Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 30 novembre, 01:28
Accueil > Actualité > Faits divers > Une professeur s’immole par le feu dans la cour de son Lycée

Une professeur s’immole par le feu dans la cour de son Lycée

Une professeur s'immole par le feu


Agée de 44 ans, l’enseignante s’est aspergée d’essence jeudi matin en pleine récréation avant de mettre le feu. Elle aurait été en conflit avec ses élèves et souffrirait de dépression.

Des services de secours et de soutien psycologique ont rapidement été mis au place au Lycée Jean-Moulin
Des services de secours et de soutien psycologique ont rapidement été mis au place au Lycée Jean-Moulin MaxPPP/PIERRE SALIBA

« En raison des événements du jeudi 13 octobre 2011 survenus au lycée, les cours sont suspendus cette après-midi. Toutefois l’établissement reste ouvert avec la mise en place d’une cellule psychologique. Les cours reprendront vendredi 14 octobre 2011 avec une cellule d’écoute mise à disposition de tous. Signé : Monsieur le Proviseur. »
Sur le site Internet du lycée Jean-Moulin, l’annonce est laconique. Mais les nombreux véhicules d’intervention des secours stationnés dans l’établissement et les forces de police chargées de maintenir l’ordre aux portes de l’immense cité scolaire ne laissent pas le moindre doute quant à la gravité de la situation.
La cité scolaire Jean-Moulin de Béziers (Hérault) est le plus vieux et le plus grand lycée de la ville. Filières générale et professionnelle, classes préparatoires, BTS : un grand choix de formations pour les quelque 3.000 élèves qui viennent y suivre des cours. C’est une tragique leçon de vie à laquelle ont assisté beaucoup de ces derniers jeudi matin.

Des rapports "houleux" avec les élèves

Jeudi, une professeur de mathématiques de la filière générale, réputée pour sa rigidité et ses méthodes d’enseignement « à l’ancienne », ne se présente pas à son premier cours de la journée, selon certains élèves de seconde à qui elle était supposée faire classe. La veille, cette femme de 44 ans souffrant de dépression avait tenté d’avoir une explication avec les lycéens qui lui reprochaient sa sévérité et avec qui elle entretenait des rapports « houleux ». Peine perdue. Cette tentative de discussion avortée avait été « mal vécue » par l’enseignante qui devait par ailleurs faire face à d’importantes difficultés dans sa vie personnelle, selon plusieurs sources concordantes.

Quelle qu’en soit la raison, l’enseignante n’a en tout cas pas assisté à la classe à 9 heures. Une heure plus tard, elle entre dans l’enceinte du lycée surnommé « le moulin » par d’anciens élèves qui moquent la facilité avec laquelle on peut s’introduire dans l’établissement. Alors que la plupart des élèves se trouvent dans la cour pour profiter de l’interruption des cours, elle se dirige sous le préau, près de la cafétéria. Un bidon d’essence à la main, elle s’arrête. Elle hurle, se vide le carburant dessus et met le feu, au milieu du lycée. Immédiatement, elle s’enflamme. Les élèves qui n’assistent pas directement au sordide spectacle entendent « les cris atroces » et voient la fumée noire qui monte de sous le préau. Les élèves et les professeurs présents sur place essaient de venir en aide à leur enseignante et collègue, mais celle-ci court, elle ne veut pas qu’on éteigne le feu. « C’est pour vous ! », aurait-elle crié à ses élèves.
« Je l’ai vue arriver le corps en feu, les mains sur la tête en avançant, à plusieurs on a essayé de l’éteindre. Elle disait : "Non, laissez-moi, j’ai pas besoin d’aide, c’est Dieu qui m’a dit de faire ça." Les profs ont mis un drap sur elle, ses habits avaient fondu », confie Karim, qui a assisté à la scène.
Les personnes présentes sont extrêmement choquées, plusieurs lycéens font des malaises, les membres du personnel encadrant retiennent les adolescents qui tentent de porter secours à leur professeur au risque d’eux-mêmes se blesser.
Finalement, à force d’efforts conjugués, tous parviennent à éteindre ce brasier humain dont la vision d’horreur promet de hanter les esprits des témoins pendant longtemps. La victime, toujours consciente, est rapidement prise en charge par les pompiers, puis conduite en urgence au centre hospitalier de Montpellier pour être soignée au service des grands brûlés. Jeudi, grâce à la rapidité de l’intervention, ses jours n’étaient plus en danger, ce qui est très rare dans les cas, peu répandus eux-mêmes, d’immolation par le feu.

"Quelqu’un de désespéré"

Alors qu’une cellule psychologique était mise en place au lycée, les élèves étaient tous dans un état de choc extrême, et les collègues de l’enseignante refusaient de s’exprimer immédiatement. Tout au plus certains confirmaient les informations sur la fragilité psychologique de la professeur de mathématiques, qui aurait eu affaire au décès d’un proche dans un passé récent.
Pour le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, « il n’y a pas d’infraction pénale » puisque cette femme a commis son geste automutilateur « de son libre arbitre ». Selon lui, il s’agit du geste de « quelqu’un de désespéré », une tentative de suicide « en lien avec l’activité professionnelle ». Néanmoins, le fait que l’enseignante ait des problèmes personnels ne semblait être un secret pour personne. Elle avait fait une dépression nerveuse l’an dernier qui l’avait conduite plusieurs fois dans le bureau de la direction de l’établissement.
Dépêché sur place en urgence, le ministre de l’Education, Luc Chatel, a exprimé sa « profonde émotion » face à cet « acte de désespoir ». La victime, qui devrait selon toutes probabilités s’en sortir, est cependant brûlée au troisième degré et l’enquête devra déterminer les causes de ce geste.

Kael Serreri (avec AFP)
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article12 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 07:08

    Anonyme-77656
    emotions?

    voila,la france les eleves ne recpectent plus leurs profs,sarko s,occupe des libyens mais pas de son peuple,vivement 2012 que le peuple decide un bon coup de balai!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 07:40

    Anonyme-77656
    la santé intérieure

    Heureusement qu'elle n'est pas diabétique... on aurai senti le caramel !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 08:24

    Anonyme-77656
    Au bout du rouleau

    Faut vraiment être au bout du rouleau pour que cette enseignante en arrive à un tel geste, c'est dramatique, mais pas trop surprenant vu la dégradation des conditions d'enseignement au fil des années : de plus en plus d'élèves insolents, rebelles, réfractaires à toute règle de travail et de discipline scolaire, élèves violents qui se comportent en petits "caïds" qui perturbent constamment les cours, etc.... bref c'est de pire en pire.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 08:27

    Anonyme-77656
    TRAGIQUE EGOISME

    Nous avons tous autour de nous des êtres en grave souffrance et souvent nous passons à côté par indifférence, manque de perspicacité et cela fini pas un drame. Je pense que ces élèves n'étaient ni meilleurs ni plus mauvais que la moyenne, mais sans doute dans l'innocence de leur âge, ils on repéré sa faiblesse due apparemment en plus à des soucis autre que l'école et n'ont pas vu son désarroi, on ne peut leur en vouloir, ils ne voulaient surement pas un tel drame. Peut-être par contre les adultes qui l'entouraient auraient pu être plus attentifs mais on ne peut non plus leur jeter la pierre. Mais nous vivons dans un monde bien égoïste..



    Signaler un abus  
  • Par aladine, le 14 oct à 08:41

    aladine
    stop hypocrisie

    ca c'est bien l'accadémie (dépression )elle a bon dos ,plutot que de dire (elle n'en pouvait plus trop chahuté par de mauvais élèves mais la ce serait parler des racailles trop brulant donc (dépression)j'ai connu une prof pour avoir punis un élève de 11 ans en retenu ,les grands frères sont venus ,10 ans plus tard elle boite encore ,et n'a reconnu personne (il vaut mieux)rouée de coups,voiture brulée menace cette prof avait compris ,je sais qu'elle n'a plus punis personne et qu'elle fait son boulot sans motivation et je la comprend donc cessez cette hypocrisie de DEPRESSION!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 09:20

    Anonyme-77656
    Instrumentalisation immédiate

    Comme c'était prévisible, les syndicats se sont immédiatement jetés sur ce fait divers dramatique pour préparer le terrain à leurs prochaines revendications catégorielles. La triste comédie de France Télécom recommence...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 09:59

    Anonyme-77656
    Mais que fait le recteur ?

    Drôle d'atmosphère dans établissement scolaire où semble-t-il tout se barrait en guenilles...par contre les syndicats qui sautent sur tout ce qui les faits brilles ...qu'ils retournent à leur sport favori le brûlage de pneus et leur palettes..ils ne sons bons qu'a ça !!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 10:36

    Anonyme-77656
    suivi medical!

    pourquoi ne ferait on pas un suivi medical concernantles personnes depressives au sein de l.education.les enfants sont penibles ok!mais si cette personnes etait depressive elle devait avoir un medecin traitant.suite a une depression son medecin a du lui precrire une reprise si elle allait mieux.a t.elle repris a la demande de l.academie sous peine de perdre son emploi.en tout cas la ou il y a des enfants,le personnel devrait etre plus entoure.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 12:29

    Anonyme-77656
    comme la SNCF

    Pourquoi les syndicats ne mettent pas une GREVE en place

    pour réveiller l'EN ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 oct à 22:14

    Anonyme-77656
    Démunis

    Le mot est laché.Face à une société qui a perdu les valeurs élémentaires, les enseignants sont démunis car lachés par la république .Laissez- les vivre leurs croyances:société juste où l'école est un ascenseur social .La République doit assurer ce message au lieu de véhiculer celui de l'école du désarroi



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 oct à 08:51

    Anonyme-77656
    Le monde des enfants rois

    Voilà ce qui se passe lorsqu'on laisse les enfants et les adolescents faire la loi...

    Je travaille pour l'éducation nationale dans un collège, et dès cet âge, les enfants veulent qu'on les laisse tout faire et critiquent absolument toutes les règles, quelles soient de discipline, de vie ou d'enseignement. Bref, c'est un combat de tous les jours, si bien que tout le personnel encadrant abandonne et attend de rentrer chez soi. De toute façon la direction les soutient car les règles de "discipline" sont jugées anciennes et néfastes (comme on le suppose dans cet article). Or je ne trouve pas que demander une bonne tenue en classe, le silence, le respect, le travail, et être sévère et juste face aux récalcitrants soient néfastes pour leur santé !

    L'éducation nationale a besoin d'un juste milieu entre l'enfant martyrisé et l'enfant roi car les enfants ont besoin de règles strictes et de discipline.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 oct à 21:04

    Anonyme-77656
    Pas d'accord avec Unknown

    Pas d'accord avec Unknown c'est dur d'être un élève selon vous on devrait rester assis sans parler et intégré tous que vous nous dites ok il y en a c'est abusées mais faut pas abusé non plus on n'est des humain et non des robots comme vous le voudriez et c'est bien vrai se qu'on dit les prof aime leur métier mais sans les élèves surtout au collège

    PS: dsl pour les fautes d'ortho...



    Signaler un abus  
Publié : 14/10/11 - 06h54
Mis à jour : 14/10/11 - 07h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur