Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 25 septembre, 16:57
Accueil > Actualité > International > Qui sera le sept milliardième humain ?

Qui sera le sept milliardième humain ?

International


Une Indienne ? Une Philippine ? Deux bébés russes ? Alors que la population mondiale dépasse ce lundi les sept milliards d'habitants, plusieurs pays désignent l'un de leur nouveau-nés comme le sept milliardième humain...

Les Nations unies ont décidé de ne choisir aucun bébé pour représenter le sept milliardième humain
Les Nations unies ont décidé de ne choisir aucun bébé pour représenter le sept milliardième humain SIPA

En 1999, la Terre avait passé le cap des six milliards d'habitants. À l'époque, l'ONU avait désigné Adnan Nevic, un bébé né à Sarajevo, comme étant le six milliardième humain. Cette année, alors que le monde se voit peuplé de sept milliards d'habitants, les Nations unies ont décidé de ne choisir aucun bébé. Conséquence immédiate : plusieurs pays ont déjà annoncé la naissance symbolique sur leurs terres.

Ainsi Danica May Camacho, petite Philippine de 2,5 kilos, a été choisie par les autorités de son pays comme étant la sept milliardième. Elle est née dimanche deux minutes avant minuit. « Elle est si belle. Je n'arrive pas à croire qu'elle soit le sept milliardième habitant de la planète », s'est émue sa mère. La petite Danica recevra, ainsi, une bourse pour ses études. Ses parents, eux, toucheront une somme d'argent.

Seulement les Philippines ne sont pas le seul pays à revendiquer cette naissance symbolique. Alexandre est né à 00h19, heure locale, dans la péninsule du Kamtchatka, en Russie. Lui-aussi revendique le titre de sept milliardième humain. Tout comme Piotr Nikolaev, né à 00h02 dans la région de Kaliningrad, enclave russe entre la Pologne et la Lituanie. Une ONG a pour sa part désigné Nargis, une petite Indienne née dans un Etat défavorisé de l'Inde, l'Uttar Pradesh.

Au-delà de ces batailles, le symbole ne doit pas faire oublier l'essentiel. Ban Ki-moon, le secrétaire générale des Nations unies, a d'ailleurs prévenu : ce passage n'a rien d'anodin. « Ce n'est pas une simple affaire de chiffre. C'est une histoire humaine, a-t-il déclaré la semaine dernière. Sept milliards de personnes ont besoin de nourriture. D'énergie. D'offres intéressantes en matière d'emplois et d'éducation. De droits et de liberté. La liberté d'expression. La liberté de pouvoir élever ses enfants en paix et dans la sécurité. Tout ce que chacun souhaite pour soi, multiplié par 7 milliards. »

Actu France-Soir

Réactions à cet article7 commentaires

  • Par Marqués de las Marismas del Guadalquivir, le 31 oct à 11:55

    Marqués de las Marismas del Guadalquivir
    Chiffres truqués

    La planète ne compte pas 7 milliards d'individus. Tous ces chiffres sont truqués. La preuve: Steve Austin à lui seul était un homme qui valait 3 milliards.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 oct à 12:16

    Anonyme-77656
    L'HUMANITE

    EN 6ieme en 1944 on m'a enseigner la Population mondiale estimée à un virgule deux milliard d'habitants ...Actuellement elle est estimée à sept milliards! soit environ cinq virgule huit fois plus en soxante sept ans...Je souhaite me tromper mais je pense que L'HUMANITE disparaitra de la Surpopulation mais surtout de l'Obscurantisme Religieux en net progrès actuellement...



    Signaler un abus  
  • Par Bluesun, le 31 oct à 13:08

    Bluesun
    Qui sera le 7 milliardième

    Bien, fastoche... Guillia Sarkozy....???



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 oct à 13:37

    Anonyme-77656
    et les morts

    Environ 100 milles en moyenne... de morts par jour dans le monde



    Signaler un abus  
  • Par Claudec, le 31 oct à 14:57

    Claudec
    Démographie et abominable pyramide sociale


    La

    misère n'est pas, comme la pauvreté, un état relatif trop souvent

    confondue avec l'inconfort. Bien que privé du progrès, tel qu'il

    est permis d'y accéder normalement au plus grand nombre des citoyens

    des États dits avancés, qu'a en effet de commun le pauvre à Paris

    ou au fin fond de la banlieue la plus déshéritée de n'importe

    quelle grande cité occidentale, avec l'habitant du Sahel ou d'un

    miséreux sur son tas de détritus dans les faubourgs du Caire ?


    S'il

    est possible de relativiser la pauvreté au point de l'assortir

    d'indices et autres outils d'évaluation statistique, il n'en est pas

    de même pour cette sous-pauvreté qu'est la misère, qui règne la

    où la question du chômage ne se pose même pas, faute d'activités

    industrielles ou autres. Aurait-elle d'autres causes qu'économiques

    ? l'absence du minimum de ressources qu'elle traduit ne

    résulterait-elle pas plus simplement d'une croissance démographique

    "sauvage" ?


    Pour

    comprendre, plutôt que de considérer de banales courbes et tableaux

    de chiffres, il est proposé ici de méditer sur la pyramide, cette

    structure que les anciens, qui étaient peut-être meilleurs

    observateurs que nous, ont pu déjà considérer comme représentative

    de tous types d'organisation hiérarchisés. Appliquons-en la

    structure et le volume, avec sa base et son sommet, à l'ensemble des

    hommes peuplant la planète. Une telle pyramide sociale (ou des

    richesses matérielles puisque là est désormais l'aune à laquelle

    se mesure le bonheur des hommes) avec l'opulence à son sommet et la

    misère à sa base, met bien en évidence que l'existence de cette

    dernière est directement liée à la démographie.


    Dès

    lors que cette pyramide croît en volume, ce qui est le cas du simple

    fait de l'augmentation constante de la population, sa base se

    développe toujours davantage que son sommet, alors que se livre à

    tous ses niveaux une lutte ininterrompue pour la conquête des

    richesses et leur illusoire partage. Il s'agit pour chacun de se

    hisser à un étage supérieur à celui qu'il occupe, en dépit du

    poids qui l'écrase. À noter au passage le confort bien relatif de

    ceux qui occupent une situation médiane, comprimés entre la poussée

    venant du bas et le poids qui les domine.


    Parfois,

    une secousse est provoquée par une base insurgée ; c'est la

    révolution. Celle-ci peut entraîner quelques changements pour les

    mieux nantis aussi bien que des bouleversements profonds, mais la

    structure de l'ensemble reste immuable, avec les plus riches (ou les

    plus puissants, ce qui revient au même) au sommet et les autres

    s'entassant, toujours plus nombreux, à la base. Ainsi, en 2011, sur

    7 milliards d'êtres humains, cette base en compte 3 qui vivent avec

    moins de deux dollars par jour – l'un d'entre eux mourant de faim

    toutes les 3 secondes –, alors qu'au sommet logent les 500

    personnes les plus riches du monde. Et chaque jour voit croître la

    population mondiale de plus de 220 000 individus, chacun allant

    sagement se ranger à la place que lui assigne le sort dans une

    pyramide qui s'atrophie d'autant. Hormis les arguments sans plus de

    fins que d'efficacité de ceux qui promettent aussi bien le prochain

    arrêt de la progression qu'une explosion, le constat est ce qu'il

    est, et puisqu'il nous semble interdit d'envisager une autre

    structure que pyramidale, des questions se posent, appelant des

    réponses chaque jour plus urgentes :


    -

    Jusqu'où irons-nous ?


    -

    Par quels moyens le cours des choses est-il susceptible de changer :


    -

    Par la révolution ? C'est peu vraisemblable. Quelles que soient

    leurs raisons, leur ampleur et leur violence, les révolutions n'ont

    jamais rien changé à la structure pyramidale de la société, en

    dépit de ceux qui s'obstinent à nier

    à la pyramide son caractère représentatif du monde dans lequel

    nous vivons ; refusent d'en reconnaître le caractère

    incontournable, ou veulent la contraindre à une platitude aussi

    égalitaire qu'utopique, quand ils ne prétendent pas la faire

    reposer sur sa pointe.


    -

    Par la fraternité ? Il suffit d'en considérer les acquis au cours

    de l'histoire et spécialement au cours des derniers siècles, pour

    se faire une idée de ce qu'il y a lieu d'en attendre.


    -

    Par le progrès scientifique et technique ? Il n'est qu'un outil aux

    mains des hommes, qui en font ce qui motive l'observation du point

    précédent.


    Y-a-t-il

    des solutions et quelles pourraient-elles être ?


    L'individu

    étant condamné à la simple prise de conscience et au mieux à des

    vœux ou à des gestes sans portée réformatrice, c'est aux

    politiques, dont le rôle est de prévoir, de s'en préoccuper. Après

    avoir pris eux-mêmes pleinement conscience d'une situation aux

    conséquences aussi désastreuses que prévisibles, il est de leur

    responsabilité d'identifier les vrais problèmes et de leur affecter

    un ordre de priorité. Or qui s'en soucie au-delà du constat ?


    Pourtant,

    si rien n'est fait pour ramener la population du globe à un niveau

    maîtrisable, dans les meilleurs délais et conditions possibles,

    l'humanité ne fera qu'accroître ses maux jusqu'au pire. Prendre

    conscience d'une évidence criante, le plus largement et la plus

    rapidement possible ne peut plus suffire. Le pragmatisme dicte de

    procéder à un investissement massif en vue de réguler le niveau de

    la population mondiale sans plus s'en remettre hypocritement à la

    providence davantage qu'aux saignées opérées ici et là par les

    guerres, les famines et la maladie, et sans s'arrêter aux

    considérations d'ordre idéologique, religieux, etc. qui ne

    manqueront pas d'y faire obstacle.


    Alors

    que chaque pays en est encore à débattre de son cas, le problème

    de la pauvreté est mondial et rien d'utile ne pourra se faire

    autrement qu'à cette échelle et par la démographie. Alfred Sauvy

    écrivait, il y a plus de 50 ans (De Maltus à Mao Tsé-Toung -

    Denoël 1958) :« À l'échelle internationale, les sentiments de

    pitié ou de solidarité humaine s'exercent plus facilement à

    l'égard de la maladie (ou, à la rigueur, de la famine extrême)

    qu'à l'égard de la pauvreté. Des secours extérieurs sont accordés

    pour guérir les hommes ou tout au moins pour les empêcher de

    mourir, mais non pour leur permettre de vivre. ». Le moment n'est-il

    pas venu d'ajouter "... ou les empêcher de naître en

    surnombre".




    Signaler un abus  
  • Par Mungopark, le 31 oct à 18:58

    Mungopark
    Normalement ce devait être un

    Normalement ce devait être un des jumeaux de Bouse sur cornouille mais le temps de se mettre d'accord si c'était le premier ou le deuxième né, en même temps on apprenait la mort de 25000 personnes de part le monde et 30000 autres naissances, après contage nos jumeaux étaient à la 2570è place.....les parents et la sage femme ainsi que le personnel de la maternité vont faire appel devant les nations unis, son secrétaire général Ki Band moo a dit qu'il en prendrait acte. Big smile



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 oct à 21:24

    Anonyme-77656
    qui compte?

    Les chinois avec un boulier?



    Signaler un abus  
Publié : 31/10/11 - 10h24
Mis à jour : 31/10/11 - 10h27
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur