Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 22 mai, 11:15
Accueil > Actualité > Justice > Laëtitia : Les "défaillances" de la justice sanctionnées

Laëtitia : Les "défaillances" de la justice sanctionnées

Affaire Laëtitia Perrais


Pour les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Laëtitia n'a pas seulement été victime de Tony Meilhon mais également de « défaillances » des acteurs de la chaîne pénale dans le suivi de son meurtrier présumé. MM. Hortefeux et Mercier ont annoncé des «sanctions».

Tony Meilhon, le meurtrier présumé de Laëtitia Perrais, n'a pas été suivi comme il aurait dû l'être depuis sa sortie de prison
Tony Meilhon, le meurtrier présumé de Laëtitia Perrais, n'a pas été suivi comme il aurait dû l'être depuis sa sortie de prison DR

Il y a eu des « défaillances », il y aura des « sanctions ». Tandis que Nicolas Sarkozy s'est « engagé personnellement » à exposer « les responsabilités qui devraient l'être et à suivre ce dossier », la Chancellerie et la place Beauveau ont épinglé forces de l'ordre et magistrats.
Selon les conclusions d'enquêtes administratives, Tony Meilhon n'a pas été suivi comme il aurait dû l'être. Sorti de prison en février 2010, il avait déjà fait l'objet de 15 condamnations et était sous le coup d'une mise à l'épreuve de deux ans. La dizaine de plainte qui avaient été déposées récemment contre lui n'auraient pas été correctement traitées.

Mises en cause écoeurantes pour les syndicats

Les ministres Hortefeux et Mercier ont regretté qu'il ait été considéré comme non prioritaire par les services concernés « sans que soit prise en compte [sa] personnalité. » Pour expliquer les défaillances mises au jour par des inspections administratives, les syndicats de travailleurs pénitentiaires et de magistrats dénonçaient la semaine dernière le manque de moyens : selon eux, il a conduit à la mise en attente de quelque 800 mesures de suivi, alors que chaque conseiller avait déjà en charge une moyenne de 135 dossiers.

Pour ces organisations, les mises en cause du gouvernement sont « écœurantes » et « lamentables » : « il est inacceptable que le gouvernement se défausse de sa responsabilité sur les services de la Justice et de la Police pour masquer sa propre incurie », déplore l'Union syndicale des magistrats (USM).

Pas de loi mais deux nouvelles instances

Pour tenter d'éviter qu'un tel drame puisse se reproduire, Hortefeux a annoncé lundi la création de deux nouveaux dispositifs : d'abord un office opérationnel de suivi des délinquants sexuels et violents, qui sera créé d'ici le 15 février. Objectif : « décloisonner les actions des représentants de l'autorité judiciaire, des forces de sécurité, de l'administration pénitentiaire et des services de santé. » Une cellule de synthèse de recoupement des informations visant les délinquants multirécidivistes sera par ailleurs mise en place. « Autant d'instances stériles, inefficaces et coûteuses », selon l'USM. 

Actu France-Soir
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article8 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 1 fév à 10:39

    Anonyme-77656
    ce n'est pas la 1ère fois que

    ce n'est pas la 1ère fois que des disfonctionnements sont signalés concernant le suivi des délinquants sexuels.les gens vont finir par faire justice eux-memes.ou demander le rétabissement de la peine de mort en cas de meurtre sur enfant.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 fév à 11:35

    Anonyme-77656
    A présent on pleure une victime

    Le manque de moyens des acteurs de la chaîne pénale est une mauvaise justification. Le dossier de Tony Meilhon était assez chargé pour nécessiter des contrôles rapprochés. Il aurait peut-être fallu plus que le ''survoler'' pour se convaincre de la dangerosité de cet homme en dehors de l'insulte à magistrat dernière en date.Il est grave aussi de constater que le sursis de mise à l'épreuve prononcée contre lui par le tribunal correctionnel de Nantes n'a jamais été mis en oeuvre.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 fév à 21:53

    Anonyme-77656
    Avec les désaxés, on tourne en rond!!!

    Plus rapide moins onéreux et gain de temps pourquoi ne pas castrer ces délinquants sexuels.

    Gardez-vous de demander du temps.....le malheur n'en accorde jamais.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 fév à 00:07

    Anonyme-77656
    Ça suffit

    Puisque le système en place est incapable de suivre les délinquants sexuels, que l'on rouvre le bagne ! Cela en guérirait plus d'un, plutôt que de les dorloter en prison puis de les relâcher pour "bonne conduite". La preuve, ils sont irrécupérables.

    Je condamnerai également ceux qui ont failli au suivi.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 fév à 09:56

    Anonyme-77656
    mais enfin

    JE lis la justice a en compte 800cas à suivre.. un délégué ,à lui seul doit assurer le suivi de 135cas....Impossible. Alors sachant cela pourquoi un juge des libertés remet dans le circuit un délinquant qui n'a pas effectué toute sa peine????



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 fév à 12:33

    Anonyme-77656
    parents de tony meilhon

    si les parents de tony mailhon s'était mieux occupé de leur fils peut etre qu'il n'aurait jamais commis cet acte monstrueux

    ses parents sont aussi en cause



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 fév à 13:35

    Anonyme-77656
    Doudou, trop facile de toujours critiquer les parents

    Certes peut-être ont ils une cause là dedans puisque le mal de notre société, c'est l'éclatement de la cellule familiale et la perte de toute autorité parentale.

    Mais la faute vient aussi depuis les années 1980, avec la libération du sexe dans tout et pour tout dans la pub à la télé nous en sommes même revenu au pipi caca qui faisant rire dans les cours de maternelle, aujourd'hui la télé ne propose pratiquement plus que cela.

    Il est vrai qu'en tirant le peuple par le bas, celui réfléchit moins longtemps.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 5 fév à 20:12

    Anonyme-77656
    Pendant ce temps

    On ne parle pas des entraves faites à la justice dans l'affaire Karachi pourtant il y a eu des morts, silence aussi sur les entraves dans les affaires Woerth, Bettencourt sans parler de toutes les entraves de ce président dans les enquêtes du pool financier. Jeter en pâture les magistrats à la vindicte populaire c'est tout ce s'est faire ce ''grand homme d'état'' Le pays marche comme il est commandé par ce cher Nicolas Sarkosy. Cela fait 10 ans qu'il est a commande il n'a jamais rien résolu sauf à faire + de chômeurs + de pauvres + de misères + de riches. Diviser pour régner c'est sa devise. Si on laisse dire demain on laissera faire.



    Signaler un abus  
Publié : 01/02/11 - 09h51
Mis à jour : 02/02/11 - 13h15
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur