Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 24 octobre, 12:07
Accueil > Actualité > International > Italie : Après Berlusconi, voilà Monti

Italie : Après Berlusconi, voilà Monti

Crise en Italie


Mario Monti devrait remplacer Silvio Berlusconi à la tête de l'Italie. Ancien commissaire européen à la Concurrence, il aura la mission de rassurer les marchés et de prendre des mesures de rigueur pour le pays.

Mario Monti
Mario Monti SIPA/MEIGNEUX

La page Berlusconi se tourne. Progressivement. L'Italie y a été préparée peu à peu. Les frasques de Silvio vont laisser place à la rigueur de Mario. A 68 ans, Monti semble en passe de prendre la tête d'un gouvernement élargi en Italie pour, tirant un trait sur l'ère Berlusconi, rassurer les marchés et les partenaires européens de la troisième puissance économique de la zone euro.

L'ancien commissaire européen à la Concurrence a été nommé mercredi soir « sénateur à vie » par le président Giorgio Napolitano. Officiellement, cette charge récompense ses mérites au service du pays. Mais le décret présidentiel a surtout eu pour effet de placer cet économiste de formation au centre du jeu politique et, pour beaucoup, de préparer le terrain à sa désignation au poste de président du Conseil. Suivant le scénario qui s'est dessiné sous la pression des marchés, les sénateurs ont adopté vendredi une loi de stabilité financière. Ce samedi, c'était au tour des députés de se prononcer sur cette loi d'austérité réclamée par l'Union européenne.

Silvio Berlusconi devait ensuite présider sans doute son ultime conseil des ministres avant de remettre sa démission au président Napolitano. Les choses pourraient alors aller très vite, et la composition du gouvernement Monti, formé de technocates, être annoncée dès dimanche soir, avant l'ouverture des marchés. Mais ce choix ne fait pas l'unanimité: la Ligue du Nord d'Umberto Bossi, alliée fédéraliste de Berlusconi, a fait savoir qu'elle ne participerait pas à un gouvernement Monti. Peuple de la liberté (PDL), le parti créé par Berlusconi, n'a quant à lui pas adopté une position commune et se divise entre soutien et volonté d'aller à des élections anticipées.

Il Giornale, quotidien farouchement pro-Berlusconi, semble sonner la charge samedi contre Mario Monti en mettant en exergue ses émoluments au titre de sénateur à vie: « SuperMario rejoint la caste; 25.000 euros par mois ».

Un homme crédible

Le profil de Mario Monti, qui n'est affilié à aucun parti politique, est de nature à rassurer les partenaires européens de l'Italie, qui redoute une contagion de la crise de la dette grecque. Il est également considéré depuis des semaines par les marchés comme le meilleur candidat susceptible de diriger un gouvernement d'unité nationale et de mettre en oeuvre d'urgence les mesures d'austérité nécessaires au redressement des comptes du pays. Mercredi, le taux des obligations d'Etat italiennes à 10 ans avait franchi le seuil de 7%, considéré comme critique, avant de redescendre à mesure que prenait corps l'hypothèse de l'arrivée de Monti au tout premier plan.

L'actuel président de l'université Bocconi de Milan et président honoraire du cercle Bruegel, un club de réflexion économique européen qu'il a mis sur pied en 2005, a critiqué au cours des derniers mois, au fil de nombreux articles publiés par le Corriere della Sera, les orientations choisies par Berlusconi et proposé des réformes en profondeur de l'économie italienne. En dix ans passés à la Commission européenne, chargé du Marché intérieur puis de la Concurrence, Mario Monti s'est forgé une crédibilité et une solide réputation en s'opposant à des géants américains comme Microsoft ou General Electrics ou en dénonçant les pratiques de certains Etats membres.

Actu France-Soir

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 12 nov à 18:18

    Anonyme-77656
    On remet les mêmes

    Mario Monti et Lucas Papademos (Gtèce)ont contribué à générer la crise. Ils connaissent bien tous les rouages de la machinerie qu'ils sont censés sauver. On leur donne à nouveau les pouvoirs pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes créés. Les fous ont pris le contrôle de l'asile».



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 nov à 22:45

    Anonyme-77656
    Surtout ne leur versons PAS UN SOU !

    Il n'y a pas grand chose à attendre

    des nouveaux venus,

    ,

    qui sont en réalité,

    de VIEUX CHEVAUX de RETOUR,

    spécialisés depuis longtemps dans la PENSEE UNIQUE.

    .

    Tant qu'ils voudront garder leur monnaie unique,

    et laisser leurs frontières sans douanes,

    ,

    ces Pays seront des paniers percés,

    envahis par la Chine communiste !

    .

    SURTOUT il ne faut pas leur verser un sou !

    ,

    car c'est les enfoncer dans leurs situations,

    et, pour nous, couler avec eux ...

    .

    Ce n'est pas de l'égoïsme, mais, au contraire,

    faire preuve de Caractère.

    .

    Les Grecs, les Italiens, etc,

    si on ne leur donne rien,

    continueront à se lever chaque matin,

    ,

    et finiront par trouver la solution :

    par exemple,

    travailler 45 heures par semaine, pendant 3 ans ...

    ,

    puis 40 heures pendant 5 ans ...

    ,

    ce qui remettra tout d'aplomb.

    .

    Sinon, les réunions du genre G20

    seront de plus en plus fréquentes et interminables !

    .

    Chez nous, jusqu'aux années 1970,

    on travaillait le samedi matin !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 nov à 23:20

    Anonyme-77656
    De mal en pis !

    Draghi, Papadimos, Monti voilà le putsch de Goldman Sachs sur l’Europe. Les Italiens chantent Alléluia, ils devraient entonner le Dies irae... Papadimos et Monti vont nous asservir et nous avilir un peu plus...



    Signaler un abus  
  • Par beboo, le 13 nov à 11:02

    beboo
    nostalgie

    Je me souviens de l'Italie comme un pays ou il faisait bon vivre, de Milan à Cervia, de Turin à Palerme, Rome et piazza di Sienna.


    Un sentiment de liberté y régnait, il y a maintenant en ce pays un sentiment de frustration avec des radars sur les feux. Triste époque que la notre.



    Signaler un abus  
Publié : 12/11/11 - 14h35
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur