Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 21 octobre, 18:52
Accueil > Actualité > Justice > Affaire DSK : Le rapport médical conclut au "viol"

Affaire DSK : Le rapport médical conclut au "viol"

Les affaires DSK


Quatre heures après son agression présumée à l’hôtel Sofitel de Manhattan, le 14 mai, Nafissatou Diallo a été examinée par un médecin. L’Express révèle ses conclusions.

Nafissatou Diallo a bien été violée
Nafissatou Diallo a bien été violée AP

« Diagnostic : agression. Cause des blessures : agression. Viol. » A une semaine de l’audience cruciale du 23 août devant le tribunal de Manhattan, Kenneth Thompson jette un lourd pavé dans la mare. Dans les colonnes de L’Express, qui paraît aujourd’hui, l’avocat de Nafissatou Diallo livre les conclusions du rapport médico-légal de sa cliente. Dix pages rédigées par les services d’urgences de l’hôpital St Luke’s Roosevelt, le 14 mai dernier, quatre heures après l’agression présumée de la femme de chambre du Sofitel.

On apprend ainsi que, peu après son arrivée en ambulance, accompagnée d’un policier, la jeune Guinéenne de 32 ans est apparue « alerte, capable de se déplacer seule » aux urgentistes. « Sa peau est chaude et sèche », notent-ils. Les médecins rapportent également les propos des ambulanciers : « Elle est une femme de ménage du Sofitel qui a subi une agression sexuelle par l’occupant d’une chambre et elle se plaint aussi d’une épaule à l’épaule gauche. » Et la description de l’agression faite par la patiente, lors du trajet, aux secouristes : « Il m’a poussée vers le bas et m’a enfoncé son pénis dans la bouche. »

"Rupture du ligament"

Devant le médecin qui l’examine, la jeune femme réitère ses propos. Selon le rapport consulté par L’Express, le praticien a écrit : « Confusion, douleurs musculaires, tension. […] La patiente déclare : “Il m’a poussée vers le bas et m’a enfoncé son pénis dans la bouche.” Elle souffre de l’épaule gauche, mais, selon elle, beaucoup moins qu’en début d’après-midi. » Un scanner aurait alors été effectué, il révélera une « rupture du ligament ».

Dans son rapport, le médecin poursuit : « En larmes, elle relate l’incident sur un mode narratif. Elle s’interrompt, marque des poses, en décrivant l’acte de fellation. » Et Nafissatou Diallo de raconter la scène qu’elle a toujours dit avoir vécue et que son avocat a maintes fois rapportée : « L’homme nu aux cheveux blancs verrouille la porte et l’entraîne sur le lit », avant de saisir « la partie extérieure de sa zone vaginale », « enfonce profondément son pénis dans sa bouche en la saisissant par les cheveux », , et « elle crache sur la moquette » le sperme dont elle aurait décrit le goût au médecin.

"Rougeur sur la fourchette"

Selon l’hebdomadaire, « la dernière page du rapport médical comporte un schéma de la zone vaginale de la victime, un élément standard des formulaires de ce type. La partie inférieure du vagin de la patiente, la “fourchette postérieure”, est hachurée au crayon pour marquer l’emplacement d’un traumatisme. A droite sur la page, le praticien a inscrit au stylo rouge “rougeur sur la fourchette”. Il précise encore la localisation : 5 and 7 o’clock’. Entre 5 et 7 heures, comme sur le cadran d’une montre ». Sur la même ligne : le commentaire du médecin : « Trauma » (traumatisme). Enfin, la conclusion : « Diagnostic : agression. Cause des blessures : agression. Viol. »

"Un examen fondamental pour l’enquête"

 

Bernard Marc (*) est médecin légiste au Centre hospitalier de Compiègne (Oise). Pour France-Soir, il explique en quoi consistent les examens médicaux sur des victimes d’agressions sexuelles.

 

« Les examens d’agressions sexuelles sont pratiqués dans les urgences médico-judiciaires par un médecin légiste accompagné généralement d’une infirmière. La victime est vue sur réquisition judiciaire. Confier une victime à un centre spécialisé, c’est diminuer le traumatisme de cet examen, fondamental pour l’enquête. Le médecin légiste doit aussi faire preuve de psychologie. L’examen a plusieurs buts. En premier lieu, il s’agit d’attester du non-consentement de l’acte qui caractérise le viol. Pour cela, on va alors vérifier si la personne présente des lésions de violence, de contrainte, des marques d’écartement forcé : à l’intérieur des genoux et à la racine des cuisses. Si la victime s’est opposée au rapport, on constate des marques de lutte, de maintien au poignet, au bras. Il peut aussi y avoir contracture musculaire quand l’acte a été forcé. On peut également relever des violences associées : des marques de strangulation par exemple. Dans un second temps, on peut procéder à un prélèvement toxicologique afin de déterminer s’il y a eu soumission chimique, c’est-à-dire absorption involontaire de produits chimiques. Nous recherchons ensuite des preuves de l’abus au niveau génital, anal et buccal. Cela peut se manifester par des ecchymoses, des lésions ou fissurations de la muqueuse. Enfin, nous recherchons la présence de spermatozoïdes, d’ADN à parti d’écouvillons intravaginaux, bucaux, derrière les gencives, sur la peau de la personne s’il y a eu éjaculation. Nous pratiquons également des analyses sur les sous-vêtements de la victime. La personne va également être soumise à une évaluation psychologique. Certaines victimes peuvent se présenter en état de sidération anxieuse, elles sont tétanisées. »

Profession médecin légiste, Bernard Marc, éditions Demos, février 2009

S. B., Propos recueillis par Nathalie Mazier
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article21 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 07:36

    Anonyme-77656
    histioire

    je pense que cette affaire est montée de toutes pièces pour se payer,une grosse tête et tirer une grosse somme d'argent ( qui paye l'avocat de la plaignante ?) ( un homme de cet âge a la santé pour faire ce que l'on lui reproche !!!! )



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 07:49

    Anonyme-77656
    JE NE SAIS PLUS...

    BONJOUR, Je ne sais plus trop quoi penser de cette triste affaire...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 08:12

    Anonyme-77656
    Pour BHL

    Je conseille vivement BHL et sa bande de lire attentivement ce rapport .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 08:38

    Anonyme-77656
    oui mais!

    Ce rapport médical ne peut être contesté mais date de 4 heures après les faits présumés et on ne parle plus de l'A.D.N., est-ce celui de D.S.K.? Dans cette affaire il faut plusieurs preuves concordantes.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 08:42

    Anonyme-77656
    SDK

    nous les petites gens,on nous fait croire,ce que l'on veut cette affaire,c'est trop compliqué pour faire le pour et le contre,il y à que deux personnes,qui savent exactement ce qui sait passé,

    la plaignante et le supposé agresseur les avacats n'étaient pas dans la chambre pour savoir ce qui sait passé ,comment croire l'un ou l'autre ?? cloclo 40



    Signaler un abus  
  • Par Polyanna, le 17 août à 08:47

    Polyanna
    retour aux faits

    Enfin on en revient aux faits au lieu de chercher à discréditer la plaignante en fouillant dans sa vie privée !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 08:49

    Anonyme-77656
    Malaise ..

    Bien obligés de constater que le rapport médical ne note aucune lésion ni aucun hématome aucun bleu autour de la zone prétendument concernée par le viol :la bouche ! Or selon le récit de la plaignante la violence du rapport infligé aurait dû laisser quelques traces ,au moins quelques rougeurs (sans parler de douleurs ou dommages aux vertèbres ..) ..La rougeur dans la zone non violée ainsi qu'un ligament rompu (dans ce cas également il y a collection sanguine et douleur profonde absents du rapport ...)ne permettent pas de conclure à un viol ,surtout d'un point de vue médical ..et en l'occurrence même pas d'un rapport sexuel !en effet Comme disent les avocats de DSK c'est le seul récit de Nafissatou qui légitime les conclusions un peu hâtives semble- t -il et en dehors des compétences des médecins ,puisqu'ils n'ont là encore noté ni pénétration ,ni émission séminale qui de toute façon n'auraient pas permis de conclure à un viol ...Tout le reste du récit laisse planer un malaise :"il m'a poussée vers le bas ,pénis enfoncé profondément dans la bouche ,il a manié ma tête ;" et tout ceci sans aucune réaction de l'intéressée, puisqu'il encore une fois , n' y a aucune trace sur la peau , face un comportement que l'on n'ose même pas qualifier de bestial, assez dur à imaginer d'ailleurs de la part d'un homme de cet âge qui si cela était sa nature aurait certainement eu des démêlés bien plus tôt avec la justice sans parler des risques physiques encourus, notamment avec Nafi qui ne semble pas une gamine sylphide .. !Le pire est que Nafissatou semble terriblement absente de la scène qu'elle décrit (qu'elle semble réciter , et que l'on ignore tout de ses faits et gestes ,les faits n'ayant pas pu durer dix secondes ,bref on dirait du travail d'avocats américain ... avant le Civil



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 09:40

    Anonyme-77656
    vivement l'épisode...après l'affaire dskk

    tout le monde croit savoir....surtout selon son étiquette politique....je trouve que cette affaire a fait vendre assez de papier, c'est bon, passons à autre chose, vrai ou faux.....en attendant, les us et as du jeu de la bourse' et non des bourses,vont encore nous créer des problèmes...et là, c'est NOUS qui allons trinquer..à la bonne vôtre manuia yer mat tchin gsondheit



    Signaler un abus  
  • Par Mohamed KHIZRANE, le 17 août à 13:19

    Mohamed KHIZRANE
    PATIENCE

    LES DEUX PARTIES DE LA DEFENSE  MENENT ACTUELLEMENT, CHACUNE EN CE QUI LA CONCERNE, UNE VRAIE CAMPAGNE D'INTOXICATION ET SE HATENT( AVEC L'AIDE ,BIEN SÛR DES MEDIAS ) POUR SE MOTRER ""VICTORIEUSE et EN POSSESSION DE TOUTES LES PREUVES."". DONC,PATIENCE ET LAISSONS LE MOT FINAL AU TRIBUNAL.Mohamed KHIZRANE.LE:17/8/2011



    Signaler un abus  
  • Par mimicalin, le 17 août à 14:55

    mimicalin
    viol

    je ne crois pas  qu'il y ait ici des personnes capables de juger les faits, à  priori il y a bien  eu viol même si d'aucuns  se trouvent assez malins pour essayer de nous expliquer que le rapport est faussé, en se faisant passer pour des spécialistes .


     


     



    Signaler un abus  
  • Par naïve, le 17 août à 15:19

    naïve
    quel aveuglemen dans certains commentaires!

    les irreductible de Saint DSK vont vous dire que les medecins n'y connaissent rien ou qu'ils ont ete payés . S'ils avaient assité à la scene ils n'y croirait toujours pas, quel aveuglement!!!



    Signaler un abus  
  • Par naïve, le 17 août à 15:22

    naïve
    quel aveuglement dans certains commentaires!

    les irreductibles de Saint DSK vont vous dire que les medecins n'y connaissent rien ou qu'ils ont ete payés . S'ils avaient assité à la scene ils n'y croirait toujours pas, quel aveuglement!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 août à 20:14

    Anonyme-77656
    Ze détente...

    Encore qqes mois, et nous verrons si le, (ou la) petit est bien de lui.A ce moment là, il n'y aura plus de questions à se poser pour la pension alimentaire. Waff...je me marre comme 'bokou' de gens qui se foutent bien de ce qu'il s'y est passé entre eux, s'il c'est passé qqe chose. mais quel bonheur pour les médias et les encriers!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 août à 06:43

    Anonyme-77656
    suite DSB

    LA PLAIGNANT se souvient tous les jours de quelque chose de nouveau que vat-elle trouver la prochaine fois ? CLOCLO 40



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 août à 08:19

    Anonyme-77656
    MESSIEURS LES AVOCATS

    MESSIEUR

    combien d'argent va rapporter,cette affaire aux avocats plus c'est long plus c'est bon comme on dit

    le tiroir caisse doit chauffer !!!!! peu importe qui va gagner,la paye tombera !!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 août à 09:03

    Anonyme-77656
    le viol

    jai toujours un doute quand une femme dit qu'elle a été violée si elle n'a pas été estourbie,ça ne doit être facile !!! essayez de mettre un fil a coudre dans un chas qui bouge ??? ( les hommes ne sont jamais violés ils ne portent pas plainte !! )



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 août à 09:06

    Anonyme-77656
    rectification

    quand je parle du chas,c'est celui d'une aiguille a coudre je pense que vous voyez de quel chas je parle !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 août à 14:15

    Anonyme-77656
    Viol et tentative ?

    Il y a un truc que je ne comprend pas... elle porte plainte pour tentative de viol et l'examen médical prouve qu'il y a eu viol ?????? L'examen démontre une scène bien pire que ce que la plaignante à vécu ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 22 août à 13:35

    Anonyme-77656
    le temps d'une sidération ....

    Tout être violé, de n'importe quelle manière que ce soit , subit le temps d'une sidération!... qui explique le manque de contrôle de la personne agressée. Ceci donnant le plein pouvoir au violeur qui exerce son acte avec un acharnement démoniaque où ses forces sont décuplées . La perte de contrôle devient évidente pour les deux protagonistes . .



    Signaler un abus  
  • Par Josée fine, le 22 août à 14:05

    Josée fine
    le temps d'une sidération ....

    Tout être violé de n'importe quelle manière que ce soit, subit,  ce qu'on appelle le temps d'une sidération ... qui explique le manque de contrôle de la personne agressée . Ceci donnant le plein pouvoir au violeur , qui exerce son acte avec un acharnement démoniaque , où ses forces sont décuplées . La perte de contrôle devient évidente pour les deux protagonistes mais la victime reste la victime !!!   Prenez pour exemple le chat et l'oiseau ... l'oiseau a bien des ailes pour se sauver et pourtant l'effet de surprise fait qu'il reste prisonnier dans les griffes implacables du chat . Grattez! grattez! vos cerveaux pour bien comprendre l'histoire du chat et de l'oiseau



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 27 août à 18:21

    Anonyme-77656
    un peu de rationnalité

    Les examens des experts médicaux en particulier: leur conclusion" vol et agression",conclusion qui n'est pas écrite au conditionnel me suffisent . Mais aussi le témoignage de la femme de 64 ans et d'une autre jeune femme qui ont l'habitude d'écouter les violées,qui ont été occultés sans vergogne. Le reste n'est que broutilles et balivernes à interprétations multiples.



    Signaler un abus  
Publié : 16/08/11 - 19h40
Mis à jour : 17/08/11 - 07h19
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur