Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 28 janvier, 19:04
Accueil > Actualité > International > Tunisie - Strauss-Kahn et le régime Ben Ali

Tunisie - Strauss-Kahn et le régime Ben Ali

International


La « révolution tunisienne », aujourd'hui, met en porte-à-faux Dominique Strauss-Kahn, le patron du Fonds monétaire international (FMI). Explication : DSK s'était rendu à Tunis au titre du FMI le 18 novembre 2008, il y avait rencontré le président Ben Ali et, à cette occasion, il avait félicité la Tunisie pour son taux de croissance, et la vigueur de son développement économique. « La Tunisie est un bon exemple à suivre pour beaucoup de pays qui sont émergents », avait même dit Strauss-Kahn.

 

Comment a-t-il pu dire cela ?, s'insurgent certains. Déjà à l'époque, ils lui reprochaient de ne pas avoir insisté sur le caractère « autoritaire » du régime, de ne pas avoir posé de questions sur l'ampleur de la corruption tolérée dans certains secteurs, de ne pas avoir assez pris en compte un chômage d'autant plus insupportable que la Tunisie compte un nombre de plus en plus élevé de diplômés. Mais de diplômés... chômeurs.

Un « bon exemple »

Le procès fait à Dominique Strauss-Kahn est, à bien des égards, injuste. Ce qu'il évoquait en 2008, c'était l'incontestable décollage de la Tunisie qui faisait de ce pays, sur ce plan-là, un « bon exemple ». Y compris pour ses voisins immédiats, telle l'Algérie. En coulisses mais en coulisses seulement, Américains et Français exerçaient, par ailleurs, des pressions pour que le régime Ben Ali s'ouvre, donc pour que le cadre politique et institutionnel tunisien soit enfin à la hauteur de la réussite économique salué par le FMI. Pourquoi Paris et Washington (y compris le FMI) n'en ont-ils pas fait plus ? Parce qu'ils croyaient aux promesses qui leur étaient faites, certes. Mais aussi parce que, à l'heure des défis islamistes, ils préféraient, à tout prendre, un régime autoritaire mais laïque et accordant aux femmes une place sans égale dans le monde arabe, du moment qu'il réussit économiquement et attire les investisseurs étrangers.


Le problème, c'est que, au fil des années, accompagnant l'essor économique du pays, on a vu progressivement surgir une immense et jeune classe moyenne qui fait la force du pays, mais qui n'avait pas accès aux leviers de commande et ne supportait plus un régime devenu étouffant. Cette jeunesse-là, aujourd'hui, est dans la rue. Et Ben Ali en fuite.

C'est sur France Soir !

Plus d'articles International


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur