Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 22 octobre, 23:52
Accueil > Actualité > Justice > Scandale PIP : Jean-Claude Mas derrière les verrous

Scandale PIP : Jean-Claude Mas derrière les verrous

Scandale PIP


L'ancien patron de PIP, Jean-Claude Mas, mis en examen pour blessures involontaires, a été incarcéré ce mardi.

Jean-Claude Mas a été mis en examen pour blessures involontaires ce mardi
Jean-Claude Mas a été mis en examen pour blessures involontaires ce mardi SIPA/INTERPOL

Nouveau rebondissement dans l'affaire des prothèses mammaires PIP défectueuses. L'ancien dirigeant de PIP est depuis mardi soir sous les verrous comme l'indique Var Matin. Il a été incarcéré pour non versement d'une caution de 100.000 euros à laquelle il devait se soumettre lorsqu'il a été placé sous contrôle judiciaire. Auparavant, il était passé devant le juge des libertés et de la détention. A la fin du moi de janvier, Jean-Claude Mas avait déjà été interpellé et transféré à Marseille pour être entendu par le juge en charge de l’information judiciaire pour « homicide et blessures involontaires ». 

L’homme est au cœur d’un scandale sanitaire désormais mondial. Son arrestation au mois de janvier avait permis de relancer l'enquête sur cette afafire de prothèses mamamires défectueuses. À l’issue de l’interrogatoire mené par la juge Annaïck Le Goff, Jean-Claude Mas se retrouvait face à deux possibilités : soit le placement en détention, soit le contrôle judiciaire. Pour rappel, lors d’une audition en octobre dernier, Jean-Claude Mas avait expliqué qu’il savait que ce gel n’était pas homologué. Mais il avait « sciemment utilisé car le gel PIP était moins cher ».  Mercredi dernier déjà trois cadres de PIP, la société varoise par laquelle toute l'affaire a débuté ont été mis en examen pour blessures involontaires. Au total,  une demi-douzaine de prévenus pourraient être cités à comparaître devant le tribunal correctionnel de Marseille. Ils encourent, au titre de la "tromperie aggravée" par la circonstance de mise en danger de la santé du consommateur, jusqu'à quatre ans de prison ferme.

À ce jour, plus de 2.500 plaintes de porteuses de prothèses ou de leurs proches ont été déposées. Des victimes se sont déclarées partout dans le monde, en France, mais aussi en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Amérique Latine, notamment au Venezuela

Par Maxime Ricard
Publié : 07/03/12 - 01h02
Mis à jour : 07/03/12 - 01h02
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur