Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 18 octobre, 20:52
Accueil > Actualité > Justice > Mediator : Deux procédures bloquées jusqu'en décembre

Mediator : Deux procédures bloquées jusqu'en décembre

Scandale du Mediator


Deux procédures visant le Mediator ont été bloquées jusqu'en décembre par décision de la Cour de cassation ce jeudi.

L'affaire du Mediator revient
L'affaire du Mediator revient SIPA

Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour les victimes du Mediator. La Cour de cassation a en effet gelé jeudi jusqu'en décembre deux procédures visant le médicament accusé d'avoir fait de 500 à 2.000 morts. Une requête des laboratoires Servier avait demandé le regroupement des dossiers à Paris, a-t-on appris auprès de la juridiction.

La plus haute juridiction française tiendra une audience sur ce problème le 7 décembre et statuera ensuite. Elle dira si un procès pour « tromperie aggravée » contre les laboratoires et leur fondateur Jacques Servier peut se tenir dès mai à Nanterre (Hauts-de-Seine), ou si on choisit uniquement la voie d'une instruction plus longue et plus approfondie à Paris. Cette affaire visant le médicament prescrit comme coupe-faim mais présenté comme antidiabétique, générateur de troubles cardiaques mortels, a un double enjeu.

Il est d'abord politique, car l'univers français de la santé et les liens entre les laboratoires médicaux et le monde politique sont remis en cause. Nicolas Sarkozy, qui fut l'avocat de Jacques Servier, lui a remis la Légion d'honneur en 2008. L'autre enjeu est judiciaire car le système reste sur des échecs cuisants en matière de scandales de santé publique, avec le sang contaminé et l'hormone de croissance, deux affaires qui se sont soldées par des relaxes après 15 à 20 ans de procédure.

De lourdes sanctions financières ?

Servier conteste désormais ce procès de Nanterre, car la société, son fondateur, plusieurs filiales et dirigeants ont été mis en examen pour « tromperie et escroquerie » dans l'information judiciaire que deux juges d'instruction conduisent en parallèle à Paris. Les parties civiles sont divisées.

Des personnes physiques victimes du médicament souhaitent un procès rapide, craignant de voir l'instruction parisienne s'enliser mais les institutions telles que la Sécurité sociale ou les mutuelles penchent pour la voie parisienne, plus à même à leurs yeux de déboucher sur les lourdes sanctions financières qu'elles souhaitent.

Actu France-Soir
Publié : 27/10/11 - 15h41
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur