Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 23 mars, 09:20
Accueil > Actualité > Justice > Procès Médiator: Irene Frachon attend la fin des "mensonges de Servier"

Procès Médiator: Irene Frachon attend la fin des "mensonges de Servier"

Scandale du Mediator


La pneumologue Irène Frachon, qui a dénoncé la première les risques du Mediator, témoignera à Nanterre lors du procès des laboratoires Servier. Elle espère un un "coup d'arrêt au déni et mensonge" du fabriquant.

Irène Frachon, pneumologue brestoise, est à l'origine de l'affaire Mediator
Irène Frachon, pneumologue brestoise, est à l'origine de l'affaire Mediator SIPA

L'affaire Mediator, c'est elle. La pneumologue Irène Frachon, qui a dénoncé la première les risques du Mediator, témoignera à Nanterre lors du procès des laboratoires Servier, accusés de « tromperie aggravée », fruit d'un long combat contre le puissant laboratoire. Cette « Erin Brokovich française » espère que les débats permettront un « coup d'arrêt au déni et mensonge » du fabriquant.

Servier positionné dans la dénégation

« J'attends une chose simple : un coup d'arrêt dans la spirale du déni et du mensonge dans laquelle (le laboratoire) Servier ne cesse de s'enfoncer », déclare dans un entretien à l'AFP la spécialiste qui, citée comme témoin par les parties civiles, se présentera lundi à l'ouverture du procès au tribunal de Nanterre. Pour elle, ce positionnement dans la dénégation est « destructeur sur le plan moral » pour les malades. « On est mi-2012, et pas une victime n'a reçu un centime et pas un mot de regret » en trois ans, se désole-t-elle. « Cette absence de reconnaissance de responsabilité des laboratoires Servier complique le travail des expertises et s'avère dévastateur sur le plan psychologique », insiste celle qui a dû se battre pour publier son livre « Mediator 150 mg. Combien de morts ? », fruit de plusieurs années d'enquête sur les patientes du service cardiologie du CHU de Brest.

Toute critique se fait "dézinguer"

« L'assurance tout risque de Servier, c'était son service juridique », constate-t-elle, en évoquant « une stratégie d'une puissance inouïe et très bien rodée » constituée de « procédures judiciaires et recours » allant jusqu'à « l'intimidation physique ». Elle-même a affronté Servier en justice pour éviter la censure du titre de son livre. « C'est le mensonge avec la force de frappe du marketing qui a fait la richesse de Servier. Toute critique se fait "dézinguer" systématiquement », affirme le médecin âgé de 47 ans. La pneumologue brestoise espère assister à l'ensemble des débats audiencés jusqu'au 7 juillet. Pour elle, « il ne faut pas se laisser enfumer par une tromperie ». « On n'est pas dans un débat de haut niveau scientifique, c'est une falsification grossière », déclare-t-elle. Les avocats de Servier, eux, trouvent « impensable » de juger à Nanterre « un dossier hautement technique », comme l'a dit Me Hervé Témime. Cet avocat a annoncé jeudi qu'il soulèvera deux questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) et des points de droit susceptibles d'entraîner un renvoi du procès, prévu jusqu'au 6 juillet.

Des conséquences "vertigineuses" et "en cascade"

« Je ne suis pas un scientifique de haut niveau, je suis un petit médecin, mais je pense que Servier pouvait vérifier l'hypothèse de la dangerosité du Mediator en une journée », poursuit Irène Frachon. Vendredi, la pneumologue a reçu parmi ces patients, un homme traité au Mediator et aujourd'hui atteint d'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Un « petit cancer » du poumon a été découvert chez ce malade qui ne pourra pas être opéré, décrit-elle. « Les conséquences (du Mediator) sont vertigineuses et en cascades (...) une extraction dentaire est un enfer », explique-t-elle. « J'aimerai que le Mediator soit un cas d'école pour révolutionner le droit français », espère-telle. Aussi se positionne-t-elle en faveur de la « class action », l'action collective en vigueur au Etats-Unis. « C'est un contre-pouvoir que redoute Servier, qui n'est d'ailleurs pas présent sur le marché américain ».

Actu France-Soir / Service Faits Divers (avec l'AFP)

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Taratata21, le 13 mai à 14:19

    Taratata21
    Médiator

    D'après ce que dit le Dr Frachon, c'est effectivement un enfer d'avoir eu à consommer du Médiator. C'est d'autant plus criminel de la part des décideurs du labo, surtout de leur chef. C'est encore plus grave de ne pas vouloir assumer. Je crois que l'on peut dire qi'il s'agit d'égoïsme et d''orgueil mal placé qui rendent ce monsieur complètement ridicule et malhonnête. En un mot : minable.



    Signaler un abus  
Publié : 12/05/12 - 18h03
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur