Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 18 septembre, 01:10
Accueil > Actualité > International > LulzSec "tue" Rupert Murdoch

LulzSec "tue" Rupert Murdoch

International


Le groupe de hackers informatiques, LulzSec, a piraté le site internet du Sun lundi soir en annonçant la fausse mort de son grand patron : Rupert Murdoch, déjà englué dans le scandale des écoutes de son autre feu tabloïd, News of The World.

LulzSec a annoncé lundi soir la fausse mort de Rupert Murdoch
LulzSec a annoncé lundi soir la fausse mort de Rupert Murdoch SIPA

Après « Barack Obama a été assassiné, deux blessures par balles l'ont emporté », le 4 juillet dernier sur le compte Twitter de la chaîne américaine Fox News, c'est au tour d'un autre homme très médiatique d'être donné pour mort sur Internet. Lundi soir, Rupert Murdoch a été le grand disparu du moment pour de faux sur la Toile. La page du site du Sun affichait, en effet, dans la soirée - en titre de Une qui plus est - le message suivant : « Rupert Murdoch, le magnat des médias controversé, a été selon certaines informations trouvé mort dans son jardin ». La blague est de LulzSec. Ce groupe de hackers, à l'origine des attaques de Sony, Nintendo, de la Fox, ou encore de la CIA, en mai et juin derniers, signe ainsi son grand retour dans la guerre du piratage informatique.

Pour son nouveau fait d'armes, LulzSec a voulu faire de l'humour. La raison de la mort avancée : Rupert Murdoch aurait ingurgité « une grande quantité de palladium », un métal utilisé dans les alliages dentaires. Puis les pirates informatiques s'en sont donné à coeur joie, en détournant les visiteurs vers une fausse page très bien imitée du Sun pour finalement les emmener vers leur compte Twitter.

Le site du Sun a été remis dans l'ordre dans la nuit. Mais la page contenant l'article de cette fausse information est toujours consultable ici. Dans un premier temps le hack a été annoncé par les Anonymous sur Twitter, mais il s’avère que les véritables responsables sont les LulzSec. « Nous avons pris possession du Sun/News of the World », a ainsi revendiqué LulzSec sur son fil Twitter. « Ce n'est que la phase 1 - attendez-vous à voir le lulz déferler dans les jours qui viennent », ont encore déclaré les activistes.

"Vieux sac à merde"

En piratant le site du Sun, tabloïd britannique appartenant à l'empire médiatique de Murcdoch, les activistes de LulzSec montrent qu'ils ne portent pas dans leur cœur le magnat de la presse. Dans ce faux article, ils l'ont d'ailleurs qualifié de « vieux sac à merde ». Il faut dire que les LulzSec ont toujours prôné des œuvres « AntiSec » (« antisécurité », en français) visant les autorités, et « l'excitation pure, ininterrompue, chaotique, de l'amusement et de l'anarchie ».

En mai et juin derniers, les groupes de hackers Anonymous et LulzSec avaient ainsi lancé une vaste cyber-guérilla, l'opération « AntiSec » (« antisécurité », en français), censée divulguer toutes les semaines des informations personnelles et « embarrassantes » sur des militaires et des policiers. Mais le 25 juin, alors qu'un autre groupe de hackers avait annoncé qu'il était sur le point de les identifier et qu'un jeune hacker de 19 ans, présenté par la police britannique comme un membre du groupe, venait d'être interpellé, LulzSec s'était auto-dissous. Cependant, depuis plusieurs jours, leur retour était pressenti sur Twitter au vu de leur récente et forte activité sur le site de microblogging. Et Rupert Murdoch se révèle être une cible de choix, en pleine actualité, pour leur réapparition... 

Sale temps pour Rupert Murdoch

Le 4 juillet dernier, lorsque le compte de la Fox avait annoncé la mort d'Obama sur Twitter, c'est Rupert Murdoch qui en était déjà la cible en réalité. Les auteurs de ce premier canular, auto-appelés les « script kiddie », désignant littéralement des « gamins qui utilisent des scripts », à savoir des amateurs, s'étaient alors déclarés « proches des Anonymous » et de LulzSec. Un des activistes avait alors expliqué que le choix de pirater le compte Twitter de la Fox News avait été fait au sein de son groupe « parce que nous avons pensé que leur sécurité serait une plaisanterie, tout comme leurs reportages ».

Sale temps donc pour Rupert Murdoch, dont l'empire médiatique est déjà englué en plein scandale des écoutes concernant son autre feu tabloïd britannique News of the Worlds. L'Australien devait être auditionné ce mardi par une commission parlementaire au Royaume-Uni, enquêtant sur l'affaire.

Stéphanie Villeroy
Publié : 19/07/11 - 16h11
Mis à jour : 20/07/11 - 01h53
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur