Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 25 avril, 09:46
Accueil > Actualité > Justice > Procès Mediator : Qui est vraiment Jacques Servier ?

Procès Mediator : Qui est vraiment Jacques Servier ?

Scandale du Mediator


Jacques Servier est jugé à partir de ce lundi. Portrait d'un homme qui, à 90 ans, dirige toujours le puissant laboratoire Servier, et se pose en "père de famille" pour ses salariés.

Jacques Servier à l'ouverture du procès du Mediator, ce lundi 14 mai
Jacques Servier à l'ouverture du procès du Mediator, ce lundi 14 mai AFP/AFP PHOTO / MARTIN BUREAU

Placé sous les feux de l'actualité par le scandale du Mediator, Jacques Servier est un patron à l'ancienne, discret à l'extrême, qui règne toujours, à 90 ans, sur le groupe pharmaceutique portant son nom qu'il a bâti en 1954.

Avec un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros en 2011 et 22.000 salariés dans le monde, Servier est le deuxième laboratoire pharmaceutique français en termes de ventes, derrière le mastodonte Sanofi. À l'origine de cette réussite industrielle, le rachat en 1954 par Jacques Servier, pour « trois fois rien », d'un petit laboratoire à Orléans qui fabriquait un sirop antitussif et n'avait « aucune valeur marchande ».

Un patriarche craint et respecté

Docteur en médecine et en pharmacie, ce fils d'industriel, qui se présente comme un « produit de l'enseignement laïc ayant succombé à la magie du médicament », lance ses deux premières molécules dès 1955. En 1960, il ouvre le premier centre de recherches du groupe et ne manquera jamais de rappeler que Servier consacre chaque année 25% de son chiffre d'affaires à financer la recherche et le développement. Servier revendique aujourd'hui la place de quinzième exportateur français.

Fier de sa « maison » et de ses salariés, cultivant un discours paternaliste suranné, Jacques Servier voit peu à peu son laboratoire grossir. Prompt à dénoncer « l'omniprésence et le poids » de l'administration en France, Jacques Servier refuse toujours de faire entrer son groupe en Bourse.

Le laboratoire s'enorgueillit de sa politique sociale et salariale mais plusieurs affaires ternissent son image dès la fin des années 1990. Le groupe se fait alors épingler par la Commission nationale de l'informatique et des libertés pour une affaire de fichage de candidats à l'embauche, qui n'aura finalement pas de suite judiciaire. La presse avait à l'époque révélé l'existence d'un service d'anciens militaires employés par le laboratoire pour enquêter sur la vie privée des candidats à l'embauche.

Accusé d'avoir causé plusieurs centaines de morts

Plus grave, Servier est mis en cause pour deux de ses médicaments. Le coupe-faim Isoméride, retiré du marché dès 1997, vaut au groupe plusieurs condamnations en justice. Puis c'est le scandale du Mediator, médicament pour les diabétiques en surpoids interdit en France en novembre 2009 : les autorités de santé l'accusent d'avoir causé en 33 ans plusieurs centaines de morts, et l'attitude du laboratoire a été fustigée par l'Inspection des affaires sociales.

Dans cette affaire, le premier procès pénal s'est ouvert ce lundi devant le tribunal correctionnel de Nanterre, sur citation directe pour des faits de « tromperie aggravée ». Deux informations judiciaires sur le Mediator ont par ailleurs ouvertes à Paris, l'une pour « tromperie aggravée » et l'autre pour « blessures et homicide involontaires ».

« L'industrie pharmaceutique est toujours soumise à un véritable procès en sorcellerie. On nous accuse d'être des profiteurs sans scrupules, des margoulins de la santé », lançait en 2007 la neuvième fortune professionnelle de France.

Classé à droite, il a reçu en juillet 2009 ses insignes de grand'croix de la Légion d'honneur (le grade le plus élevé) des mains du chef de l'Etat Nicolas Sarkozy qui rappelle à l'occasion connaître depuis 1983 « Jacques », dont le groupe avait son siège à Neuilly-sur-Seine avant de s'installer en 2011 à Suresnes. Quand il était avocat, Nicolas Sarkozy avait d'ailleurs conseillé Servier.

 

 

Actu France-Soir / Service Faits Divers (avec l'AFP)

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par amazonia, le 14 mai à 16:44

    amazonia
    Procés Médiator : Qui est vr....

    UN VIEUX GRIGOU,  VOYOU qui ne pensent uniquement à ses bénéfices ! car depuis des décennies , tout son entourage professionnel était au courant des problèmes du produit ! depuis longtemps il y mis son fric comme les autres labos dans les paradis fiscaux résidences  secondaires de toutes grosses multinationales  ,il pense faire trainner au maximum qu'il y est le plus possible de gens malade qui décède ! UNE HONTE =svp/ retrait de légion d'honneur ?



    Signaler un abus  
Publié : 14/05/12 - 12h44
Mis à jour : 14/05/12 - 12h44
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur