Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 02 juillet, 00:41
Accueil > Actualité > International > Égypte : La place Tahrir dit "non" à l'armée

Égypte : La place Tahrir dit "non" à l'armée

Egypte, l'après Moubarak


L'occupation de la place Tahrir se poursuivait mercredi matin, au Caire, malgré la promesse du maréchal Hussein Tantaoui de remettre le pouvoir à un président élu avant le milieu de l'année 2012.

Place Tahrir, un manifestant lutte contre les gaz lacrymogènes
Place Tahrir, un manifestant lutte contre les gaz lacrymogènes SIPA/Alfred

Ils étaient encore des milliers, mercredi matin, à faire le siège de la place Tahrir, au cœur du Caire. Des milliers à réclamer, malgré les violences, malgré la répression, le départ des militaires du pouvoir, ce pouvoir que les gradés s'étaient engagés à quitter au plus vite comme le peuple renversait Hosni Moubarak.

Mardi, le maréchal Hussein Tantaoui a une nouvelle fois promis, tel César nommé dictateur pour protéger Rome, de remettre le pouvoir à un président élu avant le milieu de l'année 2012. Lorsque le calme aurait à nouveau empli les rues égyptiennes. Hussein Tantaoui s'est engagé à organiser une élection présidentielle avant la fin de juin 2012. Il a même proposé de remettre le pouvoir tout de suite en vertu d'un référendum.

Vers une deuxième révolution ?

Des paroles. Des mots sans fondements, sans site, pour ces milliers de manifestants qui, comme l'hiver dernier, ont passé la nuit sur la place Tahrir. Pour eux, Hussein Tantoui, ministre sous l'ancien régime, n'est qu'une pâle copie de l'ancien président. « Tantaoui, c'est Moubarak copié collé. C'est Moubarak en tenue militaire » a ainsi dit à l'AFP l'un des manifestant de la place du Caire.

La tension n'est pas prête de s'affaiblir, à cinq jours des élections législatives, les premières organisées dans le pays depuis la chute d'Hosni Moubarak. Se dirige-t-on, en Égypte, vers « une deuxième révolution », comme le titrait mercredi le quotidien Al Akhbar ? « La plus dangereuse chose qui puisse arriver est la détérioration de la relation entre le peuple et l'armée », a résumé le journal, imaginant le pire comme pour le conjurer.

Actu France-Soir

Réactions à cet article3 commentaires

  • Par dude, le 23 nov à 12:58

    dude
    mais oui

    ....aux frères musulmans .....!!



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 24 nov à 14:50

    HeyBaal
    Heu ... "malgré les

    Heu ... "malgré les violences" ... ça envoi des deux côtés quand même !



    Signaler un abus  
  • Par fatty, le 4 fév à 16:43

    fatty
    qui doit vouloir le peuple ou le gouvernement?

    il n'y a qu'en Algerie ou le peuple ne veut rien et laisse les services de securité prevoir et vouloir et decider pour le pauvre peuple immature.



    Signaler un abus  
Publié : 23/11/11 - 10h30
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur