Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 08 août, 18:05
Accueil > Actualité > International > Egypte : Moubarak reste président et entre dans l'épreuve de force

Egypte : Moubarak reste président et entre dans l'épreuve de force

Révolte en Egypte


Hosni Moubarak a déçu tout le peuple égyptien. Alors qu'il devait annoncer son départ, le Raïs a finalement dit qu'il resterait jusqu'en septembre. Le vice-président Omar Souleimane sera chargé d'assurer la transition.

Hosni Moubarak a annoncé des modifications constitutionnelles
Hosni Moubarak a annoncé des modifications constitutionnelles AP

Les visages des Egyptiens sont figés, incrédules et abasourdis par tant de résistance. Ils s'attendaient à le voir partir, certaines rumeurs faisaient même état d'une fuite depuis le début de l'après-midi. Aminci, Hosni Moubarak leur a répondu que « jamais » il ne quitterait sa « patrie chère ». Contrairement aux rumeurs qui ont circulé jeudi, Hosni Moubarak n'a toujours pas abandonné la présidence égyptienne. Mais sa présence se fait de plus en plus symbolique. Au terme d'une allocution télévisée depuis le Palais royal, le raïs reste à son poste, mais il a annoncé avoir chargé « le vice-président (Omar Souleimane, NDLR) des fonctions présidentielles, conformément à la Constitution ». Un transfert de pouvoirs qui entérine la situation déjà en vigueur. Chargé de mener les négociations avec l'opposition, « Souleimane a dirigé le pays la semaine dernière » selon le ministre des Finances Samir Radwan.

En délégant ses pouvoirs à son vice-président, Moubarak n'a pas confirmé les annonces qui ont rythmé la journée, notamment de la part de la CIA. Il n'a pas plus répondu aux demandes de la foule, extrêmement nombreuse sur la place Tahrir, et qui a vivement manifesté sa colère après ce nouveau discours du raïs, au pouvoir depuis 1981. « Moubarak, dehors », ont immédiatement scandé les manifestants en réponse au discours de leur dirigeant. Les protestations sont également vigoureuses à Alexandrie, deuxième ville du pays.

Amendements constitutionnels pour mener la transition

Les opposants du régime ne se satisfont pas des concessions accordées par un Président qui voulu s'adresser à son peuple « comme un père à ses fils, ses filles ». Après avoir promis la fermeté pour punir les responsables de la mort de « victimes innocentes », Moubarak a promis des adaptations constitutionnelles pour assurer la transition. « Vos martyrs ne sont pas partis pour rien », a-t-il assuré, se disant « convaincu de la pureté de vos actions ».

Le raïs a annoncé la modification de cinq articles (76, 77, 88, 93 et 189) portant notamment sur les pouvoirs présidentiels et les possibilités d'amendement de la Constitution. L'article 179, relatif aux prérogatives de la police en situation de terrorisme, est lui supprimé. Hosni Moubarak prétend ainsi « faciliter la préparation des candidatures à la présidentielle », en septembre. Il promet également la levée de l'état d'urgence (en vigueur depuis l'assassinat du président El Sadate en 1981)...dès que les conditions le permettront.

Possible intervention armée

Plus tôt dans la soirée, Barack Obama avait dit « soutenir une transition dans l'ordre vers la démocratie ». Réponse sans appel de Moubarak : « Pas un seul jour je n'ai accepté les pressions de l'étranger. (...) Nous montrerons que nous ne sommes les valets de personne. »

Omar Souleimane a immédiatement réagi à l'annonce de Moubarak. L'ancien chef des services de renseignement s'engage « à prendre les mesures nécessaires pour une transition pacifique du pouvoir ». Il appelle les manifestants à retourner « chez eux » et « au travail ». Plus tôt dans l'après-midi, l'armée avait annoncé avoir commencé à prendre les « mesures » nécessaires « pour protéger la nation » et « pour appuyer les demandes légitimes du peuple ». La chaîne Al-Arabiya annonçait une intervention militaire si les manifestants refusent le transfert des pouvoirs de Moubarak au vice-président Omar Souleimane. Vendredi, jour synonyme de grande mobilisation depuis le début de la contestation, pourrait marquer une nouvelle étape dans les troubles qui agitent l'Egypte depuis le 25 janvier.

Benoît Vittek
C'est sur France Soir !
Publié : 10/02/11 - 23h44
Mis à jour : 11/02/11 - 18h16
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur