Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 31 mai, 00:12
Accueil > Actualité > International > États-Unis : Le pays d'Obama au bord du gouffre

États-Unis : Le pays d'Obama au bord du gouffre

Inquiétude autour de la dette américaine


Si le plafond de la dette n'est pas relevé, les États-Unis seront en cessation de paiement le 2 août. Deux agence de notation menacent déjà de baisser la note souveraine du pays.

LEs négociations entre républicains et démocrates n'ont pour l'instant rien donné
LEs négociations entre républicains et démocrates n'ont pour l'instant rien donné SIPA

Le géant américain serait-il un colosse aux pieds d'argile ? La question s'était déjà posée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, première attaque subie par les Américains sur leur sol depuis celle de la base de Pearl Harbor, en décembre 1941. La question se pose à nouveau, dix ans plus tard. Il ne s'agit pas cette fois de sécurité nationale, l'Amérique ayant pris soin, depuis la chute des deux tours jumelles du World Trade Center de bander ses muscles et de les gonfler à la face du monde. Il s'agit, désormais, d'économie, le premier sujet de préoccupation des ménages américains, déjà meurtris depuis la crise entamée en 2008. 

La première puissance économique mondiale pourrait être en cessation de paiement dès le 2 août. Il le sera si le Congrès ne relèvent pas le plafond de la dette américaine, fixé à 14 294 milliards de dollars. Depuis le début de la semaine, Barack Obama tente donc de convaincre les parlementaires de relever ce plafond. Mais les négociations s'avèrent pour l'heure infructueuse, mettant en lumière les oppositions entre démocrates et républicains. 

"L'heure des décisions a sonné"

Le président Obama souhaite en effet réduire le déficit budgétaire notamment en augmentant les impôts des plus fortunés. En contrepartie, le locataire de la Maison-Blanche a accepté de réduire les dépenses de l' État de 1.700 milliards de dollars. Insuffisant pour les républicains, désormais majoritaires à la Chambre des représentants, qui réclament une réduction des dépenses de 2.400 milliards pour accepter de relever le plafond de la dette. 

Jeudi, comme la veille, la réunion entre le président américain et les dirigeants du Congrès n'a débouché sur rien. « Le président a dit aux dirigeants (des groupes parlementaires) qu'ils n'avaient pas épuisé les moyens de parvenir à un grand accord (...) et que le moment était venu de retourner dans leur camp pour consulter pendant les 24 à 36 heures qui viennent et voir ce qui peut être fait », a déclaré un démocrate. Si aucun plan n'est présenté à la Maison-Blanche avant dimanche, une nouvelle réunion sera organisée. « L'heure des décisions a sonné. Il nous faut des plans concrets pour avancer », a dit mercredi le président américain. Il doit tenir une conférence de presse ce vendredi, à 11h, heure américaine. 

Pékin menace

Dans le scénario catastrophe, le plafond de la dette sera atteint le 2 août. Le pays sera alors en cessation de paiement et ne pourra plus, entre autre, payer ses fonctionnaires. Cela était déjà arrivé en 1995, sous l'ère Clinton, où pendant deux semaines, les fonctionnaires américains s'étaient retrouvés au chômage technique. 

Au-delà, cette situation entraînerait une crise de confiance vis-à-vis des États-Unis, le pays ne pouvant plus emprunter. Cela a d'ailleurs déjà commencé. Mercredi, l'agence de notation Moody's avait  placé la note américaine sous surveillance. Jeudi, c'est l'agence Standard & Poor's qui a menacé d'abaisser la note souveraine des États-Unis dans les 90 jours. « Le moment est venu pour Barack Obama et les républicains de s'entendre sur un budget crédible à même de régler le problème récurrent de la dette, a averti jeudi le président de l'agence. (...) S'il s'agit d'un accord au rabais, la note sera abaissée. »

Même la Chine, premier créancier des États-Unis, s'est invitée dans le débat. Pékin a invité  Washington de faire preuve de responsabilité. Une invitation qui prend, au rgard du contexte, des allures de menaces. 

 

Actu France-Soir

Réactions à cet article6 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 15 jui à 09:46

    Anonyme-77656
    la crise elle arrive

    cette fois cela vat faire mal au monde entier



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 jui à 09:47

    Anonyme-77656
    Démocrates et Républicains tous pareils

    Le déficit abyssal américain n'est pas nouveau. Et tous les présidents qui se sont succédé n'ont rien fait pour que cela change. Les Agences de notations ne nous apprennent rien. Et leur notation on s'en fout fout fout fout!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 jui à 10:08

    Anonyme-77656
    Cata !

    Voilà à quoi nous mène la doctrine du libéralisme effréné. Un système économique catastrophique pour les humains et pour l'environnement.Seuls s'en sortent une minorité qui, elle par contre, continue de s'enrichir et de s’accaparer les richesses. Maintenant, nous avons les guerres, les centrales nucléaires, les pauvres qui deviennent plus pauvres. A quand de vrais responsables politiques avec une vraie gestion politique à long terme de l'économie et arrêter ce laissé aller déplorable !!



    Signaler un abus  
  • Par COMTESSA, le 15 jui à 12:18

    COMTESSA
    Je dirais autrement....NEWS "

    A force d'avoir voulu être le sol ou l'on as trouvé LE PETROLE, ou l'on as construit LAS VEGAS, AL CAPONE, était l'un des plus grands voleurs de tous les temps, à force de vouloir faire de l'or, sur les pauvres, voici comment un pays peut tomber en RUINE,



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 jui à 15:44

    Anonyme-77656
    Comme les autres .

    Lui , non plus n' pas fait de miracles . Pourtant il en promis des choses pour la terre entière .....alors voilà , il n' y a pas que chez nous Lui aussi a déçu .



    Signaler un abus  
  • Par brigittelo, le 16 jui à 00:24

    brigittelo
    A crédit sur le dos des autres

    Les Etats unis ont toujours vécu à crédit.

    Depuis le décrochage en 1971 du dollar sur l'or ce pays a fait fonctionner la planche à billets à fonds les manettes

    Ils sont surendettés comme on a du mal à imaginer

    Ou bien ils continuent et ils ne peuvent pas faire autrement ou bien ils se déclarent en faillite et c'est la crise économique et financière la plus grave de l'histoire moderne.

    Donc ils continueront à s'endetter et à vivre au dessus de leurs moyens.

    Obama ne sera pas réélu et les conservateurs continueront à baisser les impôts sans baisser leurs dépenses militaires.

    La grande crise mondiale sera donc pour la prochaine fois.

    Subitement quand personne ne l'attendra, la grande dépression qui aura des répercussions sur l'ensemble des économies mondiales arrivera, énorme et universelle .

    Il ne nous restera plus alors qu'à se tourner vers le vin rouge..



    Signaler un abus  
Publié : 15/07/11 - 07h58
Mis à jour : 15/07/11 - 12h15
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur