Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 19 octobre, 13:07
Accueil > Actualité > International > Les Cubains peuvent désormais acheter et vendre des voitures

Les Cubains peuvent désormais acheter et vendre des voitures

International


Le capitalisme fait un nouveau pas à Cuba, avec l'ouverture du marché automobile. Une nouveauté depuis plus d'un demi-siècle.

Comme beaucoup d'autres achetées avant 1959, cette belle Américaine dans les rues de La Havane sert souvent de taxi pour les touristes
Comme beaucoup d'autres achetées avant 1959, cette belle Américaine dans les rues de La Havane sert souvent de taxi pour les touristes SIPA

C'est un nouveau pas vers l'économie de marché. De marché automobile, en l'occurence : pour la première fois depuis un demi-siècle, les Cubains peuvent acheter et vendre librement des voitures, à partir de ce samedi 1er octobre. Le décret est paru mercredi au Journal officiel, autorisant la vente ou la donation de véhicules privés, devant notaire et moyennant une taxe de 4 % du prix du véhicule. La mesure s'applique aux Cubains vivant dans l'île et aux étrangers résidents permanents ou temporaires.

C'est une mini-révolution. Car c'est à son arrivée au pouvoir en 1959 que Fidel Castro avait interdit l'achat ou la vente de voitures. Depuis, seuls les véhicules enregistrés avant cette date pouvaient être vendus, créant un florissant commerce de vieilles voitures américaines, maintenues en vie grâce à l'ingéniosité mécanique des Cubains.

Marché parallèle

La plupart sont utilisées comme taxis, les plus belles servent à promener les touristes, et certains bijoux de collection peuvent atteindre jusqu'à 80.000 dollars (60.000 euros). De leur côté, des dizaines de milliers de professionnels ont pu acheter, dans le cadre de leur travail, des voitures soviétiques jusque dans les années 1990, et pourront désormais les revendre.

En dépit de l'interdiction, un marché parallèle s'était développé, dans lequel le titre de propriété restait aux mains du vendeur, créant des situations compliquées et risquées pour les contrevenants. Et sur ce marché noir, les prix des s'enflammaient : une simple Lada soviétique en bon état de marche pouvait atteindre jusqu'à 12.000 dollars (9.000 euros).

Modèle soviétique

Le capitalisme n'a certes pas encore conquis Cuba. Mais depuis son arrivée au pouvoir en juillet 2006  –en remplacement de son frère Fidel, malade–, le chef de l'Etat Raul Castro s'efforce de mettre en place une modernisation du modèle économique cubain, basé sur le modèle soviétique des années 70, en introduisant notamment en introduisant une part d'économie de marché, inédite pour les Cubains. L'achat-vente de véhicules est une des mesures les plus importantes des quelque 300 réformes adoptées en avril par un congrès historique du Parti communiste de Cuba (PCC).

Autre signe, parmi d'autres : le ministère cubain du Sucre, emblématique de l'époque du sucre-roi dans la plus grande île des Caraïbes, vient d'être supprimé par le gouvernement pour être remplacé par un Groupe d'entreprises en charge de revitaliser un secteur aujourd'hui déprimé, a annoncé jeudi la presse cubaine.

Et maintenant l'immobilier

Changements économiques, changements politiques ? Mercredi, le président américain Barack Obama s'était dit disposé à changer de politique envers Cuba, pour autant que le régime castriste fasse preuve de son intention de « donner la liberté à son peuple ». Une offre aussitôt rejetée par La Havane et moquée, le lendemain, par un Fidel Castro toujours bon pied, bon oeil à 85 ans: « Beaucoup de choses vont changer à Cuba, mais elles changeront grâce à nos propres efforts et malgré les Etats-Unis », a-t-il écrit dans la presse officielle.

Après les voitures et en attendant – peut-être, un jour – la liberté d'effectuer des voyages à l'étranger, la prochaine étape de libéralisation à Cuba devrait concerner les logements. En effet l'interdiction de 1959 sur le marché automobile s'appliquait également au marché de l'immobilier. L'autorisation de vendre et d'acheter des appartements et maisons devrait être annoncée avant la fin de l'année. Encore un effort, camarades...

 

 

 

 

Jean-Michel Comte
C'est sur France Soir !

Plus d'articles International

Réactions à cet article7 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 30 sep à 22:29

    Anonyme-77656
    Adieu....

    ...les belles carrosseries...!!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 oct à 06:56

    Anonyme-77656
    Les cocos se modernisent

    Alors Mélenchon ? modernes les communistes !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 oct à 09:19

    Anonyme-77656
    Un pas vers une pollution

    Un pas vers une pollution accrue.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 oct à 09:25

    Anonyme-77656
    J.Yves Cousteau à l'époque

    J.Yves Cousteau à l'époque soulignait la pureté des eaux Cubaines.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 oct à 17:12

    Anonyme-77656
    Moyens $$

    Tout le monde ne doit pas avoir le moyens de s'acheter un véhicule même peu cher. Heureusement d'un certain point de vue, malheureusement d'un autre.



    Signaler un abus  
  • Par AVFF, le 1 oct à 17:54

    AVFF
    Esperons qu'ils ne

    Esperons qu'ils ne privatisent pas leur système de santé, l'un des meilleurs au monde...


    Par contre, dommage pour les américaines des années 60 qui vont disparaitre, mais je parie que les collectionneurs US sont sur le coup.


    C'était en tout cas un exemple pour montrer qu'une mécanique peut durer plus de 50 ans, si on le veut, et ce sans accés aux pièces d'origine ! Un peu comme ces réparateurs africains qui remoulent des pièces avec des fours en argile et de l'aluminium récupéré en fondant des cocottes ou autres ustensiles ménagers.


    Cuba choisi le système chinois, avec bien du retard: du libéralisme économique dans du communisme idéologique.


    Oui, il faut le dire, le pays qui réussit le plus au monde actuellement est un pays communiste, et la chose la plus effrayante encore est que certaines villes et entreprises retournent au communisme de marché, parce que la population a rejeté les conditions du libéralisme débridé des zones industrielles.


    Pour un vieux gaulliste capitaliste comme moi, c'est une leçon difficile à comprendre. Si De Gaulle avait raison (le premier à reconnaitre le gouvernement communiste de  Chine), se pourrait-il que l'économie de marché ne soit pas la panacée du genre humain???



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 oct à 23:05

    Anonyme-77656
    triste

    je suis bien triste car ces requins du capitalisme vont se ruer sur cette ile



    Signaler un abus  
Publié : 30/09/11 - 22h00
Mis à jour : 30/09/11 - 22h10
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur