Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 02 juillet, 19:52
Accueil > Actualité > Justice > Julian Assange : "Je lui ai appris à dire la vérité" dit sa mère

Julian Assange : "Je lui ai appris à dire la vérité" dit sa mère

Julian Assange et la justice


Alors que l'extradition vers la Suède du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a été confirmée mercredi par la Haute Cour de Londres, sa mère annonce ce jeudi qu'il a été « crucifié » pour avoir dit la vérité. Chose qu'elle lui a toujours appris mais à laquelle elle ne croit plus...

La mère de Julian Assange s'est exprimée au lendemain de la confirmation de son extradition vers la Suède
La mère de Julian Assange s'est exprimée au lendemain de la confirmation de son extradition vers la Suède SIPA

Depuis l'Australie, dont Julian Assange est originaire, la mère du fondateur de WikiLeaks met en avant une éducation de la vérité donné à son fils. Selon elle, il est pourchassé pour avoir défendu son idéal de « vérité et de justice ». L'homme qui a fait trembler les Etats-Unis avec les révélations sur son site internet de 250.000 télégrammes diplomatiques américains en novembre 2010 est accusé par deux Suédoises d'avoir eu des relations contraintes et non protégées avec elles en août 2010.

Il a été « crucifié parce qu'il fait ce pour quoi il a été élevé », a poursuivi Christine Assange. « J'ai appris à mon fils à dire la vérité, à croire en la justice. Il a été élevé en pensant vivre dans une démocratie où il devait réparer toute injustice dont il était témoin. Aujourd'hui, je ne crois plus en tout cela », a-t-elle conclu.

"En cas d'accord, Julian irait en Suède sans contester"

Julian Assange avait été arrêté en Grande-Bretagne fin 2010. Un premier jugement, en février 2011, avait donné le feu vert à son extradition vers la Suède. Mais ses avocats avaient fait appel. Une bataille juridique de huit mois qui pourrait avoir pris fin ce mercredi lorsque la Haute Cour de Londres a rendu sa décision en confirmant l'extradition de celui qui est devenu la bête noire des Etats-Unis. Mais Christine Assange répète ce que ses avocats ont toujours dit : Julian Assange craint d'être extradé outre-Atlantique, où plusieurs élus réclament sa tête en invoquant l'Espionnage Act. Aux États-Unis, Julian Assange pourrait être potentiellement poursuivi pour trahison, espionnage et terrorisme.

Au lendemain de la décision londonienne, sa mère a donc fait savoir qu'elle avait demandé à l'Australie de négocier un accord avec la Suède pour obtenir l'assurance des autorités suédoises qu'il ne serait pas extradé vers les Etats-Unis. « [En cas d'accord,] je crois que Julian irait en Suède sans contester », a-t-elle affirmé tant il craindrait d'être jugé outre-Atlantique. De plus en Suède, les conditions de Justice imposées aux citoyens semblent aussi poser problème à l'avocat de Julian Assange.

"Un porcès secret"

Geoffrey Robertson, met en avant que le pays « n'a pas de système de libération sous caution, de caution payante pour les étrangers, et il est probable qu'il [Assange] sera maintenu en détention ». L'avocat exhorte également l'Australie à exercer son « devoir d'aider les Australiens en danger devant des tribunaux étrangers ». Il invoque encore un éventuel procès à huis clos en Suède, dénonçant un « procès secret » ne garantissant pas les droits de la défense.

Seule la Suède semble reconnaître le délit de « sexe par surprise » dont est accusé Julian Assange. L'Australien de 40 ans a toujours nié formellement les faits qui lui sont reprochés. Il reconnait avoir eu des relations sexuelles avec ces deux femmes suédoises qui l'accusent mais non contraintes et  dénonce une machination politique à son encontre liée aux révélations de WikiLeaks.

A Londres, la défense de Julian Assange peut encore faire appel devant la Cour suprême.

Actu France-Soir

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par HeyBaal, le 3 nov à 13:30

    HeyBaal
    Seule la Suède semble

    Seule la Suède semble reconnaître le délit de « sexe par surprise »
    Ah ?
    Article 222-23 du code pénal (français, hein !)
    Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit,

    commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou

    surprise
    est un viol.Le viol est puni de quinze ans de réclusion criminelle.
    Alors comme l'affaire de "jurisprudence" suite à une décision isolée de premier ressort, merci de vous en tenir à votre domaine de compétence.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 3 nov à 20:00

    Anonyme-77656
    c'est quoi ce truc?

    Seule la Suède semble reconnaître le délit de « sexe par surprise » ça veut dire quoi ça encore, une éjaculation précoce? quand on est pressé et excité comme une puce,ça se comprend non?



    Signaler un abus  
Publié : 03/11/11 - 09h21
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur