Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 06 août, 10:05
Accueil > Actualité > Faits divers > "Violeur en série" retrouvé en Belgique : Le tour de force de la PJ

"Violeur en série" retrouvé en Belgique : Le tour de force de la PJ

Violeur en série parisien


Les enquêteurs disposaient de ses empreintes digitales, d'une vidéosurveillance, mais pas de son ADN. Ils l'ont extrait d'un papier qu'il a touché il y a 22 ans. La piste les a menés dans une prison belge, où l'homme était emprisonné pour un vol. La France vient de demander son extradition.

Les enquêteurs ont pu retrouver son ADN sur une fiche d'empreintes digitales.
Les enquêteurs ont pu retrouver son ADN sur une fiche d'empreintes digitales. PJPP

Mardi soir, dans un tramway du sud de Paris, une jeune femme est au téléphone. Entre autres sujets abordés, le fait divers qui fait la une : « Hey tu sais quoi? Ils ont retrouvé le violeur de Convention ! Je suis trop contente je vais pouvoir retourner à la piscine ! »
Le feuilleton avait fait frémir bon nombre de femmes, de mères, de pères en région parisienne. Un rôdeur en liberté, qui sévit trois fois en cinq jours dans Paris et dans sa région. Un homme aux tempes scarifiées, qui n'hésite pas à poignarder des femmes pour les violer, qui laisse l'une d'entre elles pour morte... Mais depuis fin décembre, plus aucune nouvelles de lui. Deux mois jour pour jour après, en voici. L'homme a été repéré... dans une prison belge.

"En prison sous une autre identité", mais l'ADN a parlé

Selon une source policière, les enquêteurs du 3e district de Police Judiciaire avaient identifié un suspect grâce à un témoignage, mais avaient aussi « la certitude d'après leur enquête qu'il avait fui à l'étranger ». En conséquence, une demande d'entraide avait été envoyée aux pays européens, accompagnée des empreintes digitales de leur cible, qui était déjà fichée. Et de ses empreintes génétiques, puisque même si l'individu ne figurait pas au FNAEG, le fichier national automatisé des empreintes génétiques, les homme de la PJ ont pu, comme le raconte Libération aujourd'hui mercredi, extraire de l'ADN d'une fiche d'empreintes digitales vieille de 22 ans. Le suspect, un franco-sénégalais d'une quarantaine d'années, avait alors été arrêté pour un viol. Une « idée géniale » selon une source policière citée par le quotidien.
La réponse des autorités belges est arrivée ces derniers jours : les empreintes d'un homme, emprisonné pour un vol commis il y a une quinzaine de jours dans les environs d'Anvers, correspondent bien. « Il était en prison sous une autre identité », conclut cette source policière, qui se félicite de cette affaire où la méthode du « rouleau compresseur de la police judiciaire » a payé.

Trois victimes en cinq jours

L'homme était apparu sur le « radar » de la police judiciaire parisienne le 23 décembre. Ce jour là, il faisait deux victimes, dans le sud de Paris. Vers deux heures du matin d'abord, en agressant une jeune femme qui rentrait chez elle, près de la porte d'Orléans, au sud du XIVe arrondissement de Paris. Il entre avec elle dans l'appartement, la dépouille de divers effets, dont sa carte bancaire, puis la viole. Il sortira ensuite avec elle pour la dépouiller de 500 euros à un distributeur automatique.
Quelques heures plus tard, c'est une autre jeune femme qu'il agressera, non loin de là, près de la station de métro Convention, dans le XV e arrondissement voisin. Le mode opératoire est le même. Il la suit, entre avec elle dans son appartement. Il commence à la violer, mais elle résiste. Il la lardera de près de vingt coups de couteau, avant de la violer. Il repartira avec ses effets.
Puis il se fait oublier, et ne réapparait que cinq jours plus tard, le 28 décembre, dans un quartier d'Etampes, dans l'Essonne. Où il agresse une adolescente de 15 ans. Elle sera violée, et recevra deux coups de couteau.

Bientôt extradé?

Dans les semaines qui suivent, l'homme est repéré un peu partout, signalé près d'un millier de fois aux policiers. Sans que jamais les vérifications ne soient fructueuses. Les femmes le voient dans les transports, les rumeurs grossissent autour de nouveaux viols, dans le nord de la capitale cette fois-ci. La psychose prend.
Reste à l'interroger en bonne et due forme, et à tirer au clair le parcours de cet individu particulièrement violent. Une demande d'extradition vers la France vient d'être émise par le juge d'instruction en charge du dossier.

Par J.S.

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par cesar75, le 1 mar à 13:00

    cesar75
    bravo

    bravo a la police belge, bravo a france soir



    Signaler un abus  
Publié : 29/02/12 - 15h55
Mis à jour : 29/02/12 - 17h24
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur