Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 15 décembre, 18:45
Accueil > Actualité > Justice > Yvan Colonna : Et s'il parlait ?

Yvan Colonna : Et s'il parlait ?

Procès d'Yvan Colonna


Treize ans après l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac, Yvan Colonna est rejugé dès lundi par la cour d'assises de Paris. C'est sa dernière chance de s'expliquer.

La grande salle d'Assise de la cour d'appel de Paris est prête à accueillir le procès d'Yvan Colonna du 2 mai au 1er juillet
La grande salle d'Assise de la cour d'appel de Paris est prête à accueillir le procès d'Yvan Colonna du 2 mai au 1er juillet SIPA

Cette fois, ce devrait être le dernier. L'ultime procès du berger de Cargèse (Corse-du-Sud), accusé d'avoir tué le préfet Erignac et plongé dans la douleur la famille d'un mari aimé, d'un père comblé et d'un frère admiré. Un crime lâche et odieux commis par un commando dans une rue d'Ajaccio le soir du 6 février 1998 au nom de « la cause nationaliste » qu'un mystérieux « groupe des Anonymes » voulait « raviver ». Par deux fois, la cour d'assises spéciale de Paris, composée de magistrats professionnels et compétente dans les affaires de terrorisme, a jugé Yvan Colonna comme le meurtrier du haut fonctionnaire. L'homme qui avait tiré une balle dans la nuque de Claude Erignac, alors qu'il rejoignait à pied son épouse, Dominique, au théâtre, avant de l'achever à terre, était bien cet accusé au crâne rasé, cet activiste au visage fermé, arrêté dans le maquis en juillet 2003 par les hommes du Raid au terme d'une cavale de quatre ans. Et elle a condamné le chevrier à la réclusion criminelle à perpétuité, une peine alourdie en appel d'une période de sûreté de vingt-deux ans.

Yvan Colonna a toujours nié ce crime. S'il se revendique « patriote corse », il affirme n'avoir jamais participé à une action radicale même s'il « ne veut pas juger la violence » dont font preuve certains militants.

« Colonna n'aime pas la Corse au point de tuer un homme », a résumé l'un de ses avocats, Me Gilles Simeoni, lors du premier procès en 2007. « Yvan est un homme intègre, travailleur et pacifique », ont unanimement témoigné ses proches, dont sa sœur Christine, très engagée dans le combat pour la reconnaissance de l'innocence de son frère, aux côtés de leur père Jean-Hugues, ex-député PS de Nice.

Aujourd'hui, Yvan Colonna a une dernière chance. En juin dernier, la Cour de cassation a en effet estimé qu'un vice de procédure à propos de l'audition d'un expert avait entaché son procès en appel et violé les droits de sa défense, ouvrant ainsi la voie à un troisième procès. Une victoire saluée par les défenseurs du Corse, mais une épreuve supplémentaire imposée aux proches du préfet assassiné, convaincus de la culpabilité de l'accusé.

« C'est lui qui aurait dû y aller »

Subsiste une question : Yvan Colonna profitera-t-il de ce succès procédural pour éclairer les zones d'ombre du dossier, traduire les phrases elliptiques des membres du commando, condamnés avant lui, expliquer les accusations puis les dénégations de leurs compagnes ou épouses ? Deux faits laissent penser que les choses ont peut-être évolué. D'abord, et ce n'est sans doute pas si anecdotique, Yvan Colonna, 51 ans, vient de se marier. Le 3 mars dernier, dans une petite salle de la maison d'arrêt de Fresnes, il a épousé Stéphanie, une mère divorcée de 38 ans, également originaire de l'île, qu'il a rencontrée au parloir. L'union, bénie par Mgr Jacques Gaillot, ami de longue date de la famille Colonna, fait-elle partie d'un « plan com », comme le pense Me Philippe Lemaire, l'avocat de la famille Erignac ? Dans de rares entretiens avec la presse, Stéphanie, que l'on dit influente auprès de son mari « innocent », assure être amoureuse de « l'homme, pas du mythe », n'a jamais milité – « deux ou trois manifs dans une vie » – et, surtout « condamne l'assassinat du préfet Erignac »...

Ensuite, le berger de Cargèse s'est adjoint il y a trois mois les services du ténor lillois, Eric Dupont-Moretti. Pourquoi ce cinquième défenseur aux côtés de Mes Antoine Sollacaro, Gilles Simeoni, Pascal Garbarini et Philippe Dehapiot, véritables mémoires-vivantes du dossier ? Certes, l'avocat nordiste a pour lui l'acquittement de Jean Castela, accusé de complicité dans l'assassinat de Claude Erignac, condamné en première instance avant d'être blanchi en appel. Mais sa présence laisse préfigurer une nouvelle stratégie de défense.

Présidée par Hervé Stéphan, un magistrat réputé pour son intégrité, la cour d'assises ne devrait pas hésiter cette fois à pousser les témoins dans leurs retranchements. Pourquoi, par exemple, Pierre Alessandri, condamné à perpétuité en 2003 pour avoir fait partie du « commando Erignac », a-t-il lâché, lors du procès en appel de Colonna : « Quand j'ai fait le choix de la violence clandestine, j'ai espéré qu'Yvan ferait partie du groupe. Pour être cohérent, il aurait dû franchir le pas, il a laissé Ottaviani et Maranelli (deux autres condamnés, NDLR) aller au charbon alors que c'est lui qui aurait dû le faire » ? Faut-il comprendre que Colonna devait tirer sur le préfet et s'est dégonflé ? Et si oui, le dira-t-il ? Le verdict est attendu fin juin. 

Reconstitution

Refusée en appel, une reconstitution de l’assassinat du préfet Claude Erignac sera de nouveau réclamée par les avocats d’Yvan Colonna. De source judiciaire, on indique que le président de la cour d’assises, Hervé Stéphan, n’est pas hostile à ce transport de justice à Ajaccio. Mais les membres du commando, condamnés, accepteront-ils d’y participer ? Les principaux témoins du meurtre n’ont jamais reconnu en Colonna le tireur. Ils seront entendus par la cour à la mi-mai.

Sandrine Briclot
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 2 mai à 11:18

    Anonyme-77656
    LIBEREZ-LE!!!

    C'est une EXIGENCE!!!

    Des années de cachot... et pas UNE preuve!

    BASTA CUSI'!

    Liberté pour Yvan Colonna!!!



    Signaler un abus  
Publié : 02/05/11 - 06h47
Mis à jour : 03/05/11 - 13h06
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur