Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 18 novembre, 23:25
Accueil > Actualité > Justice > Débat sur la récidive : Ce qu'en pensent les éditorialistes

Débat sur la récidive : Ce qu'en pensent les éditorialistes

Débat sur la récidive


Le récent meurtre de la petite Agnès a relancé le débat sur la récidive en France. Le gouvernement a décidé, lundi, de systématiser le placement en centre fermé des mineurs délinquants. Les éditorialistes réagissent, mardi, à cette mesure.

Le meurtre d'Agnès a relancé le débat sur la récidive en France
Le meurtre d'Agnès a relancé le débat sur la récidive en France DR

Le sujet est entré de plain-pied dans les discussions de la campagne pour la présidentielles de 2012. Après la multiplication des cas, il ne pouvait en être autrement. Moins d'un an après la mort de Laëtitia Perrais, dont le meurtrier présumé est Tony Meilhon (déjà condamné en 2001 pour «viol, agression sexuelle et violence avec arme ») et suite à la disparition la semaine dernière d'Agnès Marin, le débat sur la récidive refait surface. « La prévention de la récidive doit être une priorité absolue de tous les service de l'Etat » a même certifié, lundi, François Fillon. Ces déclarations du Premier ministre font suite à l'annonce, par le gouvernement, du placement systématique en centre fermé des mineurs délinquants. 

La plupart des éditorialistes réagissent ce mardi sur l'intérêt de cette mesure. Ils doutent que voter une loi en urgence réponde de manière satisfaisante à l'émotion suscitée par le meurtre d'Agnès, la collégienne du Chambon-sur-Lignon. Ils appellent à une réflexion posée, loin de toute « récupération », sur le suivi des criminels. Dans La Croix, Dominique Quinio se demande « comment tenir l'équilibre entre deux impératifs », «protéger l'innocence et permettre aux criminels de parcourir un chemin de reconstruction». Et selon l'éditorialiste du quotidien catholique, l'empressement n'est pas la meilleure stratégie. Selon lui, la réponse doit se faire « non pas dans l'urgence, au détour d'une affaire particulièrement douloureuse, dans un décret ou une loi vite bâtis, mais dans une réflexion approfondie et continue, et des procédures minutieuses, rigoureuses ». 

Sept lois en moins de cinq ans

Et ses confrères n'écrivent pas autre chose. Ils vont même plus loin. Pour Yves Thréard, du Figaro, « jamais Agnès n’aurait dû croiser le chemin de son assassin du collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon » en raison de la mise en examen du jeune homme de 17 ans dans une autre affaire de viol sur mineure. Mais, pour autant, il estime «qu'aucune nouvelle loi, aucune réforme ne viendra jamais à bout des négligences, des erreurs, des fautes humaines». Un point de vue radical partagé par Francis Brochet du Progrès. Pour lui, « le pire est de laisser penser qu'une loi ou un décret permettra d'empêcher que, demain, d'autres parents pleurent leur enfant victime des actes de violence d'un autre mineur ».

« En disant vouloir légiférer sur l’évaluation de la dangerosité, le gouvernement ne fera qu’ajouter la loi à la loi », s'inquiète Jacques Camus dans La République du Centre, qui rappelle que « sept (lois) ont été votées en urgence en moins de cinq ans ». Cet éditorialiste résume la pensée de bon nombre de ses comparses en soutenant que «cette méthode n’est pas bonne et qu'en matière de délinquance et de récidive, s’imposent une réflexion en amont et une évaluation dans le temps». Et les éditorialistes ne se font pas de doute sur la volonté des politiques d'intégrer ce débat sur la récidive dans leur programme de campagne. Par exemple, Daniel Ruiz, de La Montagne, ne se fait guère d'illusion et indique que « passée la compassion, nous allons entrer dans la partie poisseuse de la politique et dans le durcissement contre la justice avec l’arrière-pensée de ratisser dans les 20 % de voix frontistes annoncées ». Le sujet n'a donc pas fini de faire parler et... d'écrire. 

 

Par Maxime Ricard

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 22 nov à 17:54

    Anonyme-77656
    passer à autre chose

    Depuis huit jour, tout a été dit sur cette triste affaire. Encore cet après-midi a l'émission "questions au gouvernement " on pourra voir plus clair sur ces

    délinqu



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 22 nov à 19:18

    Anonyme-77656
    le gouvernement /gouverne

    LE BLABLA DE TOUS CES DONNEUR DE leçons ET DE CRITIQUES (leur principal boulot) marre de tous ces cons / le gouvernement fait son boulot point bar stop

    a ces commentaires stériles



    Signaler un abus  
Publié : 22/11/11 - 14h03
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur