de sang froid qui ont choqué la France et Israël, suscité les condamnations internationales et mis la campagne présidentielle entre parenthèses. Le suspect visé par le RAID « fait partie de ces gens de retour de zones de combat qui ont toujours été une inquiétude pour les services », a indiqué une source proche de l'enquête.

« Il était dans le collimateur de la DCRI (la Direction centrale du renseignement intérieur), comme d'autres, depuis les deux premiers attentats. La police judiciaire a alors apporté un élément très précieux qui a boosté l'enquête », a indiqué une source proche de l'enquête.

3h51 : L'homme identifié

un homme de 24 ans se revendiquant d'Al-Qaïda est retranché dans un pavillon et ne détient apparemment pas d'otage. Deux policiers ont été blessés mais pas gravement. « Dans sa discussion avec le RAID , il se revendique d'Al-Qaïda », a dit une source proche de l'enquête. Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, dépêché à Toulouse après la tuerie dans une école juive lundi, s'est rendu sur place.

3 heures : Opération du RAID

Vers 3 heures du matin, une opération est lancée par le RAID dans un quartier pavillonaire de Toulouse

Actu France-Soir (Avec AFP)

Réactions à cet article74 commentaires

  • Par cloclo1940, le 21 mar à 08:06

    cloclo1940
    il fallait

    il fallait que ça arrive  l'affaire de TOULOUSE   le terrorisme est à nôtre porte


    à nous d'ouvrir l'oeil, vôtre voisin peut en être un !!  si vous voyez des vas et vients suspects  près de chez vous,il faut le dire  pour controle c'est nôtre sécurité


    car ils peuvent frapper,n'importe, ou,n'importe quand  !!



    Signaler un abus  
  • Par alain51, le 21 mar à 08:07

    alain51
    intervention

    bravo au réactif de nos forces de police et d'enquéteurs quand aux politiques médisants sur la campagne de mr sarkozy cela n'a rien a voir en espérant que mr airault hollande et bayrou s'excuseront sur leurs propos tout bas et tout haut de mr bayrou dans son meting , dans leur malheur cela réconfortera les familles de savoir le ou les assassins retrouvés



    Signaler un abus  
  • Par cloclo1940, le 21 mar à 08:39

    cloclo1940
    il faut

    il faut tuer dans l'oeuf    le terrorisme  chez nous a commencer,par les zones de non droit,dans les cités chaudes,c'est là que nait la grande délinquance ,le trafique en tout genre,,drogue armes,voitures   ect .  bon travail le RAID 


    ça devient grave,  maintenant  c'est le travail de l'armée c'est une guerre contre le terrorisme sur nôtre sol



    Signaler un abus  
  • Par alain51, le 21 mar à 08:52

    alain51
    pour cloclo1940

    d'accord avec vous mais aussi a l'exterieur , il faut avoir été pour le savoir ancien militaire j'ai fait des campagnes extérieures mr hollande devrait se déplacer sur le terrain et mr srkozy meme si il n'a pas tout fait de bon mais c'est toujours battu contre le terorisme et ses branches dures



    Signaler un abus  
  • Par Marqués de las Marismas del Guadalquivir, le 21 mar à 09:07

    Marqués de las Marismas del Guadalquivir
    C'est grâce au scooter

    C'est grâce au scooter que la police l'a retrouvé. Un peu comme si le criminel avait laissé trainer un kebab sur le lieu de son forfait.



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 21 mar à 09:09

    HeyBaal
    Faut l'enfummer pour le faire

    Faut l'enfummer pour le faire sortir, comme le rat qu'il est.



    Signaler un abus  
  • Par hélène13, le 21 mar à 09:14

    hélène13
    et voilà

    avec la réserve nécessaire sur la véritable culpabilité de l'homme,  voilà, tout les bien pensants de gauche pointaient l'extrême droite, soi-disant à cause du discours qui pointerait certaines parties de la socété, ça les aurait bien arrangé, patatras et je l'avais posté il y a deux jours, la bonne piste vient d'afghanistan et c'est donc bien là que se jour en partie la sécurité de la france,en partir dès la fin de cette année comme le propose Hollande pour brosser l'opinion dans le sens du poil, comme beaucoup de ce qu'il propose, n'est donc pas une bonne idée; iln'a aucune expérience en politique internationale , on le voit mal nous représenter à l'étranger et bravo à notre police qui lutte chaque jour contre des réseaux en toute discrétion



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-71559, le 21 mar à 09:20

    Anonyme-71559
    Merci Monsieur le Président.

    La France doit être respectée par tous.



    Signaler un abus  
  • Par sandra22, le 21 mar à 09:23

    sandra22
    al-qaïda!!!!bon sang

    alors là bravo aux enquêteurs qui ont vraiment fait un travail formidable.il faut le capturer vivant et qu'il soit jugé ....l'assaut continue , son frère à été arrêté donc voila il faut attendre ..



    Signaler un abus  
  • Par abeilles, le 21 mar à 09:33

    abeilles
    innocence

    Vous gobez comme d'habitude ,vous croyez sincèrement qu'il aurait choisi ses victimes ,dans la ville où il est surveillé,connu ,plus ça va plus je pense à des actes commandités ,ce jeune n'a pas pu voler un scooter ,faire des tragets avec en plein jour attendre ses victimes à la sortie de la caserne ,avec son scooter NOIR pas BLANC 


    SI il avait une camera peut-être pour tuer les bonnes personnes ,Sarkozy est entrain de remuer la ME--de ,pour faire une révolte ,à sa Sortie 


    ça va très certainement chauffer


    AL-QAÏDA = BUSH= NOM Ben Laden était encore de la C I A en septembre 2001 



    Signaler un abus  
  • Par Pegase42, le 21 mar à 09:43

    Pegase42
    Tel est pris

    Cela fera taire bien de mauvaises langues qui accusaient Monsieur Sarkozy et Marine Le Pen d'alimenter ce genre de tuerie. Le Gouvernement parlait souvent de ces attentats surprises nous guettant en France mais la gauche faisait mine de ne pas le croire et criait au mensonge afin de ne pas apeurer le peuple. Le résultat est bien là malheureusement. Nous pouvons remercier ces personnes du RAID qui risquent leur vie pour nous protéger et les dispositions mises en oeuvre par le Chef de l'Etat n'ont été que bénéfiques pour notre sécurité. Bravo à tous et merci.



    Signaler un abus  
  • Par ANGEBLEU, le 21 mar à 09:59

    ANGEBLEU
    ILS l'ONT EU !! OUFF ! MERCI !

    Je ne peux rien dire de plus !


    MERCI A TOUS pour ce résultat rapide !



    Signaler un abus  
  • Par ire, le 21 mar à 10:10

    ire
       FS censure quand on dit

       FS censure quand on dit que le terroriste est un français d'origine algérienne . En quoi ce n'est pas politiquement correct ? Parce que un algérien restera un algérien ? Avec plus de vigilance et fermeté ceci ne serait pas arrivé .



    Signaler un abus  
  • Par tanaquil, le 21 mar à 10:35

    tanaquil
    Ce terroriste gagne du temps

    Cet homme gagne du temps pour effacer toute trace de ses complicités en


    France et à l'étranger. 



    Signaler un abus  
  • Par le justicier, le 21 mar à 10:40

    le justicier
    quand on entend les

    quand on entend les journalistes qui disent que c'est un français  c'est faux c'est un islamiste comme malheureusement il y en a beaucoup en france.


    il a la nationalité française daccord mais ce n'est pour ça que c'est un français et avant de donner la nationalité française il faut que la personne le mérite et mr sarkosy a raison etre français cela se mérite et tout ceux qui ne respectent pas nos lois il faut les déchoir de la natinalité et les renvoyer  d'ou ils viennent il ne faut pas les mettre en prison il faut les expulser car ils font beaucoup de tort aux musulmans qui respectent notre pays. et cela crée un mauvais climat



    Signaler un abus  
  • Par vivelafrancevivelesfrançais, le 21 mar à 10:41

    vivelafrancevivelesfrançais
    Super mais n'oubliez-pas...

    Ouf pour nos enfants, nos militaires, nous tous sur le sol français......mais n'oublions pas les propos tenus par ces politiques qui devaient mettre entre parenthèse leur politique tout en disant que c'est à cause de M.Lepen et de Sarkosy.....Ils seraient un peu plus digne en présentant des excuses...Egalement Israel taxant la France d'antisémite...Que chacun prenne ses responsabilités....car malheureusement , je pense que ce n'est pas fini ce terrorisme



    Signaler un abus  
  • Par vivelafrancevivelesfrançais, le 21 mar à 10:43

    vivelafrancevivelesfrançais
    Merci

    Merci aux forces de l'ordre, à la police,  aux enquêteurs, à nos dirigeants, à notre Président....1000 fois merci



    Signaler un abus  
  • Par nanou51, le 21 mar à 10:44

    nanou51
    bravo au RAID

    Toutes ces langues de vipère à l'encontre de NS et de MLP, eh bien ce matin j'aimerai connaître leur discours à présent, notamment SOS Racisme. Cette association va peut-être défendre ce ravagé rempli de haine qui n'a pas hésité froidement des enfants juifs pour venger la mort d'enfants palestiniens ?


    La France se croyait peut être à l'abri de ce genre d'évènement ? Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, n'est-ce pas FH, JLM.... ?


     



    Signaler un abus  
  • Par Eowedrinidd, le 21 mar à 10:49

    Eowedrinidd
    Hommage aux forces de l'ordre.

    Je tiens à rendre ici un hommage très appuyé aux forces de polices engagées dans cette action. Leur professionnalisme leur a permis  d'identifier l'auteur présumé des faits et d'interpeller son complice. Leur sens élevé du devoir, malgré des blessés dans leurs rangs, les motive certainement dans leur action d'encerclement de la tannière du terroriste. Sa reddition ne saurait maintenant tarder.


    Mais combien en reste-t-il encore bien dissimulés sur notre territoire ? 


     



    Signaler un abus  
  • Par vivelafrancevivelesfrançais, le 21 mar à 10:56

    vivelafrancevivelesfrançais
    Merci et honte aux....

    Honte à Hollande , Honte à Bayrou ces récupérateurs politique qui accusaient Sarkosy et M.Lepen d'être à l'origine de ce type d'évènement. Honte à eux. Vive notre Président



    Signaler un abus  
  • Par Tetram, le 21 mar à 10:57

    Tetram
    AUJOURD'HUI

    Il y a deux personnes que je hais au plus profond de moi-même : cette ordure que l'on va arrêter et l'ex ministre Badinter. POur ce dernier, vous savez pourquoi. Ensuite, pour les minables de gauche et du centre, honte à eux. Pour moi s'en est terminé. Je l'avoue, j'avais envie de voter contre Sarkozy. Mais là, les déjections de Hollande, Bayrou and C° m'ont écoeurées. Ma voix ira donc à notre président. Pour conclure, Madame Le Pen aura gagné quelques voix grâce à eux également et tous les français auront compris le risque d'avoir des Aubry, Royal, Hollande au gouvernement. Eux qui veulent ouvrir grand les portes à l'immigration pour la richesse de notre pays (sic).



    Signaler un abus  
  • Par bidule 1er, le 21 mar à 10:59

    bidule 1er
    et après

    arrèté, jugé ,enfermé 25 ans et encore si bonne conduite 12ans  , dehors il aura un métier qu'on lui aura appris, gagné des sous , nourri, logé, je suis dégouté de  la vie  probable de ce mec et les pauvres   familles complètement anéantison est dans un autre monde dites moi que l'on va se réveiller



    Signaler un abus  
  • Par theobald, le 21 mar à 11:06

    theobald
    Honte aux récupérateurs politiciens !

    Ils se sont précipités, malgré la trève dans la campagne, pour accuser Sarkozy d'entretenir la haine raciale, et celà s'est retourné contre eux. Qui sont ces politiciens qui parlent sans savoir et se servent de la mort d'enfants pour se mettre en avant ? ils devraient maintenant présenter leurs excuses pour avoir osé accuser sans savoir, n'est-ce pas messieurs Bayrou, Hollande, Mélanchon : belle brochette d'opportunistes.



    Signaler un abus  
  • Par vivelafrancevivelesfrançais, le 21 mar à 11:10

    vivelafrancevivelesfrançais
    Et là SOS racisme.....Hollande, Bayrou, Mélanchon?

    Et là SOS racisme que vont-ils dire ou faire ? Rien ! car dans ce sens on se tait alors que quand on sait que certaines personnes sont agréssées parce qu'elles sont blanches,  françaises , appelées par des jeunes beurs "chiens de blanc". SOS racisme prend toujours des positions de lutte contre le racisme  d'une manière unilatérale toujours pour les mêmes et toujours contre les mêmes. Ou est sont honnêteté intellectuelle et philosophique? Honte à Hollande, Bayrou, Mélanchon d'avoir eu des préjugés contre Sarkosy accusé d'être à l'origine de ce type d'évènement dramatique sans attendre de connaître la vérité sur les motivations de ce meurtrier. Mais ces gens là ça retombent toujours sur les pattes par une pirouette, ils nous démontreront qu'ils avaient quand même raison.



    Signaler un abus  
  • Par t42, le 21 mar à 11:10

    t42
    Signaler un abus  
  • Par LA HOULE, le 21 mar à 11:35

    LA HOULE
    INTEGRATION=ILLUSION

    Ce n'est certainement qu'un début, pauvre France !!!



    Signaler un abus  
  • Par odedebrune, le 21 mar à 11:43

    odedebrune
    Le bienfait de nos militaires

    Il y en aura toujours pour critiquer les actions de nos militaires et pourtant sans eux ce serait pire ,es-ce que les gens le comprennent ? ...Nous ne pouvons pas faire l'amalgame ,tous les Musulmans ne sont pas des assassins...Je souhaite vraiment que ce salopard n'en réchappe pas...Il n'a pas hésité de tirer sur les forces de l'ordre a travers la porte...il ne faut pas hésiter a le descendre...Le peuple Français ne comprendra pas ....Quand a la gauche on croit rêver, Hollande est déplacé il ne représente que lui même il n'est pas Ministre,il n'est pas Président ,il n'a pas a prendre la parole ,qu'il se tienne en retrait...par respect...Quant à Haelem Désir qu'il apprenne a tenir sa langue avant d'accuser l'extrême droite...Nous pourrions l'accuser a notre tour de soutenir les terroristes...



    Signaler un abus  
  • Par cloclo1940, le 21 mar à 11:46

    cloclo1940
    L'Islamisme

    l'islamisme monte en flèche dans nôtre pays,il faut que les autorité ce réveille avant qu'il ne soit trop tard, l' affaire de TOULOUSE en est un exemple !!  ou nous ne vivrons plus en sécurité     vivant ce matin mort ce soir  voila ce qui nous attend, !!



    Signaler un abus  
  • Par CHRISDEAN, le 21 mar à 11:47

    CHRISDEAN
    Un islamiste ??? Tiens je

    Un islamiste ??? Tiens je croyais que c'était un pro FN...!!! C'est facile de baver et de stigmatiser ! Des juifs tués sur le sol français, c'est tout de suite l'extrème droite, pour certains, et maintenant on a le droit au défilé de tous les représentants des autorités religieuse... Mon Dieu un islamiste !!!!


     



    Signaler un abus  
  • Par Genev, le 21 mar à 11:56

    Genev
    Marine Le Pen Pour Présidente

    Il est EVIDENT que l'UMPS ont été des incapables depuis 40 ans : créant une FRANCE INVIVABLE.


    Vivement Marine Le Pen qui une FOIS DE PLUS a DENONCE un des problèmes à venir avec la DOUBLE NATIONALITE :  auxquels sont très attaché les fondamentalistes juifs d'Israel (le CRIF) et ceux de l'Islam.


    Français réveillez vous!


     



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 21 mar à 11:58

    HeyBaal
    Oui ben c'est pas encore

    Oui ben c'est pas encore fini. Il peut encore y avoir bien des surprises d'ici 13h.



    Signaler un abus  
  • Par Breno, le 21 mar à 12:07

    Breno
    Statuer

    Il serait intéressant d'entendre M. Prasquier, Président du CRIF  et M. Mohammed Moussaoui, Président du Conseil Français du Culte Musulman, condamner fermement le mouvement salafiste pour ses agissements terroristes sur notre territoire et, lui refuser, au nom de leurs communautés, une approbation de leurs actes au nom de l'Islam.


    Le fait de dire de ne pas faire d'amalgame entre l'Islam de France et les divers mouvements terroristes islamiques n'est pas suffisant. Il faut une condamnation ferme définitive de ce ou ces mouvements et que les 99% de personnes se référant à l'Islam en France ne s'associent en aucune façon, même morale, à ces machinations terroristes.


     



    Signaler un abus  
  • Par JeremyAl, le 21 mar à 12:23

    JeremyAl
    Bon... Il faut commencer par

    Bon... Il faut commencer par l’attraper vivant pour le faire parler de son parcours.


    L'heure du bilan viendra où il faudra bien discuter de la légitimité de tout ces bi_nationaux!



    Signaler un abus  
  • Par ZeuStef, le 21 mar à 12:25

    ZeuStef
    Ouf

    Je suis content d'apprendre ce matin qu'un fou sanguinaire fondamentaliste salafiste est responsable du chômage, de la crise, de l'insécurité, du déficit de la sécurité sociale, de la faillite de l'éducation.... Smile


     



    Signaler un abus  
  • Par hello, le 21 mar à 12:34

    hello
    frisrael

    Il faut absolument arreter cet homme vivant car il doit parler, pourquoi avoir tue des soldats d'origine maghrebine s'il se revendique d'al qaida et pourquoi des enfants juifs sans aucune defense il doit repondre et payer. bonne journee



    Signaler un abus  
  • Par hello, le 21 mar à 12:35

    hello
    frisrael

    Il faut absolument arreter cet homme vivant car il doit parler, pourquoi avoir tue des soldats d'origine maghrebine s'il se revendique d'al qaida et pourquoi des enfants juifs sans aucune defense il doit repondre et payer. bonne journee



    Signaler un abus  
  • Par Quitterie62, le 21 mar à 13:07

    Quitterie62
    Félicitations

    Bravo aux enquêteurs, aux témoins qui ont été très utiles, au RAID et à France Soir : sans flagornerie, c'est le meilleur compte rendu que je vois ! (bon : les journaux anglo-saxons ont parfois de meilleures photos...). Vos reporters sont top !



    Signaler un abus  
  • Par Quitterie62, le 21 mar à 13:30

    Quitterie62
    Info étrangère

    Le site web de la BBC indique que l'individu suspect aurait fait parti du groupe dissous : Forsane Alizza.


    Que savent les journalistes français de ce groupe svp ?



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 21 mar à 13:37

    HeyBaal
    @CHRISDEAN

    Des juifs, deux maghrébins et un noir.


    Il aurait fallu être vraiment stupide pour négliger la piste de radicaux d'extrême droite.


    Le problème c'est que pour certains c'est passé du stade d'hypothèse au stade de vérité vraie sans attendre que l'enquête débouche sur quelque chose de concret.



    Signaler un abus  
  • Par t42, le 21 mar à 14:19

    t42
    Silence

    SOS racisme ne dit tout d'un coup plus rien.



    Signaler un abus  
  • Par toujoursplus, le 21 mar à 14:31

    toujoursplus
    pourquoi!

    ce mec la est  encore une réussite de l’intégration , bizarrement la gauche ne parle plus de richesse culturelle!



    Signaler un abus  
  • Par t42, le 21 mar à 14:37

    t42
    Exrreme droite

    "Des juifs, deux maghrébins et un noir.Il aurait fallu être vraiment stupide pour négliger la piste de radicaux d'extrême droite."


    Sais tu que le gouvernement d'Israel est d'extreme droite - tres tres extreme? Sais tu aussi que les pays du Maghred sont trés a droite et ultra nationaliste?


     


     


     



    Signaler un abus  
  • Par t42, le 21 mar à 14:41

    t42
    condamner fermement

    "Il serait intéressant d'entendre M. Prasquier, Président du CRIF  et M.

    Mohammed Moussaoui, Président du Conseil Français du Culte Musulman,

    condamner fermement le mouvement salafiste pour ses agissements

    terroristes sur notre territoire et, lui refuser, au nom de leurs

    communautés, une approbation de leurs actes au nom de l'Islam."


    Tu reves. Encore ce matin a la radio un journaliste a fait un paralele entre ce massacre perpetré par qui on sait et les "catholiques intergristes" qui ecoutent la messe en latin !


     


     



    Signaler un abus  
  • Par vivementlemoisdemai2012, le 21 mar à 14:43

    vivementlemoisdemai2012
    Bravo pour le discours de Villepinte...

    Voilà le résultat de 5 années de radicalisation des extrêmes par un gouvernement qui n'a cessé de pointer du doigt une communauté marginalisée encore par le discours de Villepinte. Oublié les victimes et notamment celles de Montauban qui sont tombées sous les balles et oublié le sortant candidat et sa "tolérance zéro" et le "monsieur sécurité" qui prêche comme d'autres attisent. Un bon coup de balai au soir du 6 mai 2012 sera, une véritable réponse au chaos insécuritaire et économique que traverse le pays...



    Signaler un abus  
  • Par vivementlemoisdemai2012, le 21 mar à 14:46

    vivementlemoisdemai2012
    Paris brûle...

    Paris brûle et le pays est à feu et à sang après 5 années de droite sarkozyste tant au plan de la sécurité, qu'au plan économique et un réveil brutal pour les citoyens qui ramassent leur morts. C'est un échec total pour celui qui avait fait de la sécurité son fer de lance. Les propos haineux déversés depuis plusieurs jours attisent inévitablement les fondamentalistes de tout poil. Et comme le dit le proverbe qui sème le vent, récolte la tempête. Cet événement a occulté quelque peu, l'attentat à la bombe perpétré ce matin contre une Ambassade et nous  restons sans voix devant ce qui se déroule sous nos yeux. Hier encore, pour seul réponse, les pouvoirs publics semblait rendre responsable des enfants médusés, de leur propre responsabilité en disant  que ce crime odieux perpétré à Toulouse aurait pu se dérouler dans leur établissement. 



    Signaler un abus  
  • Par neuneueMLP, le 21 mar à 15:16

    neuneueMLP
    Oui

    Tout d'abord , bravo aux forces de police, ils ont bien fait leur travail!
    Aprés!! Qui a décidé de s'engager militairement en suivant Bush, comme un toutou sans évaluer les conséquences? Qui s'est mis la Turquie et beaucoup de pays Arabes sur son dos, sans en avoir évaluer les conséquences ? Qui déverse des propos islamophobes depuis des mois, sans en avoir mesurer les conséquences? On ne joue pas avec le feu, sans en avoir mesurer les conséquences !!!



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 21 mar à 15:24

    HeyBaal
    @t42

    Il ne faut pas comparer différentes visions politique qui n'ont pour orientation "extrême droite" qu'un façon simpliste de les ranger.


    Le fait est qu'en France il y a des groupuscules fondamentalement racistes et violents qui sont d'extrême droite (mais quand on dit extrême droite, pour eux le FN c'est limite communiste).


    Et il ne faut pas comparer des gens qui dirigent leur pays de façon rationnelle, et des gens qui vont dans les écoles tirer sur des enfants.


    C'est une erreur que font souvent les bobos et les journalistes, je sais, depuis le temps que je lis vos commentaires, que vous êtes au dessus de ça.



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 21 mar à 15:31

    HeyBaal
    @vivementlemoisdemai2012

    C'est une grave insulte aux communautés que vous venez de bêtement proférer.


    Les musulmans ne sont pas des tueurs d'enfants, pas plus que les allemands ne sont des nazis, ou les toursites sexagénaires des pédophiles.


    Des pourris il y en a dans chaque groupe, dans chaque religion, dans chaque orientation politique.


    Le fait que ça pète aujourd'hui ne révèle rien du tout. Ca peut péter parce qu'on montre du doigt, ça peut péter parce qu'on laisse tranquille, ça peut péter parce que quelqu'un le demande ou que le type l'entend dans sa tête.


    Ce ne sont pas les évènements qui créent des pourris. Des pourris il y en a, là, aujourd'hui. Il y en avait avant Sarkozy. Il y en avait avant Mitterand. il y en avait avant la colonisation. Etc ...


    Que proposez vous ? Qu'on ne fasse rien, dès fois qu'un illuminé pète le cable qu'il aurait pété quoi qu'il arrive, ou parce qu'on aurait fait le contraire de ce qu'on a fait ?



    Signaler un abus  
  • Par le justicier, le 21 mar à 15:36

    le justicier
    a genev

    mr sarkosy n'as pas de leçon a recevoir concernant ce probleme car quand il veut faire des lois tel que la déchéance de la nationalité tout le monde crie au scandale alors il faut arreter de critquer et c'est pas votre marine lepen qui feras grand chose de plus.



    Signaler un abus  
  • Par municipal, le 21 mar à 15:39

    municipal
    en prison

    il aurait pris les armes enAfghanistan avec les taliban qu'est ce qu 'il faisait libre enFrance i a tiré contre nos troupes ou nos alliés......nous avons des dirigeants pourris....cela ne serait pas arrivé....;a méditer pour les futures élections



    Signaler un abus  
Publié : 21/03/12 - 07h38
Mis à jour : 22/03/12 - 05h58
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur