Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 18 mai, 21:06
Accueil > Actualité > Faits divers > Vol Rio-Paris : Du nouveau vendredi

Vol Rio-Paris : Du nouveau vendredi

Crash du Vol AF447 Rio-Paris


On en saura plus vendredi sur l’accident de l’Airbus en juin 2009.

Des débris de l'Airbus qui s'est crashé entre Rio et Paris
Des débris de l'Airbus qui s'est crashé entre Rio et Paris SIPA

Un nouveau pan du voile entourant les circonstances de l’accident du vol AF447 Rio-Paris, dont les causes exactes ne sont toujours pas connues, sera levé vendredi avec la publication d’un rapport très attendu du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA).

Ce troisième rapport d’étape contient « de nouveaux faits » tirés de l’analyse des boîtes noires, a annoncé lundi le BEA, chargé de l’enquête technique. Et devrait détailler « les circonstances exactes de l’accident ». En clair, il s’agit de « présenter l’enchaînement des différentes séquences qui ont conduit à l’accident », a expliqué à l’AFP une porte-parole du BEA. On en saura donc un peu plus sur les défaillances qui ont conduit à l’accident, « mais non leur cause », a-t-elle ajouté.

Les familles des victimes, mais aussi la compagnie Air France et le constructeur Airbus – tous deux mis en examen pour homicides involontaires par la justice française – devront donc attendre le rapport final pour savoir ce qui a conduit l’A330 à s’abîmer en mer le 1er juin 2009 au large du Brésil, avec à son bord 228 personnes.

Boîtes noires immergées 23 mois

Le BEA avait présenté fin mai le film, minute par minute, des derniers instants du vol grâce à l’analyse des boîtes noires repêchées dans les profondeurs de l’Atlantique au terme de plusieurs campagnes de recherches, après un séjour au fond de l’eau d’une durée record de 23 mois. Il était apparu qu’à 2 heures du matin le commandant de bord était parti se reposer, passant la main à ses deux copilotes. Quelques minutes plus tard, l’un des copilotes dit à un membre de l’équipage : « On devrait attaquer une zone où ça devrait bouger un peu plus que maintenant, il faudrait vous méfier, là. » Peu après, le pilotage automatique se désactive, puis les pilotes ont des informations contradictoires et tentent de maîtriser l’avion, avant que les enregistrements s’arrêtent à 2 h 14.

Selon plusieurs experts interrogés, cette désactivation du pilote automatique est due au givrage des sondes Pitot, de marque française Thales, censées mesurer la vitesse de l’appareil. A ce jour, le dysfonctionnement (givrage à haute altitude) de ces sondes est la seule défaillance établie lors de la catastrophe. Mais les enquêteurs ont toujours estimé qu’il ne pouvait expliquer à lui seul l’accident, et la thèse d’une erreur de pilotage n’est pas écartée.

Actu France-Soir
C'est sur France Soir !
Publié : 26/07/11 - 05h52
Mis à jour : 26/07/11 - 06h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur