Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 16 juillet, 03:15
Accueil > Actualité > Justice > Montpellier : Le policier Prévosto répond du meurtre de sa femme

Montpellier : Le policier Prévosto répond du meurtre de sa femme

Justice


En 2009, le corps de l'épouse - un policière - de Jacques Prévosto était retrouvé calciné dans sa voiture, près de Pezenas. Accusé de meurtre, l'ancien policier nie les faits.

Le procès va se tenir durant toute la semaine, devant les assises de l'Hérault
Le procès va se tenir durant toute la semaine, devant les assises de l'Hérault SIPA/NIKO

Le procès du policier Jacques Prévosto, 37 ans, s'est ouvert lundi matin devant les assises de l'Hérault à Montpellier pour l'assassinat en 2009 de son épouse Marie-Paule, 34 ans, également policière, dont le corps a été retrouvé carbonisé dans la voiture du couple.

Six jurés titulaires, trois femmes et trois hommes, ainsi que trois jurés remplaçants, deux femmes et un homme, ont été tirés au sort pour ce procès dont le verdict et les réquisitions sont attendus jeudi ou vendredi. Chemise bleue, l'accusé à l'air juvénile, défendu par deux ténors du barreau montpelliérain Luc Abratkiewicz et Jean-Marc Darrigade, a écouté le résumé des faits qu'il a contestés pendant la procédure sans broncher.

Il dit avoir brûlé le corps de sa femme pour masquer son suicide

Les faits remontent au 5 juillet 2009. Ce soir-là, vers 22h15, M. Prévosto appelle les secours. Le brigadier-chef, très bien noté à l'époque, affirme que son véhicule a pris feu avec son épouse à l'intérieur, sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A75 en direction de Pézenas. A l'arrivée des secours, Mme Prévosto est décédée. Mais immédiatement, plusieurs éléments matériels ainsi que « le comportement du mari étrangement passif et froid » aux yeux des sauveteurs, selon l'acte d'accusation, amènent les gendarmes à s'interroger sur la pertinence de l'hypothèse de l'accident.

Face aux enquêteurs, M. Prévosto, mari infidèle, va alors donner plusieurs versions des événements de la journée. Mais la mort est la conséquence d'un suicide avec absorption de médicaments et auto-étranglement, affirme-t-il, reconnaissant avoir incendié le corps de son épouse pour cacher le suicide. Le procès de ce crime hors-norme, qui est nié par l’accusé, doit durer toute la semaine devant la cour d’assises de l’Hérault.

Actu France-Soir / Service Faits Divers (avec l'AFP)
Publié : 25/06/12 - 14h59
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur