Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 02 juillet, 00:24
Accueil > Actualité > International > Egypte : L'armée veut libérer la place de la Libération

Egypte : L'armée veut libérer la place de la Libération

Révolte en Egypte


Place Tahrir, plusieurs milliers de manifestants exigent toujours la démission du gouvernement et la dissolution du parlement. En face, l'armée cherche prioritairement à ramener l'ordre.

SIPA

Au Caire, toute la place Tahrir est évacuée. Toute ? Non, plusieurs milliers de manifestants résistent encore à la pression de l'armée. Sur ce rond-point, épicentre du soulèvement populaire déclenché le 25 janvier contre le régime d'Hosni Moubarak, un petit campement de protestataires refusait encore dimanche de quitter les lieux.

Autour de ce bivouac contestataire, la place de la Libération a repris son animation pré-révolutionnaire. Après la démission de Moubarak vendredi, la circulation y a repris ses droits, accompagnée d'opérations de nettoyage et de démontage des tentes.

Mais alors que les militaires tentaient dimanche matin de disperser les derniers manifestants, des milliers sont revenus en force place Tahrir. Ils sont venus soutenir ceux qui refusent toujours de partir avant que l'armée ne tiennent « ses promesses », à savoir la mise en oeuvre d'un processus d'élections libres, la levée de l'état d'urgence, la libération de la presse. En somme la garantie de  protéger les « acquis » de la Révolution.

Ci-dessous, un militaire tente de calmer la foule sur la place Tahrir (crédits SIPA)

« L'armée est la colonne vertébrale de l'Egypte. La solution n'est pas de nous faire quitter la place. Elle doit répondre à nos demandes », a déclaré un manifestant dans un haut-parleur. Un peu plus tôt, le chef de la police militaire, Mohamed Ibrahim Moustafa Ali, avait appelé les contestataires à démonter leur tentes et à quitter la place pour permettre à la vie de reprendre son cours normal.

Le gouvernement, nommé par Moubarak quelques jours avant sa démission, a indiqué dimanche par la voix de son porte-parole qu'il resterait en place jusqu'à la fin de la période de transition. Un nouveau gouvernement sera alors nommé « sur la base de principes démocratiques ». Le calendrier de cette période de transition, entre les mains du Conseil suprême des forces armées (le véritable organe du pouvoir désormais) et de son chef Mohamed Hussein Tantaoui, reste toutefois à déterminer.

G. F. V.
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 16 fév à 00:12

    Anonyme-77656
    Ben oui !

    Liberrer la place de la liberation quoi de plus normal, ou alors il faut lui donner un autre nom !



    Signaler un abus  
Publié : 13/02/11 - 14h11
Mis à jour : 13/02/11 - 16h41
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur