Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 19 juin, 13:18
Accueil > Actualité > International > Côte d'Ivoire : Libération des trois officiers français arrêtés

Côte d'Ivoire : Libération des trois officiers français arrêtés

Côte d'Ivoire, après l'élection

Exclusif

Le troisième ancien militaire français arrêté arbitrairement par les Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) samedi 20 août à Abidjan en Côte d'Ivoire a été libéré dimanche 21 août dans la journée. Les deux autres anciens officiers violemment arrêtés samedi avaient été libérés dans la nuit. L'un d'eux, ancien colonel de la gendarmerie, aurait porté plainte pour "arrestation arbitraire", "mauvais traitement" et "vol de numéraire".

Le commandant Wattao (à droite) accueille à la caserne de la Garde Républicaine à Treichville (Abidjan) d'anciens soldats de Laurent Gbagbo le 15 avril 2011
Le commandant Wattao (à droite) accueille à la caserne de la Garde Républicaine à Treichville (Abidjan) d'anciens soldats de Laurent Gbagbo le 15 avril 2011 SIPA

Le troisième ancien militaire français arrêté arbitrairement par les Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) samedi 20 août à Abidjan en Côte d'Ivoire a été libéré dimanche 21 août dans la journée, selon une information obtenue par FranceSoir.fr. Les deux autres anciens officiers violemment arrêtés samedi avaient été libéré dans la nuit. L'un d'eux, ancien colonel de la gendarmerie, aurait porté plainte dimanche pour "arrestation arbitraire", "mauvais traitement" et "vol de numéraire".

Contacté à 13H30 (heure française), l'adjoint à l'attaché de la Défense de l'ambassade de France à Abidjan avait confirmé la libération des deux premiers officiers en refusant d'apporter plus de précision quant aux conditions d'arrestation, de détention et de libération.

FranceSoir.fr a pu prendre contact avec l'un d'eux vers 14 heures (heure française). Celui-ci a confirmé sa libération  tout en refusant de confier les circonstances de sa détention. "Ce n'est rien, il ne s'est rien passé de grave", a-t-il tenu à préciser.

Pourtant, selon nos informations, l'arrestation dans la journée de samedi des deux Français dans le quartier de Biétry à Abidjan par les Forces Républicaines de Côte d'Ivoire, dirigées par Issiaka Ouattara, dit Wattao, se serait déroulée violemment. Refusant de se laisser interpeller par les forces de sécurité l'un des deux hommes aurait été  "brutalisé" alors qu'il tentait de se défendre, selon un témoignage.

Confirmant cette version des faits, l'officier concerné par l'agression des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire se serait rendu auprès des services de police pour faire enregistrer dimanche 21 août une plainte pour "arrestation arbitraire", "mauvais traitement" et "vol de numéraire".

"Atteinte à la sûreté de l'Etat" ou arrestation arbitraire ?

Les motifs de l'arrestation par les FRCI sont troubles. Les deux anciens officiers auraient été arrêtés pour "atteinte à la sûreté de l'Etat" par l'armée ivoirienne au domicile d'un Français alors qu'ils étaient en train de faire visiter ce domicile. Emmenés de force à la Garde Républicaine ils n'en sont sortis libres que plusieurs heures plus tard après d'intenses tractations entre l'ambassade de France et le gouvernement d'Alassane Ouattara. Aucun motif d'inculpation n'a été retenu contre eux. Il s'agirait selon un journaliste sur place d'une "détention arbitraire comme les FRCI ont coutume de les multiplier ces temps-ci".

Le troisième, un ancien adjudant de la Légion, aurait été interpellé pour les mêmes motifs par les forces de sécurité tenues par le commandant Wattao au sortir de l'aéroport international Houphouët-Boigny à Abidjan en fin d'après-midi. Il est sorti libre dimanche 21 août sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre lui, à l'instar des deux autres.

Les trois hommes experts en sécurité et responsables de sociétés travaillaient pour un Français installé sur place. Les deux  officiers libérés auraient été porteurs d'une importante somme d'argent qui n'aurait pas été restituée à leur libération comme le confirmerait le troisième motif de la plainte. 

Depuis plusieurs semaines, l'ONU et différentes ONG comme Human Rights Watch, Amnesty International et International Crisis Group ne cessent d'alarmer la communauté internationale et le pouvoir ivoirien au sujet de la poursuite d'exactions en Côte d'Ivoire.

VIDEO

Issiaka Ouattara, dit "Wattao" commandant des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire dans une interview à Vox Africa le 1er mars 2011

 

 

Articles précédents sur le sujet

Côte d'Ivoire : Libération de deux des trois officiers français arrêtés (21 août 2011 à 14H20)

Côte d'Ivoire : Trois Français auraient été arrêtés et malmenés (21 août 2011 à 2H52)

Pour aller plus loin

Côte d'Ivoire : Chronologie des événements depuis mai 2011 (20 août 2011 à 14H18)

 

Antoine Kowalski

Réactions à cet article5 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 21 août à 18:28

    Anonyme-77656
    arrestation arbitraire

    J'aimerai vraiment savoir quelle est la position de Sarkozy par rapport à ces faits d'une gravitè extreme, il ne peut y avoir 2 poids et deux mesures, si aucunes charges n'as etè retenus pourquoi on leur a confisquè leur argent, c'est du vol, j'espere que les autotité ivoirirenne vont réagir rapidement



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 août à 18:43

    Anonyme-77656
    Erreur à ne pas commettre

    Gbagbo a été renversé parce qu'il a laissé ses sicaires (les jeunes patriotes) agresser, violer et tuer des Français, sous le regard passif de Chirac et Villepin.


    Ouattara devrait s'en souvenir et éviter ce genre de dérapage...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 22 août à 00:00

    Anonyme-77656
    sentiment de supériorité

    @ Eddy K, si je comprends bien les Français sont comme des "Dieux" en Côte d'Ivoire , alors ?


    D'autant plus que rien de ce tu racontes n'est vrai.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 27 août à 11:08

    Anonyme-77656
    Insécurité

    Venue passer les vacances avec ma famille au pays, j'ai été victime des exactions des fRCI le 9 aout à la riviera palmeraie. Sous la menace des armes à mon domicile, ma famille a été intimidée, brutalisée et ils sont partis avec nos biens de valeur y compris la voiture. Nos vacances se sont transformées en cauchemar.

    La mésaventure des français interpelle les autorités ivoiriennes au plus haut niveau. Heureseument d'ailleurs car certains FRCI sont de véritables voyous qui ont retourné leurs armes contre d'honnêtes citoyens



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 août à 15:53

    Anonyme-77656
    @pffff

    Des dieux ? Non mais des citoyens que leur pays ne doit pas laisser maltraiter sans réagir.



    Signaler un abus  
Publié : 21/08/11 - 17h16
Mis à jour : 21/08/11 - 17h44
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur